AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 422 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 16/08/1645
Mort(e) à : Versailles , le 10/05/1696
Biographie :

Jean de La Bruyère est un moraliste français.

Il est vraisemblablement élevé à l’Oratoire de Paris, et, à vingt ans, obtient le titre de licencié en droit à l’université d'Orléans, après la soutenance de ses thèses en juin 1665.

Il revient vivre à Paris avec sa famille, dont la situation de fortune est modeste, et il est inscrit au barreau, mais plaide peu ou point. Il a longtemps été gêné financièrement ; il doit attendre l'héritage d'un oncle, en 1673, pour pouvoir acheter une charge de trésorier général de France au bureau des finances de la généralité de Caen, charge qui lui apporte un revenu.

Il mène une existence de retraite studieuse, vivant petitement, rue des Augustins à Paris. En 1679, un vol de 2500 livres dans son secrétaire le laisse sans ressources. Il s'engage alors comme précepteur chez le marquis de Soyecourt. Il vend sa charge en 1686.

La Bruyère connaît ensuite une remarquable ascension sociale qui lui permet d'accéder aux hautes sphères de la société aristocratique française, et d'y obtenir une avantageuse protection. En 1684, probablement grâce à Bossuet, il est précepteur du duc Louis de Bourbon, petit-fils du Grand Condé. Quand Louis de Bourbon devient duc d'Enghien (décembre 1686), La Bruyère reste attaché aux Condé en qualité de "gentilhomme de Monsieur le duc", chargé de la bibliothèque.

Deux ans plus tard paraissent "Les Caractères", qui traduisent son expérience du monde et des hommes. Ce livre contient aussi la traduction "Caractères" de Théophraste. Leur succès, dû en partie aux portraits, lui vaut, malgré deux échecs, d'être élu à l'Académie française (1693), où son discours de réception, qui ne loue que les partisans des Anciens, fait scandale.

Les dernières années de la vie de La Bruyère sont consacrées à la préparation d’un nouvel ouvrage, les "Dialogues sur le Quiétisme", qui ont été publiés après sa mort, en 1698, par l’abbé Elies du Pin. La Bruyère meurt d’une attaque d’apoplexie, célibataire et pauvre.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Et vous, quel geste vous trahit ? Il y a les gestes qui disent l'embarras, d'autres la satisfaction de soi, certains encore le simple plaisir d'exister, là maintenant, sur cette terre. Mais tous nous révèlent, dans nos gloires comme nos petitesses, nos amours comme nos détestations : - le selfie, geste roi de nos vies modernes ; - le « vapotage », qui relègue l'art de fumer à un plaisir furtif, presque honteux ; - les hommes de pouvoir qui se grattent le dessous de leur chaussette ; - cette façon qu'on a parfois de tourner le volant avec la paume de la main bien à plat ; - un verre qu'on tient à la main sans le boire… À lire Philippe Delerm, on se dit souvent : « Mais oui, bien sûr, c'est exactement cela ! » Mais lui seul aura su décrire ces gestes du quotidien avec tant de finesse et de vérité – tant de profonde analyse de la nature humaine. Inventeur d'un genre dont il est l'unique représentant, l'« instantané littéraire », Philippe Delerm s'inscrit dans la lignée des grands auteurs classiques qui croquent le portrait de leurs contemporains, tels La Fontaine ou La Bruyère. Il est l'auteur de nombreux livres à succès, dont La Première Gorgée de bière, Je vais passer pour un vieux con ou Sundborn ou les Jours de lumière (prix des libraires, 1997). Retrouvez les informations sur notre site : http://bit.ly/2lErFeL Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/editions.seuil/ Twitter : https://twitter.com/EditionsduSeuil Instagram : https://www.instagram.com/editionsduseuil/
+ Lire la suite
Citations et extraits (460) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-B   12 novembre 2016
Les Caractères ou les moeurs de ce siècle de Jean de La Bruyère
Les hommes ne s'attachent pas assez à ne point manquer les occasions de faire plaisir.



De l'homme : 11.
Commenter  J’apprécie          1080
Jean de La Bruyère
Nastasia-B   05 avril 2013
Jean de La Bruyère
Il y a peu d'hommes dont l'esprit soit accompagné d'un goût sûr et d'une critique judicieuse.
Commenter  J’apprécie          974
Jean de La Bruyère
blanchenoir   21 juin 2014
Jean de La Bruyère
On ne doit pas juger du mérite d'un homme par ses grandes qualités, mais par l'usage qu'il en sait faire.
Commenter  J’apprécie          881
Jean de La Bruyère
Nastasia-B   15 janvier 2017
Jean de La Bruyère
Il n'est pas naturel d'aimer quelque autre chose plus que soi-même.



LES CARACTÈRES, De l'homme : 113.
Commenter  J’apprécie          851
Nastasia-B   09 novembre 2016
Les Caractères ou les moeurs de ce siècle de Jean de La Bruyère
La vie est courte et ennuyeuse : elle se passe toute à désirer. L’on remet à l’avenir son repos et ses joies, à cet âge souvent où les meilleurs biens ont déjà disparu, la santé et la jeunesse. Ce temps arrive, qui nous surprend encore dans les désirs ; on en est là, quand la fièvre nous saisit et nous éteint : si l’on eût guéri, ce n’était que pour désirer plus longtemps.



De l'homme : 19.
Commenter  J’apprécie          820
Nastasia-B   29 septembre 2016
Les Caractères ou les moeurs de ce siècle de Jean de La Bruyère
Un homme qui a vécu dans l'intrigue un certain temps ne peut plus s'en passer : toute autre vie pour lui est languissante.



De la cour : 91.
Commenter  J’apprécie          790
Nastasia-B   24 février 2017
Les Caractères ou les moeurs de ce siècle de Jean de La Bruyère
Les hommes ont tant de peine à s’approcher sur les affaires, sont si épineux sur les moindres intérêts, si hérissés de difficultés, veulent si fort tromper et si peu être trompés, mettent si haut ce qui leur appartient, et si bas ce qui appartient aux autres, que j’avoue que je ne sais par où et comment se peuvent conclure les mariages, les contrats, les acquisitions, la paix, la trêve, les traités, les alliances.



De l'homme : 24.
Commenter  J’apprécie          761
Jean de La Bruyère
Nastasia-B   10 janvier 2017
Jean de La Bruyère
Les enfants n'ont ni passé ni avenir, et, ce qui ne nous arrive guère, ils jouissent du présent.



LES CARACTÈRES, De l'homme : 51.
Commenter  J’apprécie          741
Nastasia-B   05 mars 2017
Les Caractères ou les moeurs de ce siècle de Jean de La Bruyère
Les enfants sont hautains, dédaigneux, colères, envieux, curieux, intéressés, paresseux, volages, timides, intempérants, menteurs, dissimulés ; ils rient et pleurent facilement ; ils ont des joies immodérées et des afflictions amères sur de très petits sujets ; ils ne veulent point souffrir de mal, et aiment à en faire : ils sont déjà des hommes.



De l'homme : 50.
Commenter  J’apprécie          713
Nastasia-B   23 février 2017
Les Caractères ou les moeurs de ce siècle de Jean de La Bruyère
L'on espère de vieillir, et l'on craint la vieillesse ; c'est-à-dire l'on aime la vie.



De l'homme : 41.
Commenter  J’apprécie          690
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean de La Bruyère (973)Voir plus


Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur