AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.7 /5 (sur 4005 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Cornimont, Vosges , le 02/03/1962
Mort(e) à : Strasbourg , le 05/12/2021
Biographie :

Jean-Paul Didierlaurent est un romancier et nouvelliste.

Après des études à Nancy (D.U.T de publicité), il est monté travailler quelques temps à Paris avant de retourner dans les Vosges

Il a découvert le monde de la nouvelle en 1997 avec un premier concours, avant de remporter de nombreux prix: prix de la ville de Nanterre en 2004 et 2005, prix de la communauté Française de Belgique en 2005 et de la Libre Belgique en 2006, prix de la nouvelle gourmande de Périgueux en 2008.

Il a vu ses nouvelles publiées dans les recueils "Corrida de muerte", "Arequipa" et "Le Frère de Péret" avant de remporter le prix Hemingway 2010 avec "Brume" et le Prix Hemingway 2012 avec sa nouvelle "Mosquito".

Son premier roman, "Le liseur du 6h27" (2014), édité au Diable Vauvert, connait un succès aussi fulgurant. Il reçoit le Prix du Roman d’Entreprise et du Travail, le prix Michel Tournier, le prix du Festival du Premier Roman de Chambéry, du CEZAM Inter CE, du Livre Pourpre et de nombreux prix de lecteurs.

En 2015 sort le recueil de nouvelles "Macadam", qui rassemble des nouvelles de Jean-Paul Didierlaurent, pour la plupart primées. En 2016 paraît son deuxième roman "Le Reste de leur vie".

En janvier 2018, il publie aux éditions Au diable vauvert son troisième roman "La fissure".

page Facebook : https://www.facebook.com/jeanpaul.didierlaurent
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Paul Didierlaurent   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Book trailer de Malamute de Jean-Paul Didierlaurent aux éditions Au diable vauvert. Entre drame rural et huis-clos montagnard sous la neige : Après le liseur du 6H27, JPDL revient avec un conte moderne merveilleux. « À son admirable talent de conteur, JP Didierlaurent ajoute ici un sens éblouissant du tragique. » Bernard Lehut – RTL « À la croisée du roman réaliste, du roman familial et du conte. Brassant d'un même mouvement passé et présent, rudesses de la nature et abîmes de l'intime, prosaïque et merveilleux. Une nouvelle réussite d'écriture. Jean-Claude Lebrun – L'Humanité

+ Lire la suite

Citations et extraits (571) Voir plus Ajouter une citation
marina53   04 septembre 2014
Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
Les gens n'attendent en général qu'une seule chose de vous: que vous leur renvoyiez l'image de ce qu'ils veulent que vous soyez. Et cette image que je leur proposais, ils n'en voulaient surtout pas. C'était une vue du monde d'en haut, une vue qui n'avait rien à faire ici. Alors s'il y a une leçon que j'ai bien apprise en près de vingt-huit ans de présence sur cette Terre, c'est que l'habit doit faire le moine et peu importe ce que cache la soutane.
Commenter  J’apprécie          821
ninosairosse   14 juillet 2017
Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
14 717. Je rêve toujours d'un nombre plus chaleureux, plus rondouillard, plus agréable à l'œil. Un nombre avec en son sein quelques zéros bien ventru, voire des huit, des six ou des neufs pansus à souhait. Un beau trois, généreux comme une poitrine de nourrice, suffirait amplement à mon bonheur. 14 717, c'est tout en os, un nombre pareil. Ça vous exposé sa maigreur sans détour, vous agresse la rétine de l'aigu de ses angles. Quoi que vous fassiez, une fois posé sur le papier, ça reste toujours une suite de droites facturées.



P109
Commenter  J’apprécie          750
ninosairosse   13 juillet 2017
Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
Yvon pouvait rester de longues minutes sans dire un mot, tout entier accaparé par ses lectures. Ses silences étaient pleins. Guylain pouvait s'y glisser comme dans un bain tiède.



P39
Commenter  J’apprécie          760
genou   14 août 2016
Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
"N'oublie jamais ça, petit : on est à l'édition ce que le trou du cul est à la digestion, rien d'autre !"
Commenter  J’apprécie          721
cicou45   18 septembre 2014
Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
"C'est dans les cicatrices des gueules cassées que l'on peut lire les guerres, Julie, pas dans les photos des généraux engoncés dans leurs uniformes amidonnés et tout repassées de frais [...]."
Commenter  J’apprécie          541
ninosairosse   21 septembre 2018
La fissure de Jean-Paul Didierlaurent
Comment avaient-ils pu transformer une passion torride en cette relation normalisée qui les liait aujourd'hui, un foyer dans lequel ne brasillaient plus que quelques escarbilles à condition d'y remuer les cendres ?

p110
Commenter  J’apprécie          480
joedi   15 septembre 2014
Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
Alors s'il y a une leçon que j'ai bien apprise en près de vingt-huit ans de présence sur cette Terre, c'est que l'habit doit faire le moine et peu importe ce que cache la soutane.
Commenter  J’apprécie          480
Jean-Paul Didierlaurent
sabine59   06 décembre 2021
Jean-Paul Didierlaurent
Tandis que le jour naissant venait s'écraser sur les vitres embuées, le texte s'écoulait de sa bouche en un long filet de syllabes, entrecoupé ça et là de silences dans lesquels s'engouffrait le bruit du train en marche. Pour tous les voyageurs présents dans la rame, il était le liseur, ce type étrange qui, tous les jours de la semaine, parcourait à haute et intelligible voix les quelques pages tirés de sa serviette.



(" Le liseur de 6h 27") Une pensée aussi pour lui, parti si vite...
Commenter  J’apprécie          465
Tandarica   11 février 2020
Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
Son aquarium de substitution avait dû lui paraître un peu trop exigu pour pouvoir s'y dégourdir les nageoires dignement et l'animal avait préféré faire le grand saut dans l'inconnu, histoire d'aller voir ailleurs si le monde n'était pas meilleur. Son dernier rêve de liberté se sera brisé sur l'inox froid de mon évier, pense Guylain avec tristesse.

(p. 145 de l'édition folio)
Commenter  J’apprécie          450
paroles   05 juin 2014
Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
Se fondre dans le paysage jusqu'à se renier soi-même pour rester un ailleurs jamais visité.
Commenter  J’apprécie          440

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox