AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.72 /5 (sur 272 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Leeds , le 25/02/1921
Mort(e) le : 19/09/1995
Biographie :

John Wainwright est un écrivain, auteur de romans policiers.

Il a également publié quatre titres sous le pseudonyme Jack Ripley.

Il quitte l'école à quinze ans. Il a d'abord travaillé dans l'immobilier, puis s'est engagé dans l'aviation anglaise où il a servi en Afrique de l'Ouest. Il a été canonnier dans la tourelle des bombardiers Lancaster de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1947, il rejoint la police, West Riding Constabulary, à Yorkshire, où il a participé à d'importantes enquêtes. Pendant son temps libre, il fait des études et obtient un diplôme en droit en 1956.

En 1965, il écrit son premier roman policier, accepté par George Hardinge, éditeur au Collins Crime Club, et publié sous le titre "Death in a Sleeping City". En 1966, Wainwright quitte la police pour se consacrer à l'écriture à plein temps.

Auteur de quatre-vingt-trois romans, il a également écrit des nouvelles (publiées en recueil, pour la plupart), sept dramatiques radiophoniques et de nombreux articles de presse.

Son roman "À table !" ("Brainwash", 1979) a été adapté au cinéma en 1981, réalisé par Claude Miller sous le titre "Garde à vue", et en 2000, sous le titre "Suspicion" ("Under Suspicion").

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de John Wainwright   (19)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan de Roland Perez aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/1094110-romans-ma-mere--dieu-et-sylvie-vartan.html • Mon Roi déchu: Juan Carlos d'Espagne de Laurence Debray aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1094202-romans-mon-roi-dechu---juan-carlos-d-espagne.html • le Duc du Maine de Pierre-Louis Lensel aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/1094202-romans-mon-roi-dechu---juan-carlos-d-espagne.html • Les aveux de John Wainwright et Laurence Romance aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/1099166-article_recherche-les-aveux.html • Ce qui manque à un clochard de Nicolas Diat aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1089767-romans-ce-qui-manque-a-un-clochard.html • Jeux de dupes de Maud Tabachnik aux éditions City Poche https://www.lagriffenoire.com/1097235-romans-jeux-de-dupes.html • le Cinquième jour de Maud Tabachnik aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=15281&id_rubrique=20 • La paix des sexes de Tristane Banon aux éditions de l'Observatoire https://www.lagriffenoire.com/1096495-essais-d-actualites-la-paix-des-sexes.html • Un monde de cochons - la Totale de Mario Ramos aux éditions Ecole des loisirs https://www.lagriffenoire.com/1097777-divers-histoire-monde-de-cochons---la-totale-un.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionslesescales #editionsstock #editionsperrin #editions1018 #editionsrobertlaffont #editionscitypoche #editionslivredepoche #editionsdelobservatoire #editionsecoledesloisirs

+ Lire la suite

Citations et extraits (163) Voir plus Ajouter une citation
iris29   15 janvier 2020
Une confession de John Wainwright
Des disputes ? Bien -sûr qu'il y a et qu'il y aura des disputes. Vous vous aimez bien trop pour ne pas vous disputer de temps à autre. Vous vous disputez , vous vous traitez mutuellement de tous les noms, vous dites des choses que vous ne pensez pas, et puis l'un de vous se rend compte de l'absurdité de la situation et se met à rire, après quoi l'autre rit aussi, vous vous embrassez et vous vous réconciliez. C'est ça être marié Harry. C'est la base même d'un mariage heureux. Un mariage devient malheureux quand personne ne rit plus.
Commenter  J’apprécie          210
iris29   14 janvier 2020
Une confession de John Wainwright
D'autres divorcent et se séparent. Pas nous. Nous sommes les "gens respectables". Nous nous marions et RESTONS mariés. Peu importe à quel point nos vies sont devenues tristes et pitoyables, nous " tenons le coup". Pourquoi ? Dieu seul le sait.
Commenter  J’apprécie          210
iris29   23 mars 2021
Les aveux de John Wainwright
Avec vous, avec la police, tout est blanc ou noir, mais la vie n'est pas comme ça. La plupart du temps, la vie est grise. Parfois gris clair, parfois gris foncé, tout en nuances et en demi-mesures. Mais grise. C'est ça la vie...une suite de compromis.
Commenter  J’apprécie          190
Ziliz   06 mai 2020
Une confession de John Wainwright
Elle savait rigoler. En fait, ce dont je me souviens le mieux quand je repense à ce temps-là, c'est son rire contagieux. (...) En tout cas, elle était d'une compagnie délicieuse à l'époque, et nous avons passé ensemble des moments merveilleux. C'était toujours elle qui menait la barque, mais j'étais content d'être à bord.

(p. 23)
Commenter  J’apprécie          160
Stelphique   18 mars 2019
Une confession de John Wainwright
Tout ce qui est vivant meurt un jour. Chaque homme. Chaque femme. Dans une immense majorité, ils s'éteignent de mort naturelle. D'autres périssent accidentellement. 
Commenter  J’apprécie          160
Marymary   24 août 2020
Une confession de John Wainwright
Mais demandez donc à un élève moyen le nom de l'auteur d'Alice au pays des merveilles. demandez à n'importe quel garçon, ou fille, combien Beethoven a composé de symphonies. Demandez-leur quel empereur romain était Auguste. La devise de l'ordre de la Jarretière. Vous pouvez leur poser cent questions élémentaires du même genre, le résultat sera toujours le même : ils vous regardent d'un air ahuri. Ils ne savent pas. Ils ne veulent pas savoir. Ils n'ont que faire de ces connaissances totalement inutiles à leurs yeux. Mais demandez-leur quel groupe pop d'illuminés est en tête du hit-parade cette semaine, ou l'était la semaine dernière, ou le mois dernier. Demandez-leur quel simplet a produit ou mis en scène le dernier film de science-fiction sorti au cinéma. Demandez-leur qui est l'acteur le plus grossier à se déchaîner à la télé. Le tennisman le plus mal luné du monde. Le footballeur au jeu le plus vicieux. Là, ils savent. Ces informations ô combien précieuses, ils les stockent soigneusement dans leurs petites têtes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Ziliz   09 mai 2020
Une confession de John Wainwright
Les accents traînants de sa voix de fille éduquée à l'école privée lui portaient sur les nerfs. Seigneur, est-ce que ça valait la peine ? Est-ce que ça avait un jour valu la peine ? Elle était née dans le Lincolnshire quand son père était encore sergent. Il avait ensuite atteint le rang que Briggs occupait présentement (inspecteur en chef) et Dieu seul savait quels sacrifices il avait dû consentir pour l'envoyer dans une école de filles snobinardes. La belle affaire ! A présent, elle croyait que l'argent tombait du ciel, que le thé Earl grey était le seul qui existât et que le papier à lettres blanc et non parfumé était réservé aux gens 'ordinaires'.
Commenter  J’apprécie          140
iris29   24 mars 2021
Les aveux de John Wainwright
On dit que la solitude est sombre, et même noire. Aucunement ! La solitude n'a pas de couleur. Elle n'a pas de forme, elle est silencieuse... Elle n'est que néant. Elle est indescriptible. On ne peut que la subir.
Commenter  J’apprécie          150
michfred   26 janvier 2020
Une confession de John Wainwright
Le journal pouvait être une arme. Eh oui, la situation s’était à ce point dégradée. Une arme ! Il a trop souvent été blessé. Il a trop souffert. Il veut qu’elle souffre aussi. Donc il se sert du journal. Il y écrit des passages conçus pour faire mal. Des passages dont il sait qu’elle les lira.
Commenter  J’apprécie          140
torpedo   03 septembre 2020
Une confession de John Wainwright
Quel homme se connaît-il vraiment ? Peut-il vraiment se comprendre lui-même ? Peut-il discerner les raisons premières des sentiments et des pensées qui lui traversent l'esprit ? A l'évidence, nous jouons tous un rôle. Dès le moment où nous sommes en mesure de communiquer. Dès le moment où nous "désirons" quelque chose. Un leurre. Un mensonge. Un rôle légèrement différent pour chaque personne que nous connaissons et pour chaque personne que nous rencontrons. Et même encore un autre rôle pour nous-mêmes, quand nous sommes seuls. Tout homme est un perpétuel menteur, un perpétuel acteur.

(p.17)
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur