AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.56 /5 (sur 1673 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Devinière (près de Chinon) , le 1483-1494?
Mort(e) à : Paris , le 09/04/1553
Biographie :

François Rabelais est un écrivain français humaniste de la Renaissance.

Fils d'un avocat, François étudie le latin, le grec, et correspond avec le célèbre humaniste Guillaume Budé. Il a d'abord été moine et traducteur avant d'exercer les fonctions de médecin puis d'écrivain. Homme de la Renaissance, il a allié, sa vie durant, foi en Dieu, discours anticléricaux, pensée humaniste et sens de la farce. Ses deux principaux héros littéraires, des géants, père et fils, sont issus de la littérature du Moyen Âge.

Dans ses deux œuvres majeures, "Pantagruel" et "Gargantua", il fait preuve d'un style hors du commun, d'une richesse de vocabulaire exceptionnelle et associe des opinions "éclairées" sur l'éducation, l'extension des savoirs ou la guerre, à une technique littéraire où le récit historique se mêle aux inventions fantastiques.

Il écrivit une suite à son diptyque de "Pantagruel" et de "Gargantua", le "Tiers Livre" et le "Le Quart Livre". Par ailleurs, le "Cinquième Livre", qui paraît à titre posthume a été un sujet de doute concernant son authenticité.

Virtuose du langage et grand créateur de mots, polémiste, savant, précurseur dans de nombreux domaines, François Rabelais réalise la synthèse entre la tradition comique carnavalesque du Moyen Age et les nouveaux savoirs de la Renaissance. Sa vie et son œuvre polymorphe, qui donnent à rire et à penser, qui échappent à tout classement, sont le triomphe de la liberté d'esprit.
+ Voir plus
Source : www.ac-nancy-metz.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
21 novembre 2009 : Mot de l'éditeur : « Je regrette de ne pas lavoir butée pendant quil en était encore temps. Nul besoin de réfléchir ni délaborer le crime parfait. Plus cest gros mieux ça passe. Elle faisait le ménage monsieur le commissaire. Elle a dû glisser sur le carrelage quelle venait dastiquer. On pouvait lui reprocher bien des choses, mais une vraie petite fée du logis, une maîtresse-femme. Quest-ce qui sest passé? on ne le saura jamais. Mauvais contrôle du pied dappui, fort justement monsieur le commissaire, le coup du lapin. La faute à pas de chance, encore une fois. Jaurai dû lui mettre un grand coup derrière sa gueule alors que tout le monde ignorait encore notre différent. Les Boulard ? Un exemple pour tous les couples modernes. Jamais un mot plus haut que lautre, aimables avec les voisins, bonjour et bonsoir. Jaurai utilisé le cendrier en granit de Bénodet. Jaurai pris mon élan, de toutes mes forces et de toute ma rage, pour la frapper à larrière de son crâne vide. Plus tard, bien plus tard, jaurai appelé le SAMU. Oui, ça a dû se passer il ny a pas bien longtemps docteur. Mais jétais en train de bricoler dans le garage, je nai rien entendu parce je perçais des trous dans de la tôle. Cest que je construis un cabanon pour abriter les outils de jardin. Ce nest pas que jai beaucoup de terrain, mais ça me détend de pratiquer lart potager. Et puis, cest pas les légumes quon trouve dans le commerce. Des saveurs et des parfums incomparables. Ah oui, ma femme. Quand jai constaté, il devait déjà être trop tard. Enfin, je ne suis pas médecin. Je ne peux pas juger, mais elle était très pâle. Quest-ce que vous en pensez docteur? Lélectrocution à la machine à laver, cest pas mal non plus. Combien de femmes disparaissent chaque année alors quelles accomplissaient leurs tâches domestiques? Elle avait grand soif, mais elle avait la manie de stocker les produits pour déboucher les cabinets dans des bouteilles deau minérale. Elle faisait les vitres au troisième étage un jour de grand vent. Elle préférait le bain à la douche, pourtant elle sétait toujours refusée à apprendre à nager. Elle avait la manie de garder près delle une bougie pour la sieste. Ca fait trois lignes, dans les journaux, à la page des faits divers. Personne ne sen émeut. Sinon les proches, évidemment, car le plus dur cest toujours pour ceux qui restent. elle est tombée à la renverse, sa tête a porté contre le rond des chiottes. Une belle mort, elle ne sest pas vue partir. Exactement, comme vous dites » Lorsquil écrit, lorsquil se laisse porter par le jaillissement des mots, Serge le Vaillant ne manque pas de soumettre ses textes à lépreuve du « gueuloir » de Flaubert, de les lire à haute voix pour mieux les fignoler. Ancien capitaine au long cours, grand homme de radio, grand chef dorchestre des nuits de France Inter, cet orpailleur de la langue française, quelle soit verte ou noire, est un magicien. Il na pas seulement le talent de conteur dun Gérard Sire ou dun Jean-Pierre Chabrol. le culte des mots ciselés, des mots torchés, la faconde dune prose féconde, le sens de lorgie verbale. Ses textes ont le verbe acide et tendre, le verbe au goût de pomme dApi, celui qui baptise et qui tue, qui bénit et qui excommunie, qui conjure et qui absout, qui enfante et qui explose, qui hurle et qui chuchote, qui pleure et qui pavoise. Serge Levaillant appartient à la lignée des Rabelais, des Villon, des Rostand, et plus près de nous des Céline, Léon Bloy, Auguste le Breton , Albert Simonin, Francis Blanche, Alphonse Boudard, Michel Audiard, et autres Frédéric Dard. Il est un magicien, un orpailleur de la langue, quelle soit verte ou noire, ciselée ou torchée : avec lui les mots croustillent. Ils mordent, ils aboient, ils cajolent. Ils sont tour à tour tendres et cruels, nourris de vinaigre et de miel, de gifles et de caresses. Ils décapent. Ils émeuvent. Ils déchaînent des crises de rires et de jubilation. Ils touchent à la fois nos coeurs et nos zygomatiques.
+ Lire la suite
Podcasts (10) Voir tous


