AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.43 /5 (sur 91 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Toulouse , 1946
Biographie :

Jean-Louis Magnon est né en 1946 à Toulouse. Après avoir exercé la médecine générale puis la spécialité de réanimation à l'hôpital de Toulouse, il s'est retiré dans le Minervois, non loin de Narbonne. Pour écrire.
De cette retraite exigeante sont nés son premier roman : Le Vaste Monde - couronné par le prix Terre de France / la Vie 1989 et par le prix Cinélect 1990, qui distingue un premier roman susceptible d'une adaptation cinématographique, Les Larmes de la vigne - et celui-ci : L'Offrande du Sud, où s'affirme la voix d'un véritable écrivain.

Source : Livre de poche
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Louis Magnon   (20)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienne   15 avril 2013
Le mas des peurs de Jean-Louis Magnon
Il n'y avait qu'une chose qui comptait : la minute présente. Tout le reste... Le passé, on le gardait dans son cœur quand c'était possible. L'avenir ? Il fallait être bien naïf pour tirer des traites sur lui ! Et le présent ce soir était si beau !
Commenter  J’apprécie          130
ladesiderienne   16 avril 2013
Un château en Provence de Jean-Louis Magnon
Aussi discrètement qu'il s'efforçât de marcher, il fut surpris de ne pas déclencher les nouveaux aboiements de quelque molosse. Peut-être ceux d'ici étaient-ils trop bien nourris. C'était d'ailleurs l'impression qui se dégageait de Saint-Paul, songea-t-il en atteignant les dernières maisons après avoir traversé une place où seul le clocher de l'église paraissait monter la garde. Une impression de grosse nourriture et de bonne conscience...
Commenter  J’apprécie          100
Wyoming   19 juillet 2020
Blanche des solitudes de Jean-Louis Magnon
Les parents de Blanche s'appelaient Joseph et Lucie. Ils habitaient les Solitudes, une maison minuscule au milieu des bois de châtaigniers et de chênes, sur le bord d'un chemin qui descend jusqu'à l'Aveyron.
Commenter  J’apprécie          100
marieth   10 janvier 2008
Un château en Provence de Jean-Louis Magnon
1853. A Paris, Napoléon III a pris le pouvoir, mettant fin aux espoirs republicains. Florent Barthe s'est enrôlé dans une mystérieuse organisation qui combat les "ennemis de la liberté" et qui l'a chargé d'éliminer Domenico Lombardi, un riche propriétaire terrien, puissant et corrompu.


Dans ce grand roman d'aventures, l'auteur entraîne le lecteur dans le monde fascinant des sociétés secrètes en Provence au XIXe siècle.
Commenter  J’apprécie          90
corinnejack   20 février 2010
Hautes terres de Jean-Louis Magnon
Ils étaient coupés du monde et Paco, pour la première fois depuis longtemps, se sentit à l'abri de tout. Leur vie se replia encore davantage sur elle-même. Le seul souci était de tenir le feu pour lutter contre le froid polaire après l'écroulement de la neige. Tenir le feu, s'aimer et rêver, ils n'en demandaient pas plus.
Commenter  J’apprécie          90
brigittelascombe   09 novembre 2011
Maleterre de Jean-Louis Magnon
En revoyant le plateau, il pensa qu'ici,comme là-bas; la peau du monde visible était assez fine, peut-être, pour qu'affleure celle de l'autre.
Commenter  J’apprécie          70
meknes56   18 août 2019
L'inconnue aux cheveux rouges de Jean-Louis Magnon
Elle lut la sincérité dans son regard et commença à voix basse :

– Cela s’est passé en janvier. Le 20 janvier. Dans la descente vers Châteauneuf. La neige avait fondu et il y avait du verglas dans les endroits à l’ombre. Ça, mon père le savait, j’en suis sûre. On ne vit pas toute sa vie sur le Causse sans savoir où la route gèle. Ce jour-là, lui et ma mère sont partis vers 10 heures. Une voisine a vu passer la voiture à cette heure-là exactement.

– La voiture ? Quelle voiture ?

– La leur, bien entendu ! fit la jeune femme, interloquée.

Il sourit.

