AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.53 /5 (sur 132 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Méréville , le 25/06/1919
Mort(e) à : Méréville , le 12/06/1979
Biographie :

Il naît à Méréville le 25 juin 1919 d’une mère institutrice et d’un père pharmacien qui, dans ses temps libres, préfère à sa pharmacie de la rue Jean-Jacques Rousseau le jardinage, le violon, la peinture ou l’écriture de vaudevilles pour la troupe théâtrale du village. Ses études littéraires le mènent à Paris, puis à Haguenau lorsqu’il devient enseignant.

Heureusement, une bonne surprise l’arrache rapidement à cette région qui n’est pas la sienne : en 1945, son roman Mon village à l’heure allemande est récompensé par le Prix Goncourt, un an après qu’il ait été attribué à Elsa Triolet. Les deux auteurs ont abordé les mêmes thèmes : la seconde guerre mondiale, l’occupation allemande, la collaboration, la résistance. Le Prix permet à Jean-Louis Bory de racheter la propriété acquise en 1880, à Méréville, par ses grands-parents et qui avait ensuite appartenu à la comtesse Cally, sa tante : la Villa des Iris, qu’il rebaptise La Calife.

Entre 1946 et jusqu’à sa mort en 1979, sa vie se déroule entre Paris et Méréville. Il tente de poursuivre à travers différents livres le récit de l’histoire de Jumainville. L’accueil froid du public le contraint à reprendre l’enseignement… pour le bonheur de ses élèves du lycée Voltaire et du lycée Henri IV. Sa prise de position contre la guerre d’Algérie et pour l’insoumission en 1960 le rend indésirable au sein de l’Education Nationale. Il retourne à sa plume, comme journaliste, critique (acerbe), scénariste, auteur d’études et de biographies (sur Balzac, Eugène Sue,…).
Son entrée à l’émission Le Masque et la Plume, en 1964, assure à Jean-Louis Bory une audience qui contribue à son succès de critique.
Il renoue avec ses passions d’enfance : le cinéma et le théâtre. Mais pour lui, les plus belles "toiles" du quartier latin ne remplacent pas les paysages de la Beauce. À Méréville, il prend soin de son jardin comme de sa bibliothèque (quarante mille titres !).
Il révèle son homosexualité en janvier 1975.

Le 11 juin 1979, vaincu par une dépression, il met fin à ses jours. L’écrivain repose là où il est né, à Méréville.

+ Voir plus
Source : www.terresdecrivains.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
patrick75   03 mars 2013
Mon village à l'heure allemande de Jean-Louis Bory
A George May

mon ami qui fut obligé à l'exil

le temps qu'à nos clochers

sonnait l'heure allemande.
Commenter  J’apprécie          140
patrick75   04 mars 2013
Mon village à l'heure allemande de Jean-Louis Bory
Elle se demandait quelle couleur pouvait avoir le soleil maintenant qu'on lui volait son fils.
Commenter  J’apprécie          140
moravia   13 juillet 2013
Ma moitié d'orange de Jean-Louis Bory
Je crispais les poings de rage quand la très mamelue vieille fille qui nous serinait le "caté" nous assenait ces sornettes médiévales en riboulant des yeux.
Commenter  J’apprécie          110
zazimuth   28 septembre 2015
Ma moitié d'orange de Jean-Louis Bory
Le but de la vie c'est la vie, il n'y a rien de mieux, c'est formidable, il n'y a que ça. faut-il parler de but ? Dans la vie le but ne compte pas, qui est la mort. Ce n'est pas l'arrivée le but du voyage, c'est le voyage. (p.37)
Commenter  J’apprécie          90
domdu84   30 juillet 2012
Mon village à l'heure allemande de Jean-Louis Bory
Sous la conduite de Mlle Vrin, dont le corsage en voile gris contenait avec peine la masse fluente des glandes mammaires, le troupeau noir et serré des saintes femmes s’engagea dans les escaliers de l’impasse du Sud : elles avaient l’allure secrète, menaçante, précautionneuse de personnes qui charrient des caisses emplies d’explosifs, et des sourires à l’inquiétant éclat de mèches allumées.
Commenter  J’apprécie          70
cathcor   18 mars 2012
Ma moitié d'orange de Jean-Louis Bory
Toute cette humanité bedonnante (il y a une façon de bedonner de la cervelle) qui dégobille les slogans, les formules dont on l'a gavée comme on gave une oie de bouillie, et elle a le culot de baptiser pensée ce renvoi.
Commenter  J’apprécie          60
zazimuth   28 septembre 2015
Ma moitié d'orange de Jean-Louis Bory
Ces intermittences de la solitude, je réussis à me les aménager loin de mes arbres et de ma rivière, en société. Ce congé invisible que je prends en laissant derrière moi mon corps, les gens l'appellent distraction. (p.22)
Commenter  J’apprécie          50
le-mange-livres   06 novembre 2011
Mon village à l'heure allemande de Jean-Louis Bory
La demie de minuit sonne. Le silence, après, paraît plus profond. Je prête l'oreille. Pas le moindre bruit ; personne ne souffle ; pas de lumière. Le couvre-feu tient le village coincé ; il est oppressé, comme une poitrine sous un genou ; ça le serre. L'heure allemande. Je n'ai pas entendu sonner minuit ; l'heure boche ! Il est minuit et demie à Berlin.
Commenter  J’apprécie          40
cathcor   19 mars 2012
Ma moitié d'orange de Jean-Louis Bory
Ce sont les gens qui m'attirent. Et, dans les gens, ce qui pèse, ce qui dépose, ce qui s'accumule au fond.
Commenter  J’apprécie          50
cathcor   19 mars 2012
Ma moitié d'orange de Jean-Louis Bory
Deux êtres se rencontrent et une musique s'élève. C'est cette musique-là qui compte.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Olivia de Havilland

En 2020 Olivia de Havilland est considérée comme la seconde actrice la plus âgée au monde, juste après Renée Simonot, qui est la mère de:

Jane Birkin
Gérard Depardieu
Catherine Deneuve

8 questions
55 lecteurs ont répondu
Thèmes : Actrices , hollywood , cinema , adapté au cinéma , littérature , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur