AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B005WR1AAA
Éditeur : Gallimard (01/01/1979)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Inspecteur Lyle 1
1979- 256 pages
Série noire 1774

Trois meurtres avec viol. Commis dans les mêmes cir­constances, dans la même région. Pour la police, c'est l'œuvre d'un seul individu. Dès le départ, les flics ont un suspect presque parfait à se mettre sous la dent. Tout l'accable. Encore faut-il qu’il se mette à table. Au cours d'un long interrogatoire, deux forces s'affrontent. D'une part, un inspecteur patient, mais coriace; de l'aut... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
belette2911
  20 juin 2019
Lorsque l'on nous crie "À table !", c'est une injonction des plus agréables (pour ceux qui aiment manger) et de suite on a envie de s'y mettre, à table. Ici, le fait de se mettre à table implique que l'on va parler, avouer son crime, ou plutôt ses crimes, dans ce roman.
Brainwash… le titre original disait bien ce qu'il voulait dire lui aussi : lavage de cerveau.
Pourtant, l'inspecteur Lyle n'a rien d'un tortionnaire ou d'un Inquisiteur qui serait capable de vous faire avouer n'importe quoi, comme le bris du vase de Soissons ou la participation à l'assassinat de JFK.
Sans en avoir l'air, passant du coq à l'âne, l'inspecteur Lyle ammènera George Barker sur les contradictions de son récit, comme le fait qu'un fox-terrier l'accompagnait, furetait partout et n'a pas senti l'odeur du sang dans le fossé.
Revenant sur des faits qui semblent anodins, Lyle va jouer une partie de tennis où chacun va se renvoyer la balle, même si l'inspecteur a tout d'un Nadal Djokovic Federer tandis que le suspect hautement suspect a plus l'air de nager dans les tréfonds du classement ATP.
On envie que Lyle arrive à le faire craquer, il y arrivera, mais la bête n'est pas morte, elle a toujours du venin et leur match continuera jusqu'au bout de la nuit.
Véritable huis-clos étouffant, ce roman est à l'origine du film "Garde à vue" où Lino Ventura, en inspecteur, affronte Michel Serrault, le suspect de crimes à caractère pédophile puisque des petites filles ont été violées et tuées.
Si dans le film, les dialogues étaient d'Audiard, dans le roman, ils sont de l'auteur, ne vous attendez pas donc à des répliques bourrées d'humour mais malgré tout, le face-à-face est un délice de fin gourmet pour qui aime se plonger dans des atmosphères remplies de fumée de cigarettes, de transpiration et de flic qui savent amener les suspects, par la force de leur bagout, à se tromper dans ce qu'ils affirment et à voir les failles dans les détails les plus abscons.
Tout comme dans son autre roman « Une confession », l'auteur maîtrise ses personnages, ne les détaille pas trop, juste ce qu'il faut, mais leur donne une présence importante. Ici, il nous plonge dans le roman d'un coup, sans perdre de temps, car les crimes ont eu lieu et un suspect est aux arrêts sans l'être vraiment.
Jusqu'au bout, l'auteur jouera avec nos nerfs, nos pieds, nos émotions, et même dans le final, il nous réservera encore des surprises. Magnifique !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
belette2911belette2911   18 juin 2019
— Spot n’a pas découvert le corps, dit Lyle avec douceur.
— Non.
— C’est vous qui l’avez trouvé.
— Oui.
— Avant Spot.
— Oui.
— Ça me paraît bizarre, dit Lyle. C’est une des… euh… contradictions que j’ai relevées. Une des raisons pour lesquelles le sergent Bell vous a demandé de venir ici ce soir.
— Le chien ? fit Barker, déconcerté.
— Que ce chien, surtout un fox-terrier, n’ait pas le premier flairé le corps. Ou peut-être, ajouta Lyle avec un sourire, était-il en laisse.
— Non. Il n’était pas en laisse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
belette2911belette2911   18 juin 2019
Le métier de policier ! Il fallait l’avoir exercé pendant vingt-trois ans, – vingt-trois ans de repas sautés, de sommeil en retard – pour acquérir le sang-froid et le cynisme de Lyle. Ça n’était pas facile.

Et le prix à payer était élevé ; dans le prix étaient compris les amis et parfois les épouses et la famille. Mais en échange, on acquérait un talent spécial.

Pas particulièrement agréable, mais spécial. Le don de prendre un homme et de le dépouiller de toutes ses peaux, l’une après l’autre, comme on épluche un oignon. De ne ressentir aucune souffrance. De ne voir aucune souffrance. De n’éprouver aucune pitié.

