AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.92 /5 (sur 2901 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Hyères , 1980
Biographie :

Julien Sandrel est un auteur français.

Son premier roman, "La Chambre des merveilles", est devenu un phénomène mondial : vendu dans plus de 23 pays, il est en cours d’adaptation au cinéma par la réalisatrice Lisa Azuelos et l'actrice Alexandra Lamy.

En 2019, il publie "La vie qui m'attendait".

Pendant 15 ans, il a travaillé en entreprise, il a écrit des histoires pour des marques françaises.

Il vit à Paris, il est marié et père de deux enfants.

page Facebook : https://www.facebook.com/juliensandrel/
Twitter : https://twitter.com/juliensandrel?lang=fr

Source : Wikipedia Amazon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Julien Sandrel   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

[n auteur en dix...questions ] Quelques mots de l'auteur ! Un grand merci à Julien Sandrel !! Vers le soleil, "Un bijou d'émotion" (Ed. Calmann-Lévy)


Citations et extraits (429) Voir plus Ajouter une citation
iris29   03 juillet 2019
La vie qui m'attendait de Julien Sandrel
Après tout, quelques belles trouvailles dans une librairie peuvent parfois faire autant de bien que plusieurs séances chez un psychiatre.
Commenter  J’apprécie          315
hcdahlem   11 mai 2018
La chambre des merveilles de Julien Sandrel
Je m’appelle Louis, je vis à Paris, j’ai douze ans et demi, bientôt treize. J’adore le foot, les dessins animés japonais, Maître Gims, les chaînes YouTube consacrées aux Pokémon, la pâte à tartiner qui contient plus d’huile de palme que l’huile de palme (j’adore cette blague), les films de cinéma des années 90 et 2000 (non, ça n’est pas ringard comme passion), l’odeur des pots d’échappement, les skateboards flashy, les seins de Mme Ernest ma prof de maths, les maths sans les seins de Mme Ernest, ma super grand-mère Odette, ma mère (la plupart des jours).

À part ça, je crois que je suis mort.

D’habitude, je n’aime pas trop raconter ma vie, mais vu les circonstances et vu que vous êtes là, autant vous expliquer un peu à qui vous avez affaire, et ce qu’il s’est passé.

Je vis seul avec ma mère. Elle s’appelle Thelma. C’est avec elle que j’ai vécu ma dernière matinée. J’aimerais vous dire que c’était une matinée exceptionnelle, qu’on a partagé des instants merveilleux, qu’on s’est enlacés tendrement et dit des mots doux. En vrai, c’était une matinée d’une banalité tout à fait affligeante, et après tout c’est bien normal. On ne vit pas chaque heure de chaque jour comme si c’était la dernière, ce serait épuisant. On vit, c’est tout. Et ma vie avec ma mère, ça ressemblait exactement à ça.

Donc quand j’y repense, en elle-même cette matinée était parfaite. Je sais bien que maman doit avoir un tout autre avis sur la question, je sais bien qu’elle doit repasser en boucle dans sa tête chaque image de ces quelques minutes en se demandant ce qu’elle aurait dû faire, ce qu’elle aurait pu changer. Moi, j’ai la réponse, et on n’est sûrement pas d’accord avec ma daronne: rien.

C’est étrange comme réponse quand on sait que cette matinée ensemble s’est résumée à maman qui tente de m’extirper de mon lit, moi qui râle, traîne des pieds et râle encore. Ça, c’est ce qu’on pouvait voir de l’extérieur. C’était aussi ce que j’en voyais. Maintenant que j’ai un peu (beaucoup) de recul, je me rends compte de mes sensations. De ce ressenti diffus, de ces picotements cérébraux qui ne deviennent accessibles que quand il n’y a plus rien d’autre. Le poids de l’habitude. Le bonheur des habitudes. L’immuable délice des rituels familiaux. Ces petits riens du quotidien qui nous construisent et qui changent tout.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
iris29   03 juillet 2019
La vie qui m'attendait de Julien Sandrel
Je m'appelle Romane. J'ai trente- neuf ans. Je suis médecin généraliste, option hypocondriaque à tendance paranoïaque que je n'applique qu'à moi- même, mes patients peuvent dormir tranquilles.
Commenter  J’apprécie          282
LabiblideVal   19 mars 2018
La chambre des merveilles de Julien Sandrel
Quand j'y pense désormais, quand j'entends quelqu'un prononcer le mot "urgence", cela a une tout autre connotation. Plus jamais je n'utiliserai un tel terme pour parler d'une présentation qui doit être bouclée, d'un test consommateurs qui doit être lancé, d'un flacon dont le design doit être validé. De quelle urgence parle-t-on au juste? Qui est en danger de mort?
Commenter  J’apprécie          250
CharlyyPhoenix   03 mai 2021
Les Etincelles de Julien Sandrel
Il garde le silence, soulève l'ordinateur - incroyable comme c'est léger ces petites choses là - et il nous sourit comme un bêta, tout en avançant, et tout en continuant à pleurer. Je regarde Victor, mais lui aussi fait des mimiques fantaisistes.

