AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.93 /5 (sur 1220 notes)

Nationalité : Brésil
Né(e) à : Itabuna (Bahia) , le 10/08/1912
Mort(e) à : Salvador (Bahia) , le 06/08/2001
Biographie :

Jorge Amado de Faria est un écrivain brésilien de l'école moderniste.

Jorge Amado est né en 1912 dans une plantation de cacao de l'Etat de Bahia et c'est à Bahia qu'il fit ses premières études. A treize ans il s'enfuit pour courir la campagne et deux ans plus tard on le retrouve travaillant dans un journal.

Fils de João Amado de Faria et de D. Eulália Leal, Jorge Amado arrive en 1931 à Rio de Janeiro pour y étudier le droit. Il publie, la même année (à dix-neuf ans!), son premier roman, "Le pays du carnaval".

Devenu membre du Parti communiste brésilien, il commence comme militant communiste de 1941 à 1942, mais il doit s'exiler en Argentine et en Uruguay. Quand il revient au Brésil, il se sépare de sa première femme Matilde Garcia Rosa. Il est élu, au nom de ce même parti, à l'Assemblée nationale constituante de 1945. La même année, il se remarie avec l'écrivaine Zélia Gattai.

Au début des années 1950, il est en exil politique à Paris, Prague et Dobříš (siège de l'Union des écrivains tchécoslovaques), Europe où il va rencontrer Picasso et Aragon.

Après avoir été lauréat du Prix Lénine pour la paix en 1951, en 1984, il est nommé commandeur de la Légion d'honneur par le président français Mitterrand et devient lauréat du Prix Camões en 1994.

Son œuvre, qui montre les bas-fonds des communautés noires et mulâtres de la province de Bahia où il a vécu, a été adaptée au cinéma, au théâtre et à la télévision et traduite en 49 langues.

En 2012, le Brésil a célébré les 100 ans de sa naissance : à Sao Paulo, le Musée de la langue portugaise a présenté une exposition-rétrospective "Jorge Amado est universel", retraçant le parcours de l'écrivain au travers de photos, manuscrits, films et objets lui ayant appartenu.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Adriana Brandão auteur de "Les brésiliens à Paris, au fil des siècles et des arrondissements" vous parle d'un texte et d'un auteur important pour elle : "Dona Flor & ses deux maris" de Jorge Amado.


Citations et extraits (240) Voir plus Ajouter une citation
PiertyM   13 mars 2014
Tereza Batista de Jorge Amado
L'amour est une cape de velours qui couvre les imperfections de l'humanité.



Commenter  J’apprécie          370
andman   08 mars 2014
Les Terres du bout du monde de Jorge Amado
La forêt était comme une vierge dont la chair n’aurait jamais senti la flamme du désir et comme une vierge elle était belle, radieuse et jeune malgré ses arbres centenaires, mystérieuse comme la chair d’une femme qui n’a pas encore été possédée.
Commenter  J’apprécie          330
Sachenka   22 mai 2015
Capitaines des sables de Jorge Amado
"Il m'a dit que j'étais un sot et que j'ignorais ce que c'était que jouer. Moi, je lui ai répondu que j'avais une bicyclette et bien d'autres jouets. Il a ri et déclaré qu'il avait, lui, la rue et les quais. J'ai fini par le trouver sympathique ; on dirait un de ces garçons de cinéma qui s'enfuient de la maison pour vivre des aventures."
Commenter  J’apprécie          280
andman   11 février 2014
Les chemins de la faim de Jorge Amado
Les urubus, derrière eux, n’eurent pas grand mal à remuer le peu de terre qui recouvrait le corps de Dinah. Eux non plus ne trouvaient pas grand-chose à manger dans cette caatinga aride et déserte. Bruyants et querelleurs, ils foncèrent en bande sur le cadavre, échangeant des coups de bec. Jéronimo qui marchait en avant, et qui ne voyait plus dans le ciel les rapaces suivre la caravane, devina ce qui se passait. Joao Pedro, lui aussi, savait qu’ils étaient en train de dévorer le cadavre de sa femme. Mais il n’avait plus le courage de revenir sur ses pas, de perdre plus de temps, il était à bout, il n’avait plus la force de souffrir, plus de larmes à verser.

