AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 444 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Brive-la-Gaillarde, Corrèze , le 30/12/1949
Biographie :

Jean-Paul Malaval devient journaliste à partir de 1970 à Centre Presse, puis en 1973 à L’écho du Centre.

En outre, il rédige des articles pour Agrisept et Le Nouvel Observateur. En 1982, il commence une collaboration de plusieurs années avec les éditions Milan, à Toulouse. Ainsi voit le jour une série d’ouvrages sur d’anciennes photos régionales.

Jean-Paul Malaval est l’auteur de plusieurs romans dont "Une maison dans les arbres" ou "Une reine de trop", publiés aux Presses de la Cité.

En avril 2014, son roman "Les Vignerons de Chantegrêle" est traduit et publié par Open Road Integrated Media sous le titre "The Winegrowers of Chantegrêle".

De 1995 à 2014, il a été maire d’une petite commune de Corrèze, Vars-sur-Roseix, où il a passé une partie de son enfance.
+ Voir plus
Source : www.pocket.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Foire du Livre Brive 2016 - France Bleu Limousin - Jean Paul Malaval

Citations et extraits (236) Voir plus Ajouter une citation
TheWind   21 septembre 2016
La bastide aux chagrins de Jean-Paul Malaval
David tourna son regard vers le Tarn, long serpent de jade qui paraissait se faufiler entre les collines sans se presser, assuré de sa tranquille reptation. Il y avait de la paresse dans cette rivière, une paresse qui avait fini par se communiquer aux populations installées par-delà les berges boisées. Puis on avait appris, à force de temps et de patience, à apprivoiser les plaines et les coteaux, à les faire fructifier et, finalement, à s'accommoder des richesses qui semblaient tomber du ciel comme une manne céleste.
Commenter  J’apprécie          200
domisylzen   09 juin 2016
La folie des Bassompierre de Jean-Paul Malaval
Quelquefois, l'amour s'apparente au viol, lorsqu'il se termine d'un coup, sans explication. Un sourire évasif ou un petit mot minable pour solde de tout compte.

Commenter  J’apprécie          190
domisylzen   09 mai 2016
La folie des Bassompierre de Jean-Paul Malaval
Un amant n'est jamais sans reproche, se disait Mélisange Reims, et c'est de salubrité mentale que de lui rappeler incessamment. M. Bassompierre vient me visiter, abandonne son sperme après quelques savants jeux de mains et repart satisfait et repu. Ne devrais-je voir en lui qu'une machine éjaculatoire ? On s'ennuierait vite à cette routine. Il me faut casser le rythme, rappeler que je ne suis pas seulement un vagin.
Commenter  J’apprécie          170
domisylzen   28 mai 2016
La folie des Bassompierre de Jean-Paul Malaval
L'homme lâche rêve à sa puissance et se recroqueville sur lui-même, plus malheureux que jamais de l'inaccompli.

Commenter  J’apprécie          180
missmolko1   22 mars 2017
Soleil d'octobre de Jean-Paul Malaval
Angéline aimait à passer ses après-midi dans le grenier de la vaste demeure de son père où étaient stockées toutes les reliques familiales. Rien n’impressionnait plus la jeune fille que les collections de vêtements, de linges, de chapeaux, de parapluies, de gants, de chaussures soigneusement rangées dans des malles ventrues, désormais abandonnées à la poussière dans le sanctuaire obscur.
Commenter  J’apprécie          160
moravia   09 octobre 2019
Une famille française 01 de Jean-Paul Malaval
C'était un matin extraordinaire. Une aube d'été, rose à l'horizon, comme Angel Monestier aimait à la contempler, d'un pas nonchalant, en faisant la tournée des dépendances. L'odeur de foin embaumait sa grange. L'homme tira sur la porte et se glissa en douce dans l'antre rien que pour le plaisir, une fois encore, d'en respirer les essences divines.

(incipit).
Commenter  J’apprécie          150
ladesiderienne   20 avril 2016
La tradition Albarède 01 : Les Césarines de Jean-Paul Malaval
César se mit à chuinter quelques ordres de connivence. Aussitôt Sextus vint se placer à un pas de lui, la truffe dans les fougères. Et, d'une marche alerte, la troupe gagna le plateau, en suivant une sente étroite. Le jeune Julien fermait la marche, le fusil en bandoulière. Palamède, dans son for intérieur, désespérait d'en faire un jour un Nemrod convenable. Et de le voir, ainsi, musarder à l'arrière, gauchement, le chagrinait. Comment peut-il exister une telle indifférence pour les plus nobles occupations de l'homme : la chasse, les femmes, l'argent, le pouvoir ? C'étaient des mots qui revenaient souvent dans son esprit, des maîtres mots par lesquels se révèle la véritable nature de l'homme d'action.
Commenter  J’apprécie          130
ladesiderienne   24 mars 2016
Une maison dans les arbres de Jean-Paul Malaval
- Mon père, disait, autrefois, qu'il n'aimait pas serrer la main des ouvriers, parce qu'ils avaient la peau usée...

Le vieux éclata de rire.

- Pour qu'il y ait des riches, il faut que des pauvres travaillent pour eux. Et à mon avis, il serait plus charitable que les riches, enfin, ignorent leur répugnance.

- Maman a les mains douces, et pourtant, je ne crois pas qu'elle soit riche.

- La richesse du cœur vaut tout l'or du monde, mon petit. Et je crois, moi, dur comme fer, que le cœur est plus important que tout
Commenter  J’apprécie          130
ladesiderienne   20 mai 2016
La tradition Albarède 02 : Grand-Mère Antonia de Jean-Paul Malaval
- Depuis le temps , ma chère Louise, nous formons un vieux couple. Il ne sert à rien de nous mentir sur nous-mêmes. Je sais ce que vous pensez de moi. Que je ne suis plus le chef intransigeant et autoritaire d'autrefois. Il me suffisait de hausser le ton pour que les échines ploient. Mais, voyez-vous, le pouvoir ne m'intéresse plus. Ce désir de puissance - dont la dernière victime fut ce pauvre Monteville, à ce que je crois - m'a abandonné après le retour à la vie de mon fils. Le singulier destin de Julien m'a rendu humble et indifférent. Cela parait contradictoire, l'humilité et l'indifférence. Pourtant, c'est la vérité. Et il faut que je m'en explique. Humble devant les hommes, et indifférent à moi-même. Avouez qu'il vaut mieux, à tout bien considérer, cet ordre-là que l'inverse.
Commenter  J’apprécie          120
domisylzen   23 mai 2016
La folie des Bassompierre de Jean-Paul Malaval
Il n'est rien qui puisse arracher un homme à son histoire, quand celle-ci poursuit son cours inexorablement. Sinon à se placer en marge. A cultiver l'errance. Sans but. Sans destination.

Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le parler des Ardennes

Ce n'est pas sur Babelio que je rencontrerai un dabaud

un poète
un amateur de bons livres
un gars un peu sot
un esprit curieux

18 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : Régionalismes , Français (langue) , patoisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..