– Je m’en doute ! Non, je veux dire : quelle marque de voiture ?

– Une 4L.

– Ah bon ! lâcha Maréchal, impavide. Continuez...

– Dans le cinquième virage de la descente, elle est sortie de la route. Sa chute a été ralentie par de jeunes pins à mi-pente, mais elle a fini au fond du ravin, complètement disloquée.

– Et vos parents ? demanda-t-il avec autant de délicatesse qu’il put.

– Tués sur le coup ! Les secours ont été rapides. Un représentant de commerce a vu la voiture tomber alors que lui-même entamait la descente. Il a appelé les gendarmes. Quand les pompiers sont arrivés, mon père et ma mère étaient morts. Seul Jim avait survécu à la chute...

– Jim ?

– Leur chien, un berger allemand.

– Et pourquoi pensez-vous qu’il s’agit d’un crime ?

– Parce que j’en suis certaine !

Maréchal aurait pu lui faire remarquer que c’était insuffisant. Toutefois, lorsque les gens sont persuadés de quelque chose, c’est qu’ils sont très têtus, ou qu’ils ont de bonnes raisons.

– Alors, dites-moi quelles sont les conclusions des gendarmes.

– Ils prétendent que mon père a manqué un virage, sans doute à cause du verglas ou pour d’autres raisons...

Elle parut hésiter.

– Il faut tout me raconter si vous voulez que j’envisage de vous aider.

– Ils lui ont fait un prélèvement.

– Et ?

– Il avait trois grammes d’alcool dans le sang.

Maréchal soupira. Il faillit dire : « Vous voyez bien ! », mais elle ajouta :

– Ce n’est pas vrai !

– Vous savez... Si c’est un résultat de la gendarmerie, tout de même...

– Non, ce n’est pas ce que je veux dire. Le problème, c’est que mon père ne buvait pas.

– Jamais ?

– Jamais ! affirma-t-elle.

– Vous en êtes sûre ?

– Évidemment que j’en suis sûre ! Ce n’était pas son genre. Il était bien trop sérieux pour ça. Un protestant. Pur et dur. Vous voyez ce que je veux dire. Vieille famille cévenole un peu égarée sur le Causse, même si c’est à deux pas de « la Montagne ». Je ne lui ai jamais vu boire une goutte d’alcool. Je n’en ai jamais vu à la maison d’ailleurs.

– Et votre mère ?

– Ma mère non plus ne buvait pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ladesiderienne   15 mars 2013
Hurlebois de Jean-Louis Magnon
Au-delà, tout se perdait dans l'incertitude de l'horizon, vers des pays dont Adèle se souciait peu. Le morcellement, puis la vente inéluctable de ses vignes avaient paru la soulager alors que tous craignaient pour elle une peine irrémédiable. Désormais, son monde se limitait presque aux murs de la maison. Pourtant tous les échos de l'autre parvenaient jusqu'à elle dans le rectangle de sa télé et lui arrachaient plus de grimaces que de sourires.
Commenter  J’apprécie          40
poppy64   08 mai 2013
Les cendres de juin de Jean-Louis Magnon
Après le pont, le village tout entier s'enroulait autour de l'église et de son clocher roman sur lequel la lumière de juin posait de délicates teintes rosées ainsi que sur les tuiles des toits dont la couleur représentait aux yeux de Maréchal une des plus sûres signatures de ce qu'il aimait à nommer le Sud, nom qui depuis toujours résonnait à son coeur avec bonheur.
Commenter  J’apprécie          40
wivin   06 octobre 2014
Maleterre de Jean-Louis Magnon
Roland se rendait compte à que point le pays d'alentour comptait désormais pour eux. La vieille ferme était comme une île amarrée aumilieu d'un espace dans lequel on avait envie de se perdre, pour retrouver peut-être un sens oublié, quelque chose de profondément enfoui au fond de soi et qui, profitant de la liberté des vacances, resurgissait et vous appelait.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Phedre

quelle est la relation entre Phedre et Ariane?

Mere/fille
soeur
confidente

10 questions
938 lecteurs ont répondu
Thème : Phèdre de Jean RacineCréer un quiz sur cet auteur

.. ..