Citations et extraits (262) Voir plus Ajouter une citation
François Rabelais
petch   02 février 2013
François Rabelais
Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

(Pantagruel)
Commenter  J’apprécie          911
François Rabelais
Eric76   01 janvier 2020
François Rabelais
Ceste année les aveugles ne verront que bien peu, les sourds oyront assez mal, les muets ne parleront guères, les riches se porteront un peu mieux que les pauvres, et les sains mieux que les malades.



A toutes et tous, bonne et heureuse année 2020.
Commenter  J’apprécie          8823
François Rabelais
Nastasia-B   26 août 2014
François Rabelais
Sçavoir est beuvant et mangeant.

{Le savoir hydrate et nourrit.}



GARGANTUA, Prologue de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          780
François Rabelais
Eric76   27 novembre 2019
François Rabelais
Le grand Dieu fit les planètes et nous faisons les plats nets.
Commenter  J’apprécie          660
François Rabelais
Bobby_The_Rasta_Lama   11 février 2020
François Rabelais
Je n'ai rien vaillant, je dois beaucoup, je donne le reste aux pauvres.



(testament de F. Rabelais)
Commenter  J’apprécie          646
Nastasia-B   05 novembre 2015
Gargantua de François Rabelais
Qui trop embrasse peu estrainct.



Chapitre XLVI.
Commenter  J’apprécie          622
Nastasia-B   16 septembre 2015
Gargantua de François Rabelais
Il s’esveilloit entre huyt et neuf heures, feust jour ou non. […] Puis se guambayoit, penadoit et paillardoit parmy le lict quelque temps pour mieulx esbaudir ses esperitz animaulx ; et se habiloit selon la saison. […] Puis fiantoit, pissoyt, rendoyt sa gorge, rottoit, pettoyt, baisloyt, crachoyt, toussoyt, sangloutoyt, esternuoit et se morvoyt en archidiacre, et desjeunoyt pour abatre la rouzée et maulvais aer : belles tripes frites, belles charbonnades, beaulx jambons, belles cabirotades et forces soupes de prime.

Ponocrates luy remonstroit que tant soubdain ne debvoit repaistre au partir du lict sans avoir premierement faict quelque exercice. Gargantua respondit :

« Quoy ! n’ay je faict suffisant exercice ? Je me suis vaultré six ou sept tours parmi le lict davant que me lever. Ne est ce assez ? »



Chapitre XXI.
Commenter  J’apprécie          571
François Rabelais
Nastie92   18 juin 2015
François Rabelais
Jamais je ne m'assujettis aux heures : les heures sont faites pour l'homme, et non l'homme pour les heures.
Commenter  J’apprécie          590
Nastasia-B   17 novembre 2015
Gargantua de François Rabelais
— L’appetit vient en mangeant, disoit Angest on Mans ; la soif s’en va en beuvant.

— Remede contre la soif ?

— Il est contraire à celluy qui est contre morsure de chien : courrez tousjours après le chien, jamais ne vous mordera ; beuvez tousjours avant la soif, et jamais ne vous adviendra.



Chapitre V.
Commenter  J’apprécie          550
Nastasia-B   28 août 2015
Gargantua de François Rabelais
— Il n’est (dist Gargantua) poinct besoing torcher cul, sinon qu’il y ayt ordure ; ordure n’y peut estre si on n’a chié ; chier doncques nous fault davant que le cul torcher.

— O (dist Grandgousier) que tu as bon sens, petit guarsonnet ! Ces premiers jours je te feray passer docteur en gaie science.



Chapitre XIII.
Commenter  J’apprécie          513

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de François Rabelais (3053)Voir plus


Quiz Voir plus

LNHI-49533

Prénommé Vitus lors de sa naissance en 1681, il fut un explorateur danois au service de la marine russe. Son patronyme reste associé à la région séparant l'Asie (Kamchatcka) et l'Amérique du Nord (Alaska).

Koch
Béring
Vahl

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : détroits , géographie , mers et océansCréer un quiz sur cet auteur

.. ..