De savoir que le grand public anglais imbibé de gnôle, amateur de loterie et de pop music, fanatique de football, intoxiqué par la télévision, continuait à trouver parfaitement normal que leurs policiers soient « merveilleux. »

De savoir que trois gosses avaient péri d’une mort particulièrement affreuse, mais que leur assassin ne tuerait plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
belette2911belette2911   18 juin 2019
— Seigneur ! Vous voulez dire qu’ils forcent les enfants…
— Ils ne « forcent » personne, l’interrompit Lyle avec lassitude. C’est là l’erreur que commettent les gens. Les honnêtes gens. Qu’un gosse de cet âge doit être forcé. Les salopards qui tournent ces films connaissent la vie. Ils savent qu’il leur suffit de chercher un peu. Une gamine peut être une putain avant même d’avoir dix ans. L’esprit lessivé au détergent du public anglais ne veut pas l’accepter. Ne peut pas l’accepter. Cette seule idée effarouche les belles âmes. Mais c’est un fait. Il y a un certain pourcentage. Pas énorme, mais un pourcentage quand même. Suffisamment pour l’industrie des films porno. Bon Dieu… (Pendant une fraction de seconde, Lyle laissa percer son écœurement.) Je les ai vus. Ces films. Les gamins prennent plaisir à les tourner. Les adultes ? Pour eux, c’est un boulot comme un autre. Mais les gosses…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
belette2911belette2911   18 juin 2019
— Je ne suis pas sûr d’être légalement obligé de vous répondre, dit Lyle. Il est, néanmoins, peu probable que vous l’ignoriez.
— C’est un assassin.

Les narines dilatées par la colère, elle respira à fond.

— Non, dit doucement Lyle.
— Dans ce cas, pourquoi… ?
— Ce sera à un Tribunal de Justice de décider s’il est ou non un assassin. Pour le moment, il est innocent. Mais aux yeux de la police, soupçonné de meurtre. Voilà l’inculpation qu’il devra affronter… éventuellement.
— Quelle stupidité ! C’est une question de mots, tout simplement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
belette2911belette2911   18 juin 2019
La force brute, c’est à la portée de tout le monde. Lyle a réussi son coup sans même porter la main sur lui. Lyle l’a écrabouillé, démoli, foutu par terre, et ce pauvre idiot ne s’en est même pas rendu compte.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de John Wainwright (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Wainwright
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Retour à Martha's Vineyard de Richard Russo et Jean Esch aux éditions Quai Voltaire https://www.lagriffenoire.com/1050905-divers-litterature-retour-a-martha-s-vineyard.html • Une confession de John Wainwright et Laurence Romance aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/1033105-nouveautes-polar-une-confession.html • Les Aveux de John Wainwright et Laurence Romance aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1063408-nouveautes-polar-les-aveux.html • La ferme des animaux de George Orwell et Jean Quéval aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19057-poche-la-ferme-des-animaux.html • 1984 de George Orwell et Josée Kamoun aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1042137-poche-1984.html • le consentement de Vanessa Springora aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1067423-romans--le-consentement.html • le Stradivarius de Goebbels de Yoann Iacono aux éditions Slatkine & Cie https://www.lagriffenoire.com/1067996-romans-historiques-le-stradivarius-de-goebbels.html • Mariage à la mode/La Baie de Katherine Mansfield et Françoise Pellan aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1068108-romans--mariage-a-la-mode.html • Je n'aime pas les grands de Pierre Léauté aux éditions Mnemos https://www.lagriffenoire.com/1057788-livres-de-science-fiction--je-n-aime-pas-les-grands.html • Looping de Alexia Stresi aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/72986-divers-litterature-looping.html • Batailles de Alexia Stresi aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1067490-divers-litterature-batailles.html • Ils vivaient en couleurs: le livre pour remonter le temps en couleurs de Aude Goeminne aux éditions Chêne https://www.lagriffenoire.com/1067373-encyclopedie-ils-vivaient-en-couleurs-1838-1945-----le-livre-pour-remonter-le-temps-en-couleurs.html • La Pâqueline: ou les mémoires d'une mère monstrueuse de Isabelle Duquesnoy aux éditions De La Martinière • L'embaumeur - ou L'odieuse confession de Victor Renard de Isabelle Duquesnoy aux éditions Points https://www.lag
+ Lire la suite
autres livres classés : violsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2103 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre