AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.27 /5 (sur 101 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Coblence, Allemagne , le 02/02/1926
Mort(e) à : Authon, Loir-et-Cher , le 02/12/2020
Biographie :

Valéry Giscard d’Estaing est un homme d'État français.

Inspecteur des finances de profession, il participe à plusieurs gouvernements entre 1959 et 1974. Candidat des Républicains indépendants (RI) à l'élection présidentielle de 1974, il est élu de justesse 20e président de la République française, face au candidat de la gauche unie, François Mitterrand. Il est à l'époque le plus jeune président de la Vème République, et devient le troisième président de la Vème République.

Durant son septennat, durant du 27 mai 1974 au 21 mai 1981, Valéry Giscard d'Estaing fait voter des réformes restées en mémoire telles que l'abaissement de la majorité civile à 18 ans, l'autorisation du divorce par consentement mutuel et de l'interruption volontaire de grossesse (IVG), la création d'un secrétariat d'État à la condition féminine, la suppression de l'ORTF et des écoutes téléphoniques, le lancement du système monétaire européen (SME).

Mais il est vite confronté aux difficultés économiques et aux divisions de sa majorité, entre le RPR gaulliste, dirigé par son ancien Premier ministre Jacques Chirac, et l'Union pour la démocratie française (UDF, centre-droit), dont il est le fondateur.

Alors qu'il part favori à l'élection présidentielle de 1981, il n'est pas réélu face au candidat du Parti socialiste, François Mitterrand, qui recueille 51,76 % des suffrages. Élu président du conseil régional d'Auvergne en 1986, Valéry Giscard d'Estaing est président de l'UDF de 1988 à 1996.

Européen convaincu, il préside la Convention sur l'avenir de l'Europe qui aboutit au traité de Rome II ; battu aux élections régionales de 2004, il décide dès lors de siéger au Conseil constitutionnel, dont il est membre de droit.

Auteur de plusieurs essais et romans, Valéry Giscard d'Estaing devint membre de l'Académie française, en 2003.

Lors de la 17e édition du festival La Forêt des Livres, l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing a reçu le Laurier Vert de l'héroïne de roman 2012 pour son roman Mathilda.
+ Voir plus
Source : Le Monde
Ajouter des informations
Bibliographie de Valéry Giscard d`Estaing   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

19 mai 1981 Battu par François MITTERRAND à l'élection présidentielle, Valéry GISCARD D'ESTAING fait des adieux solennels aux Français puis se lève et quitte la pièce, avec un certain goût pour le théâtral et la dramaturgie. Après un mémorable "Au revoir", il ne reste alors plus à l'écran que sa chaise vide !


Citations et extraits (50) Voir plus Ajouter une citation
Valéry Giscard d'Estaing
DocIdoine   24 janvier 2019
Valéry Giscard d'Estaing
L'individualisme est un comportement exclusivement négatif, inspiré par la médiocrité et le ressentiment: il ne consiste pas à chercher l'élévation, l'épanouissement, mais à empêcher les autres de s'élever, à étouffer l'épanouissement des autres qui sont ressentis jalousement, comme une concurrence. Une société saine combat nécessairement l'individualisme. Elle cherche l'excellence, et ceci est incompatible avec l'individualisme.
Commenter  J’apprécie          130
Saint-Luc   23 novembre 2011
Le pouvoir et la vie. Tome 3 : Choisir de Valéry Giscard d'Estaing
Et je pense en moi-même que les français naissent, travaillent et meurent à droite, mais qu'ils sont instruits et informés à gauche, ce qui explique leurs tendances schizophrènes.
Commenter  J’apprécie          90
tristantristan   24 mars 2019
Mathilda de Valéry Giscard d'Estaing
"Oui, elle me méprise, se répétait-il, parce que je suis Africain, parce que je suis Noir. Elle pense qu'elle peut me faire travailler, qu'elle peut même m'exploiter, sans que je sois jamais son égal."

