AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 373 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Richmond, Virginie , le 11 juillet 1980
Biographie :

Kevin Powers est né à Richmond, en Virginie, États-Unis.
Diplômé en littérature, il a eu une bourse en poésie auprès de l'Université d'Austin, au Texas. Il s'est enrôlé dans l'armée des États-Unis et a combattu en Irak en 2004 et 2005.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Comment vas-tu me sauver la vie aujourd'hui ? En mourant peut-être.
Podcasts (1)

Citations et extraits (123) Voir plus Ajouter une citation
carre   14 août 2013
Yellow Birds de Kevin Powers
Rien ne vous exclut plus que d'avoir une histoire singulière. Du moins, c'est ce que je croyais. A présent, je sais : toutes les douleurs sont identiques. Seules changent les circonstances.
Commenter  J’apprécie          330
carre   12 août 2013
Yellow Birds de Kevin Powers
Le monde fait de nous tous des menteurs.
Commenter  J’apprécie          310
carre   15 août 2013
Yellow Birds de Kevin Powers
On ne dit presque jamais ce que l'on pense, et l'on entend presque jamais ce qui est dit.
Commenter  J’apprécie          300
le_Bison   31 mai 2013
Yellow Birds de Kevin Powers
« Soldat, tu oublies le danger, parce qu’il est constant ici. » Il marqua une pause et s’alluma une cigarette. […] « Mais si tu rentres aux États-Unis dans ta tête avant que tes fesses soient là-bas aussi, tu es un putain d’homme mort. Je te le dis. Tu ne sais pas où Murph est parti, mais moi je le sais.

- Où, Sergent ?

- Murph est rentré, Bartle. Et il va rentrer, oui, mais avec un drapeau dans le cul, et fissa. »

Commenter  J’apprécie          220
le_Bison   06 juin 2013
Yellow Birds de Kevin Powers
« - Tu sais quoi, Bart ? dit Murph.

- Quoi ?

- Je lui ai piqué sa place, à ce mec, dans la file d’attente au mess. »

Je regardai autour de moi. « Quel mec ?

- Le mec qu’est mort.

- Oh, dis-je. C’est pas grave. T’en fais pas.

- Je me sens minable.

- Arrête, c’est rien.

- Putain, j’ai l’impression que je deviens dingue. »

Il se tenait la tête entre les mains tout en se frottant les paupières avec ses paumes. « Je suis carrément content de ne pas avoir été à sa place. C’est de la folie, non ?

- Nan. Tu sais ce qui est fou ? C’est de ne pas penser à ça. »

Je m’étais dit la même chose : combien j’étais heureux de ne pas m’être pris une balle, combien j’aurais souffert si j’avais été celui étendu là en train de mourir, à regarder les autres qui l’observaient agoniser. Et moi aussi, même si c’est avec tristesse à présent, j’avais songé intérieurement, Dieu merci, il est mort et pas moi. Dieu merci.
Commenter  J’apprécie          210
Bazart   24 juin 2013
Yellow Birds de Kevin Powers
La guerre prendrait ce qu'elle pourrait. Elle était patiente. Elle n'avait que faire des objectifs, des frontières. Elle se fichait de savoir si vous étiez aimé ou non. La guerre s'introduisit dans mes rêves cet été-là, et me révéla son seul et unique but : continuer, tout simplement continuer. Et je savais qu'elle irait jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          200
Moan   15 juin 2014
Yellow Birds de Kevin Powers
Un journaliste nous avait demandé ce que cela faisait de se battre...

" C'est comme un accident de voiture. Tu comprends? Cet instant entre le moment où tu sais ce qui va se passer et l'impact lui-même. On se sent assez impuissant à vrai dire. Tu vois, tu roules comme d'habitude, et tout à coup c'est là, devant toi, et tu n'as absolument aucun pouvoir. Et tu le sais. La mort, tu vois, ou autre chose, c'est ce qui t'attend. C'est un peu ça, comme dans ce quart de seconde dans un accident de voiture, sauf qu'ici ça peut carrément durer des jours".
Commenter  J’apprécie          190
le_Bison   04 juin 2013
Yellow Birds de Kevin Powers
Nous parcourûmes des ruelles, vîmes les restes de l’ennemi gisant, là où il s’était posté en embuscade, éloignâmes les armes du corps du bout de nos bottes. Rigides et pestilentiels, les cadavres gonflaient sous le soleil dans des positions improbables, certains le dos légèrement décollé du sol, d’autres tordus de façon absurde comme obéissant à des règles géométriques morbides.
Commenter  J’apprécie          190
Bazart   21 juin 2013
Yellow Birds de Kevin Powers
Tu n’es rien, voilà le secret : un uniforme dans une mer de nombres, un nombre dans une mer de poussière. Et nous, nous pensions d’une certaine façon que ces nombres représentaient notre insignifiance. Nous nous disions que si nous demeurions ordinaires, nous n’allions pas mourir
Commenter  J’apprécie          180
tamara29   26 juillet 2014
Yellow Birds de Kevin Powers
Quand on vient d'un endroit où quelques faits suffisent à vous définir, où quelques habitudes constituent une vie, on éprouve une forme de honte à nulle autre pareille. Nous avions eu jusqu'alors des existences étriquées, qui aspiraient à quelque chose de plus substanciel que des routes en terre et des rêves minuscules. Ainsi, nous étions venus ici, où l'on n'avait pas besoin de planifier sa vie et où les autres vous disaient quoi faire.
Commenter  J’apprécie          170
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La IIe Guerre Mondiale en 20 questions!

Quelles étaient les initiales complètes du Parti nazi ?

le NZ
le NSDAP
le NDAP
le NZDAP

20 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre mondialeCréer un quiz sur cet auteur