AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.66/5 (sur 809 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Bellefont, Pennsylvanie , le 07/07/1968
Biographie :

Jeff VanderMeer est un auteur américain de science-fiction et fantasy.

Il a grandi dans les îles Fidji, à l’est de l’Australie, où ses parents y travaillaient pour les Peace Corps (l’agence gouvernementale américaine d’aide au développement). Sa famille reviendra ensuite vivre aux États-Unis après un long périple de six mois à travers l’Asie, l’Afrique et l’Europe.

Il se destine au journalisme quand il s’inscrit à l’Université en Floride, mais comprend vite que là n’est pas voie. Les nouvelles que Vandermeer propose aux magazines et aux éditeurs américains essuient, pour la plupart, refus sur refus pendant très longtemps... L’auteur, qui gagne alors sa vie en travaillant pour des librairies et de petits éditeurs spécialisés, persévère année après année.

Ne trouvant pas preneur pour son court roman "Dradin In Love", écrit en 1993, il accepte la proposition de la créatrice d’un magazine littéraire, Ann Kennedy, qui souhaitait lancer sa propre maison d’édition. Sage décision : Ann va plus tard devenir sa femme, et l’histoire de Dradin est la première pièce du puzzle d’Ambregris.

"Dradin In Love" reçoit un accueil critique enthousiaste, et se voit nommé au Theodore Sturgeon Memorial Award. Tout cela encourage Vandermeer, qui entre temps a créé sa maison d’édition, Ministry of Whimsy Press.

Jeff WanderMeer mène une triple carrière, non seulement d'écrivain, pour laquelle il puise son inspiration dans ses multiples voyages, mais aussi d'éditeur-anthologiste (avec la série Léviathan) et de critique littéraire pour des supports tels que The Washington Post ou Publisher's Weekly.

On lui doit notamment le recueil de nouvelles "La Cité des saints et des fous" (City of Saints and Madmen: The Book of Ambergris, 2001).

Il figure également au sommaire de l'anthologie "Chansons de la Terre mourante" dirigée par G. R. R. Martin en hommage à Jack Vance. "Annihilation" reçoit le Prix Nebula du meilleur roman 2014 et le prix Shirley-Jackson 2014 et est adapté au cinéma en 2018.

Il vit aujourd’hui à Tallahassee, en Floride.

site officiel: http://www.jeffvandermeer.com/

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jeff VanderMeer   (29)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

ANNIHILATION (2018) Bande Annonce VF


Citations et extraits (178) Voir plus Ajouter une citation
Ces observations ont étouffé les dernières braises de mon irrésistible compulsion à tout savoir... tout ...à sa place subsiste la conscience que la luminosité n'en a pas fini avec moi.
Commenter  J’apprécie          320
"Tu as vu quelque chose qui n'existait pas." Elle n'allait pas me laisser m'en tirer comme ça.
Et toi,tu ne vois pas ce qui existe,ai-je pensé.
Commenter  J’apprécie          310
La mort, je commençais à le comprendre, n'était pas la même des deux côtés de la frontière.
Commenter  J’apprécie          230
Plus que tout, l'information que j'essayais de traiter m'immobilisait.
Commenter  J’apprécie          170
Nos esprits traitant les informations presque uniquement par analogie et par catégorisation, nous sommes souvent mis en échec face à quelque chose qui ne correspond à aucune catégorie et ne rentre pas dans le domaine de nos analogies.
Commenter  J’apprécie          150
... Les premiers astronomes à considérer les points lumineux comme des étoiles distinctes et non des composantes d'une tapisserie céleste tournant autour de la Terre avaient dû violemment sortir leur imagination - et par conséquent leurs analogies et métaphores - des sentiers battus qui passaient depuis des siècles et des siècles dans tous les esprits.
Commenter  J’apprécie          140
"Par exemple, un grille-pain Ikea, avec un cache sur le bazar et un pauvre levier, c'est l'antithèse du steampunk. Si vous êtes steampunk, vous avez construit votre grille-pain, vous savez le réparer et vous savez quand il est cassé. Cacher les rouages, ça revient à abrutir la société. En revanche, si les gens se prennent en main et s'émancipent, la société s'élève.
Pour moi, c'est ça le steampunk. Ca n'a rien à voir avec les fringues. Je veux dire... les filles ont le droit de se balader en corset toute la nuit si ça leur chante - au risque d'étouffer. Elles sont bien mignonnes. Mais elles se plantent. Être steampunk, c'est être paré à tout. Avoir une tenue adaptée à toutes les situations. De la tempête de sable à la nuit arctique."

Holly Brewer, citée dans un entretien avec Desirina Boskovich
Commenter  J’apprécie          110
Tu es peut-être immunisée contre l’hypnose – peut-être –, mais qu’en est-il du voile déjà en place ? Et si je te l’enlevais pour te laisser accéder à tes propres souvenirs de la traversée de la frontière ? Ça te plairait, Petite Flamme ? Ou peut-être que ça te rendrait folle ?
Commenter  J’apprécie          120
De ses prémonitions, de ses équations, il faisait de la poésie, parce qu'elles s'étaient avérées factuellement inutiles pour lui, parce qu'il n'était jamais sûr de ne pas voir en réalité le passé. Un passé.
Commenter  J’apprécie          122
Le steampunk est une langue visuelle qui illustre un paradoxe actuel : une fascination pour la technologie et le progrès d'un côté, la nostalgie d'une vie plus simple de l'autre.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jeff VanderMeer (795)Voir plus

Quiz Voir plus

La nuit du renard

Quel genre de crises Neil Peterson peut-il avoir ?

Des crises d’asthme
Des crises d’épilepsie

8 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : La Nuit du renard de Mary Higgins ClarkCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..