AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.9 /5 (sur 53 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 11/06/1949
Biographie :

Jean-François Sirinelli, né à Paris le 11 juin 1949, est un historien français spécialiste de l’histoire politique et culturelle de la France au XXe siècle. Il est professeur des universités à l’institut d’études politiques de Paris et directeur du Centre d’histoire de Sciences Po. Il est notamment l'auteur de L'Histoire des droites en France, ouvrage collectif qu'il a dirigé.

C’est l’un des principaux représentants du versant politiste de l’histoire culturelle française, qu’il a contribué à développer par ses travaux sur l’histoire des intellectuels, la culture de masse et la France des années 1960.
Il est d’abord reçu premier à l’agrégation d’histoire. En 1975, il entre au Centre d’analyse comparative des systèmes politiques de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne.

Parallèlement, il est à Nanterre l’élève de Jean-Jacques Becker et de René Rémond. Il commence en février 1974 sous la direction de ce dernier sa thèse d’État, Khagneux et normaliens des années vingt. Histoire politique d’une génération d’intellectuels (1919-1945), soutenue en 1985 et publiée en 1988 aux éditions Fayard. Il avait accédé en 1979 au poste d’assistant en histoire contemporaine.

De 1987 à 1998, il est professeur des universités en histoire contemporaine à l’université Lille-III Charles-de-Gaulle, ainsi que professeur à l’Institute for French Studies de l’université de New York.

Il devient en 1998 professeur des universités en histoire politique et culturelle du XXe siècle à l’institut d’études politiques de Paris. Il succède en 2000 à Pierre Milza à la tête du Centre d’histoire de l’Europe au XXe siècle (CHEVS), renommé depuis en Centre d’histoire de Sciences Po.

Il a écrit de nombreux ouvrages. Il s’est en particulier fait remarquer pour ses analyses des relations et des engagements des intellectuels français, par exemple avec sa biographie croisée de Jean-Paul Sartre et Raymond Aron, Deux intellectuels dans le siècle (1996). Parmi ses thèmes de recherche, il a étudié la notion de génération, la France des « sixties » et les baby-boomers, l’épistémologie de l’histoire culturelle et de l’histoire du temps présent.
Il est également président du Comité français des sciences historiques, vice-président de l’Association pour le développement de l’histoire culturelle, co-directeur de la Revue historique, et co-directeur de la collection « Le Nœud gorgien » aux Presses universitaires de France.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-François Sirinelli   (57)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Valéry Giscard d'Estaing nous a quittés mercredi 2 décembre 2020, à 94 ans, après un parcours politique et intellectuel qui a laissé des traces. Son destin est lié, semble-t-il, à un événement extraordinaire : la mort d'un président, Georges Pompidou, qui l'oblige à mener une campagne éclair. Dans une France d'après les Trente-Glorieuses et de Mai-68, élu en 1974, il est le premier non-gaulliste à s'emparer de l'Élysée. Se voulant l'incarnation du changement et de la modernité - à 48 ans, il est alors le plus jeune président élu -, il donne à sa campagne un slogan évocateur : "Le changement dans la continuité". Pour en parler, Jean-François Sirinelli, historien, auteur d'une série de livres, "Les années Giscard" (Armand Colin), ainsi que de plusieurs essais sur la vie intellectuelle et culturelle de la France sous la Ve République.
+ Lire la suite

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Merleau   21 novembre 2021
Culture et Guerre froide de Jean-François Sirinelli
L’espion était déjà, depuis les années 1930, un personnage familier autant

qu’obsédant. Le développement d’une offre culturelle de masse en particulier à destination des jeunes est encore moins spécifique de l’Union soviétique. Les similitudes sont également nombreuses tant dans le style que dans les valeurs mises en avant.



Loin d’être un vecteur de critique sociale (comme peuvent l’être

le polar et la science-fiction), le genre de la littérature et du cinéma d’espionnage est très largement conformiste, il a tendance à exalter les valeurs d’autorité et d’ordre, à mettre en scène le bon espion, protecteur de la communauté nationale luttant contre les menées subversives des mauvais espions, ennemis intérieurs ou agents de l’étranger.



Le style est de part et d’autre soucieux de réalisme tout en conservant une tonalité épique et moralisatrice et colporte les schémas idéologiques de la guerre froide. C’est en revanche dans la finalité de ces œuvres fabriquées en série que réside la différence essentielle. En Union soviétique, la finalité reste politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Merleau   21 novembre 2021
Culture et Guerre froide de Jean-François Sirinelli
La figure de l’espion n’est pourtant pas en elle-même une création de la

culture de guerre froide. Cette figure a pris une importance particulière dans les sociétés patriotiques et démocratiques depuis la fin du XIXe siècle, contribuant à redéfinir la délimitation entre le secret et la transparence.



Comme le montre Alain Dewerpe, l’inflation du discours et des représentations de l’espion est à inscrire dans la construction historique de l’individualité contemporaine.



Dans ce cadre, « l’espace imaginaire de l’espion est incommensurablement plus large que son espace réel » . En Union soviétique, la mise en place de la société nouvelle après la révolution et les résistances que cela a suscitées ont nourri le développement d’un imaginaire patriotique où l’espion occupe une place centrale, en particulier dans la deuxième moitié des années 1930.
Commenter  J’apprécie          80
bohanon   17 avril 2013
Les Baby-boomers : Une génération 1945-1969 de Jean-François Sirinelli
Woodstock,au bout du compte,est une des premières manifestations de grande ampleur du" village planétaire" alors en voie de constitution,un village dont le prince consort est un adolescent.
Commenter  J’apprécie          30
Badji   21 mars 2015
La France de 1914 à nos jours de Jean-François Sirinelli
Historien français contemporanéiste (1949- ) travaillant dans les domaines de l'histoire politique et de l'histoire culturelle.

Read more at http://www.dicocitations.com/auteur/5838/Jean_Francois_Sirinelli.php#JG7IwcoWph2e4KgU.99
Commenter  J’apprécie          20
lehibook   26 novembre 2019
Mai 68 : L'événement Janus de Jean-François Sirinelli
Simulacre,rumeur,menace virtuelle ,acteurs principaux légalistes :on saisit bien ,à la lueur de tout ce qui précède ,pourquoi la crise de Mai 1968 n'a jamais véritablement mis en péril la démocratie française.
Commenter  J’apprécie          10
VincentLav13   11 novembre 2020
Les révolutions françaises : 1962-2017 de Jean-François Sirinelli
Les cadets bénéficient, au sein de cette société française enrichie, de ce qui relevait alors du superflu : la partie du budget familial concernant les loisirs et les pratiques culturelles. Les ''jeunes'' constituent dès lors un marché, avec la naissance de la notion d'argent de poche, entraînant la création d'une culture de masse juvénile qui imprègne rapidement celle des adultes : une rareté dans l'histoire.
Commenter  J’apprécie          00
VincentLav13   11 novembre 2020
Les révolutions françaises : 1962-2017 de Jean-François Sirinelli
La sécurité de l'individu désormais plus grande face aux aléas de l'économie et plus largement de la vie, la frugalité et la prévoyance ont, dès lors, moins de raisons d'être. Le desserrement de contraintes économiques induit donc presque mécaniquement celui des anciens contrôles sociaux. Cette tension est l'un des moteurs du basculement anthropologique qui commence à s'opérer.
Commenter  J’apprécie          00
VincentLav13   11 novembre 2020
Les révolutions françaises : 1962-2017 de Jean-François Sirinelli
Génération des baby-boomers à la fois Narcisse, Peter Pan et Robinson. Ayant toujours reçu une image flatteuse d'elle-même, censée guérir de ses maux l'ancien monde ; subit un vieillissement différé, retardé grâce à l'allongement de la durée de vie ; enfin, différente de celles d'avant comme de celles d'après.
Commenter  J’apprécie          00
Nikoz   16 avril 2015
Les vingt décisives. Le passé proche de notre avenir, 1965-1985 de Jean-François Sirinelli
Georges Pomidou s'apparente à la "République des professeurs" par la méritocratie qu'il représente.
Commenter  J’apprécie          10
VincentLav13   11 novembre 2020
Les révolutions françaises : 1962-2017 de Jean-François Sirinelli
La France connaît un demi-siècle seulement de profonds bouleversements, ce qui fait que la population actuelle est composée pour moitié de ceux qui ont assisté et pris part à ces révolutions, et pour l'autre moitié de ceux qui en sont le produit.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

CYRANO DE BERGERAC (Rostand)

Quel est l'autre prénom de Cyrano?

Séraphin
Saturnin
Savinien

12 questions
1364 lecteurs ont répondu
Thème : Cyrano de Bergerac de Edmond RostandCréer un quiz sur cet auteur