Et cette haine, cette vindicte qui le rongeait, flambait au feu de son désir.
Commenter  J’apprécie          80
genou   15 mai 2013
Démocratie française de Valéry Giscard d'Estaing
Aucune société ne peut vivre sans un idéal qui l'inspire ni une connaissance claire des principes qui guident son organisation. Les périodes de grande civilisation sont celles où ces deux conditions sont réunies. Plus que tout autre, l'esprit français éprouve ce besoin de comprendre. Nos concitoyens veulent savoir selon quels principes ils sont gouvernés et vers quel avenir ils se dirigent.
Commenter  J’apprécie          60
Valéry Giscard d'Estaing
DocIdoine   23 janvier 2019
Valéry Giscard d'Estaing
Il n'y a d'universel que ce qui est assez bête pour l'être.
Commenter  J’apprécie          70
Saint-Luc   20 septembre 2011
Le pouvoir et la vie, tome 1 de Valéry Giscard d'Estaing
Ce désir d'un ministère me praissait d'autant plus surprenant pour certaines catégories, comme par exemple celle des commerçants, que l'existence d'un ministère entraine inévitablement le développement d'une administration qui, pour justifier son existence, accroît le nombre des règlements et des contrôles, et augmente ainsi le mal au lieu de le soulager.
Commenter  J’apprécie          50
SZRAMOWO   08 décembre 2020
Les années Giscard. La politique économique 1974-1981 de Valéry Giscard d'Estaing
Le projet réformateur de VGE se place, à partir de 1972, sous des vocables tels que croissance civilisée, modernisation de la société française, libéralisme avancé, libéralisme éclairé, économie sociale de marché, nouvelle croissance. Le processus de réforme doit être « dédramatisé », soustrait aux aléas de l’affrontement gauche/droite. L’intention clairement affirmée est d’« introduire une dimension sociale dans la vie économique », autrement dit de mettre davantage le progrès économique au service de la justice sociale. Dans le langage plus simple de la campagne électorale, le candidat Giscard dénonce en mai 1974 une société où il y a encore « trop d’inégalités et trop d’injustices ». Les deux termes ne sont pas interchangeables, ils ne sont pas redondants. Ce qui est visé, ce n’est pas l’affirmation abstraite d’un principe général d’égalité, mais plutôt des mesures concrètes et ciblées en faveur de différentes catégories d’exclus : les handicapés, les veuves, les rapatriés (qui attendaient toujours depuis 1962 les indemnisations promises), les travailleurs immigrés, et même les détenus. La plupart des mesures interviennent dès le début du septennat. Au-delà de ces actions ciblées, il y a la volonté de remédier, plus largement, aux discriminations envers les femmes, de promouvoir les travailleurs manuels et l’égalité des chances à travers la formation des jeunes. Enfin, il faut faire une place à part à l’action en faveur du troisième âge, dont on verra plus loin tout le poids quantitatif. La conviction sous-jacente est que « le système d’économie de marché [doit être] capable d’absorber bien des réformes sociales sans que la croissance soit compromise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lecassin   19 décembre 2011
Démocratie française de Valéry Giscard d'Estaing
Aucune société ne peut vivre sans un idéal qui l'inspire ni une connaissance claire des principes qui guident son organisation. Les périodes de grande civilisation sont celles où ces deux conditions sont réunies.
Commenter  J’apprécie          50
Saint-Luc   20 septembre 2011
Le pouvoir et la vie, tome 1 de Valéry Giscard d'Estaing
J'ai voulu normaliser et simplifier les appellations des ministres. (...) Pourquoi ajouter "nationale" à Defense alors qu'on imagine difficilement une Defense qui ne le serait pas? et pourquoi qualifier de même l'Eduication, alors que le titre de ministre de l'Education est parfaitement explicite? pour la Santé, est-il nécessaire de préciser qu'elle est "publique"? Quant à la valse des appellations entre les Affaires Etrangères, les Affaires Extérieures, et les Relations Extérieures, elle ne sert qu'à faire la fortune des fabricants de papier à lettres !
Commenter  J’apprécie          40
lecassin   20 décembre 2011
Démocratie française de Valéry Giscard d'Estaing
Les Français d'aujourd'hui ont du mal à comprendre la société dans laquelle ils vivent. La rapidité des transformations qu'elle à subies, le caractère contradictoire des résultats auxquels ces transformations ont conduit, l'impuissance des idéologies traditionnelles à leur fournir des perspectives qui les satisfassent complétement expliquent cette perplexité.

(1976)
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Valéry Giscard d`Estaing (188)Voir plus


Quiz Voir plus

Les années Giscard

Selon les analystes politiques, quelle phrase de Valéry Giscard d'Estaing, lors du débat de l'entre-deux tours avec François Mitterrand a certainement fait basculer le 2ème tour des élections présidentielles de 1974 ?

Vous n'avez pas Monsieur Mitterrand le monopole des diam's
Vous n'avez pas Monsieur Mitterrand raison d'espérer
Vous n'avez pas Monsieur Mitterrand le monopole du coeur
Vous n'avez pas Monsieur Mitterrand le monopole de la France

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Valéry Giscard d'EstaingCréer un quiz sur cet auteur