Commenter  J’apprécie          270
pdemweb1   19 juin 2015
La découverte de l'Amérique par les turcs de Jorge Amado
Bien décidé à préserver sa liberté, il appréciait par-dessus tout le droit à demeurer maître de son temps, qu'il ne voulait pas gouverner en fonction des aiguilles d'une horloge.

Page 18
Commenter  J’apprécie          282
nadejda   30 avril 2012
Navigation de cabotage - Notes pour des mémoires que je n'écrirai jamais. de Jorge Amado
Je ne suis pas né pour être célèbre ni illustre, je ne me mesure pas à cette aune, je ne me suis jamais senti un écrivain important, un grand homme : juste un écrivain et un homme. Enfant grapunia -- des terres du cacao --, citoyen de la ville pauvre de Bahia, où que je me trouve je ne suis qu'un simple Brésilien marchant dans la rue, vivant. Je suis né coiffé, la vie a été prodigue avec moi, elle m'a donné plus que je n'ai demandé et mérité. Je ne veux pas dresser un monument ni poser pour l'Histoire en chevauchant la gloire. Quelle gloire ? Pff ! Je veux seulement conter quelques histoires, certaines drôles, d'autres mélancoliques, comme la vie. La vie, ah ! cette brève navigation de cabotage !
Commenter  J’apprécie          240
andman   24 juin 2013
Capitaines des sables de Jorge Amado
On l'avait surnommé le Professeur, parce que, dans un livre volé, il avait appris à faire des tours de prestidigitation avec des mouchoirs et des sous, et aussi parce qu'en racontant les histoires qu'il lisait et beaucoup d'autres qu'il imaginait, il avait le grand et mystérieux pouvoir de les transporter en des mondes divers, il avait le pouvoir de faire briller les yeux vifs des Capitaines des Sables, comme, seules, brillent les étoiles de la nuit de Bahia.
Commenter  J’apprécie          240
andman   28 avril 2013
La bataille du Petit Trianon de Jorge Amado
« Chant d’amour pour une ville occupée, poème d’Antônio Bruno, écrit après la chute de Paris, peu avant la mort du poète. »

Impossible de décrire l’émotion du public, personne n’espérait entendre, déclamé sur la scène du théâtre Fénix, le poème maudit. Ce fût comme une décharge électrique, quelqu’un se mit debout, d’autres suivirent, bientôt tout le parterre se leva, applaudissant, et debout resta. Le silence se fit enfin, un silence si total que les mots de sang et de feu, les strophes mouillées de larmes et secouées par la colère, l’humiliation et la révolte, la haine et l’amour, semblaient venir du fond des temps, des quatre coins du monde, ébranlant les murs du théâtre.

Commenter  J’apprécie          230
andman   14 mars 2014
Les Terres du bout du monde de Jorge Amado
Il y a des travailleurs qui savent compter sur les doigts des mains et des pieds mais se sont des malins, pas des noirs bêtes comme Damio. Maintenant il faut qu’il apprenne à compter sur les doigts de l’autre main. Combien d’hommes a-t-il déjà tués ?
Commenter  J’apprécie          240
Bookycooky   17 août 2016
La découverte de l'Amérique par les turcs de Jorge Amado
On n'a jamais su la teneur exacte de la conversation qui s'engagea en cette soirée itabunaise entre Raduan Murad et le jeune Adib Barud.Ils dialoguèrent sans témoin, et ne firent confidence à personne des thèmes abordés. Ce qui n'empêcha pas certaines personnes de rapporter mot pour mot le long entretien, sans oublier les intonations, les éclats de rire, la densité des silences. p. 63
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Marguerite Yourcenar

Quelle est la nationalité de Marguerite Yourcenar ?

Elle est belge
Elle est américaine

10 questions
185 lecteurs ont répondu
Thème : Marguerite YourcenarCréer un quiz sur cet auteur

.. ..