AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.74/5 (sur 19442 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Grenoble , le 23/01/1783
Mort(e) à : Paris , le 23/03/1842
Biographie :

Écrivain français né Marie-Henri Beyle.

De 1800 à 1801, il part faire la campagne d'Italie où il est nommé sous lieutenant au sein du 6e régiment de Dragons. A partir de 1810, il participe à l'administration et aux guerres napoléoniennes.

Lors de la chute du Premier Empire, en 1814, il part en Italie où il s'installe à Milan. Pendant cette période, il écrit plusieurs œuvres autour de l'Italie ainsi que "De l'amour". En 1821, parce qu'il est accusé de sympathie pour les carbonari - affection particulièrement ressentie dans la nouvelle "Vanina Vanini" - il est expulsé de Milan.

De retour à Paris, presque ruiné après le décès de son père, il entre dans le milieu littéraire en fréquentant des salons littéraires. De 1824 jusqu’en 1826, il a une relation avec Clémentine Curial, la fille de son amie la comtesse Beugnot.

En 1827, il publie son premier roman, "Armance", suivi en 1830 du "Rouge et le Noir", son roman le plus populaire en partie influencé par la révolution de juillet 1830. Après celle-ci, il est nommé consul à Civitavecchia, où il rédige les "Souvenirs d'égotisme" et le roman inachevé "Lucien Leuwen".

À Civitavecchia, il s'ennuie et part voyager. Un congé de 1836 à 1839 lui permet de rentrer à Paris. Après avoir achevé son dernier chef-d'œuvre romanesque (en cinquante deux jours), "La Chartreuse de Parme", en 1839, il commence à rédiger son roman "Lamiel" qui reste inachevé.

Stendhal meurt d'une apoplexie à l'âge de 59 ans, laissant son œuvre autobiographique "Vie de Henri Brulard" inachevée. Il avait été fait chevalier de la Légion d'Honneur par Guizot.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Stendhal   (139)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Critique de Say, proche de Bentham, Stendhal se confronte aux théories économiques de son temps. de l'utilitarisme au malthusianisme en passant par la question de la division du travail, le célèbre écrivain était aussi économiste. Pour comprendre l'économie à travers le regard De Stendhal, Tiphaine de Rocquigny reçoit Christophe Reffait, maître de conférences en littérature française, Université de Picardie Jules Verne. #economie #histoire #stendhal ___________ Découvrez les précédentes émissions ici https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrqogc4cP5KsCHIFIryY2f1h ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/entendez-vous-l-eco Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (28) Voir tous


Citations et extraits (1765) Voir plus Ajouter une citation
"Dis lui que je t'aime, mais non, ne prononce pas un tel blasphème, dis lui que je t'adore, que la vie n'a commencé pour moi que le jour où je t'ai vu, que dans les moments les plus fous de ma jeunesse, je n'avais jamais même rêvé le bonheur que je te dois ; que je t'ai sacrifié ma vie, que je te sacrifie mon âme. Tu sais que je te sacrifie bien plus"
Commenter  J’apprécie          2654
C'est parce qu'alors j'étais fou qu'aujourd'hui je suis sage.
Commenter  J’apprécie          1200
 Stendhal
Le bonheur c'est de faire de sa passion son métier.
Commenter  J’apprécie          1192
 Stendhal
Il suffit d'un très petit degré d'espérance pour causer la naissance de l'amour.
Stendhal
Commenter  J’apprécie          1121
— Voilà, se disait-il, comme sont ces gens riches, ils humilient et croient ensuite pouvoir tout réparer, par quelques singeries !
Commenter  J’apprécie          1111
 Stendhal
La seule excuse de Dieu, c'est qu'il n'existe pas.
Commenter  J’apprécie          1005
 Stendhal

« Eh, Monsieur, un roman est un miroir qui se promène sur une grande route. Tantôt il reflète à vos yeux l'azur des cieux, tantôt la fange des bourbiers de la route. Et l'homme qui porte le miroir dans sa hotte sera par vous accusé d'être immoral ! Son miroir montre la fange, et vous accusez le miroir ! Accusez bien plutôt le grand chemin où est le bourbier, et plus encore l'inspecteur des routes qui laisse l'eau croupie et le bourbier se former. »
Le Rouge et le Noir. 1830
Commenter  J’apprécie          961
En me promettant à moi-même de ne jamais aimer, je m’étais imposé une tâche au-dessus des forces de l’humanité ; aussi ai-je été constamment malheureux.
Commenter  J’apprécie          899
 Stendhal
Je me félicite toujours du hasard qui nous a portés à aimer la lecture… C'est un magasin de bonheur toujours sûr et que les hommes ne peuvent nous ravir.
(Extrait d'une lettre adressée à sa sœur Pauline)
Commenter  J’apprécie          821
La parole a été donnée à l'homme pour cacher sa pensée.
Commenter  J’apprécie          820

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Stendhal Voir plus

Quiz Voir plus

La chartreuse de Parme

De quel pays est originaire le héros du roman ?

France
Italie
Espagne
Allemagne

10 questions
209 lecteurs ont répondu
Thème : La Chartreuse de Parme de StendhalCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}