Eh bien dis donc, on est pas rendus avec ces deux là ! César s'assit sur le canapé, entre sa mère, et moi, l'ordinateur sur ses genoux. Marianne penche sa tête vers l'écran, pousse un cri, et fond en larmes. Mais qu'est ce qu'ils ont tous, à la fin?

-Bon sang de bonsoir laissez moi voir ce que...

Je m'arrête net.

Je reconnais immédiatement ses yeux.

Une mère ça n'oublie pas les yeux de son enfant. Ils sont gravés dans la chair.

Ses yeux si beaux, si parfaits.

Je le contemple. Il m'observe en retour.

Il sourit. Et puis, il dit:

-Bonjour, maman.

Mon regard se trouble.

Moi je vois toujours ses yeux. Je ne vois qu'eux. Ses yeux qui n'ont jamais quitté mes pensées. Ses yeux clairs si sensibles, auxquels j'essayais tant bien que mal de faire porter des lunettes de soleil l'été, sur la plage des Pesquiers. Ses yeux délicats, qui m'ont toujours regardée comme si j'étais la septième merveille de l'univers. Qui me remplissait d'amour, de joie, de fierté.

J'aurais donne ma vie pour revoir ses yeux.

Ils sont là, devants moi. Irréels.

Et moi, je suis toujours vivante?

Je ne sais pas si je dois me taire ou crier. Alors je me penche vers l'écran et je répond simplement:

-Bonjour, mon fils.

(Extrait des "Les étincelles" de Julien Sandrel 2021).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
iris29   18 juillet 2019
La vie qui m'attendait de Julien Sandrel
Je voyage peu car j'ai peur des araignées, des serpents, de toutes les bestioles qui piquent, mordent ou grattent, du paludisme, de la dengue, du chikungunya, de la rage, de la grippe aviaire, d'être enlevée par une organisation mafieuse, de faire un infarctus loin d'un hôpital de premier rang, de mourir déshydratée à cause d'une simple dysenterie.

Récemment mes paniques ont pris de l'ampleur.
Commenter  J’apprécie          200
iris29   02 juillet 2019
La vie qui m'attendait de Julien Sandrel
Aujourd'hui est un jour de canicule. J'ai l'impression désagréable d'être coincée dans un hammam, sans massage ni pâtisseries orientales.
Commenter  J’apprécie          200
CharlyyPhoenix   01 mai 2021
Les Etincelles de Julien Sandrel
Je lève les yeux et remarque que Phoenix pleure en silence. Alors je m'approche et l'enveloppe dans mes bras, comme on console une enfant. Elle s'y blottit, et nous restons comme cela.

Le monde s'arrête de tourner. Ou plutôt, je comprend à cet instant que le monde peut bien faire ce qu'il veut, je suis à ma place.

Je ferme les yeux, pour graver en moi ce trouble qui pénètre mon âme, en fait renaître des sensations presque oubliées. Je cueille un instant, je le chéris, mais je ne suis pas dupe. Il a la saveur violente de l'éphémère.
Commenter  J’apprécie          20
Fiona85   03 mai 2021
La vie qui m'attendait de Julien Sandrel
Après tout, quelques belles trouvailles dans une librairie peuvent parfois faire autant de bien que plusieurs séances chez un psychiatre.
Commenter  J’apprécie          10
Ecureuilbleu   09 juin 2018
La chambre des merveilles de Julien Sandrel
Je me suis souvenue des belles choses. J'ai inventé les délices à venir. Je me suis élancée sans filet vers l'inconnu, j'ai ri, j'ai pleuré. Je me suis demandé quelle femme je désirais être. Ce que je voulais devenir, moi, Thelma. Quelle trace je voulais laisser sur cette planète.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La vie qui m’attendait

Quelles sont les initiales de l’auteur de se livre ?

V.H
A.L
J.S
A.G

11 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : La vie qui m'attendait de Julien SandrelCréer un quiz sur cet auteur

.. ..