AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.77 /5 (sur 1077 notes)

Nationalité : Algérie
Né(e) à : Alger , 1986
Biographie :

Titulaire d'une licence de langue et littérature françaises obtenu en Algérie, elle est diplômée en lettres modernes et en management des ressources humaines à Paris.

Elle travaille aujourd'hui à Paris où elle vit depuis 2009.

Ses nouvelles ont été distinguées à deux reprises par le prix du jeune écrivain francophone de Muret (2006 et 2008) et par le prix du FELIV (Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger) en 2008.

"L'Envers des autres", son premier roman publié en mai 2011 aux éditions Actes Sud a auparavant été édité en Algérie par les éditions Barzakh sous le titre "Des ballerines de Papicha" en juin 2010. Elle a obtenu le Prix de la Vocation en 2011.

En 2016, paraît son deuxième roman "Des pierres dans ma poche" aux éditions du Seuil (Publication Barzakh en novembre 2015). Il a bénéficié d'un succès critique et de sélections sur de nombreuses listes de prix.

"Nos richesses", le roman d'une librairie de légende, à Alger, des années 1930 à nos jours, est paru en 2017. Il a obtenu le prix Renaudot des lycéens 2017, le prix du Style 2017, le prix Beur FM Méditerranée 2018 et une mention Spéciale du prix littéraire Giuseppe Primoli 2018.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Kaouther Adimi   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'autrice algérienne Kaouther Adimi joue avec les codes de la littérature et s'interroge sur le pouvoir destructeur de cette dernière, dans un cinquième roman intelligent. Pour voir l'émission intégrale, rendez-vous sur Mediapart : https://www.mediapart.fr/journal/culture-et-idees/121022/kaouther-adimi-explore-l-ecriture-et-ses-perils#at_medium=custom7&at_campaign=1050 Mediapart n'a qu'une seule ressource financière: l'argent issu de ses abonnements. Pas d'actionnaire milliardaire, pas de publicités, pas de subventions de l'État, pas d'argent versé par Google, Amazon, Facebook… L'indépendance, totale, incontestable, est à ce prix. Pour nous aider à enrichir notre production vidéo, soutenez-nous en vous abonnant à partir de 1 euro (https://abo.mediapart.fr/abonnement/decouverte#at_medium=custom7&at_campaign=1050). Si vous êtes déjà abonné·e ou que vous souhaitez nous soutenir autrement, vous avez un autre moyen d'agir: le don https://donorbox.org/mediapart?default_interval=o#at_medium=custom7&at_campaign=1050

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (371) Voir plus Ajouter une citation
palamede   01 octobre 2017
Nos richesses de Kaouther Adimi
Que vas-tu faire des livres ?

– Le propriétaire veut que je les jette.

– Les jeter ? Tu ne vas pas les jeter. Jeter des livres ? Tu te rends compte de ce que tu dis ?

– Qu’est-ce que je peux faire d’autre ?

– Donne-les, garde-les, peu importe mais ne mets pas des livres à la poubelle. 
Commenter  J’apprécie          763
oran   20 août 2017
Nos richesses de Kaouther Adimi
Un livre, ça se touche, ça se sent Il ne faut pas hésiter à corner des pages, à l’abandonner, à y revenir, à le cacher sous l’oreiller…
Commenter  J’apprécie          452
palamede   30 septembre 2017
Nos richesses de Kaouther Adimi
... nous nous rendons compte de nos richesses qu'une fois que nous les perdons !
Commenter  J’apprécie          451
Kaouther Adimi
colka   10 février 2019
Kaouther Adimi
Hommage de Jules Roy :

"Charlot fut un peu notre créateur à tous, tout au moins notre médecin accoucheur. (...) Nous fûmes son rêve. C'est là que le sort le trompa injustement, comme se lève une tempête sur une mer calme. A la bourrasque, il tint tête tant qu'il put. Je ne l'entendis jamais protester contre l'injustice ni maudire l'infortune qui l'accablait. Par moments, il m'arrive de me demander si nous avons été assez dignes de lui."
Commenter  J’apprécie          420
Cancie   13 novembre 2019
Les petits de Décembre de Kaouther Adimi
Foule de blouses bleues, roses, blanches, jaunes, à carreaux, à rayures, de couleur unie avec un petit détail, courtes, longues. les écoliers rejoignent leur maison, sautent à pieds joints dans les flaques, éclatent de rire, se poursuivent. Ils font comme tous les enfants du monde : profiter du plaisir d'être libérés de l'école le temps de la pause-déjeuner, courir derrière les chiens errants, se poursuivre, le cartable sur le dos.
Commenter  J’apprécie          390
Cancie   22 novembre 2019
Les petits de Décembre de Kaouther Adimi
Sa mère était capable de sentir un mauvais coup à des kilomètres à la ronde. Il se demandait parfois si elle ne lui avait pas mis une puce dans le corps, capable de le géolocaliser, d'analyser la moindre de ses émotions et de lire dans ses pensées. Cette manière qu'elle avait de toujours tout savoir et de connaître chaque détail de sa vie était insupportable.
Commenter  J’apprécie          312
Cancie   21 novembre 2019
Les petits de Décembre de Kaouther Adimi
Si un seul adulte dans ce pays imaginait trois secondes qu'un petit pouvait échafauder des plans, se battre contre un ordre établi ou quoi que ce soit dans le genre sans être manipulé ou poussé par un grand, voire un gouvernement étranger, les enfants seraient sur écoute, ils seraient suivis, ils seraient arrêtés. On créerait des camps spécialement pour eux.
Commenter  J’apprécie          310
Bazart   25 août 2017
Nos richesses de Kaouther Adimi
« Á travers la grande vitrine des Vraies Richesses, il voit les nuages qui défilent dans les flaques. Cette ville est sinistre sous la pluie. Seuls quelques moineaux brisent la quiétude du matin. Il n’est jamais simple d’être heureux à Alger, même débarrasser une librairie et filer se transforme en épopée ! »
Commenter  J’apprécie          300
Eve-Yeshe   27 octobre 2017
Nos richesses de Kaouther Adimi
Vous serez seul, car il faut être seul pour se perdre et tout voir. Il y a des villes, et celle-ci en fait partie, où toute compagnie est un poids. On s’y ballade comme on divague, les mains dans les poches, le cœur serré. P 10
Commenter  J’apprécie          300
palamede   29 septembre 2017
Nos richesses de Kaouther Adimi
Un jour viendra où les pierres elles-mêmes crieront pour la plus grande injustice qui est faite aux hommes de ce pays...



Jean Senac,

Lettre d'un jeune poète algérien à tous ses frères
Commenter  J’apprécie          290

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Psycho pop littéraire

Michael Jackson a eu recours à plusieurs chirurgies par refus de vieillir, c’est le syndrome de Peter Pan. A quel personnage d’Oscar Wilde cela fait-il penser ?

Billie Jean
Dorian Gray
Igor Bogdanov
Grichka Bogdanov

10 questions
133 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , littératureCréer un quiz sur cet auteur