AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Les meilleurs romans sur les soldats en guerre
Liste créée par LaBiblidOnee le 19/06/2023
34 livres. Thèmes et genres : guerre , soldats

Les romans qui nous ont le plus sensibilisés aux guerres, au sacrifices des soldats et de leurs familles, ou encore aux traumatismes et à l'après, que ce soit de part leur plume, l'émotion qu'ils dégagent, ou encore ce qu'ils nous apprennent... Si d'autres livres sur ce thème vous ont particulièrement marqué, je les ajouterai avec plaisir.



1. Yellow birds
Kevin Powers
3.87★ (823)

Roman poétique, sur les ravages psychologiques d'une guerre récente américaine. Au début de sa mission, il avait naïvement promis à la mère d'un soldat de son unité qu'il le ramènera en vie. Mais ce soldat est tué au combat et, peu après, leur supérieur se suicide... Ainsi, quand Bartle rentre au pays, c'est en se débattant avec beaucoup de sentiments contradictoires : D'atroces souvenirs le hantent, et le traumatisme énorme de cette expérience, bien plus affreuse qu'il ne l'avait imaginée en s'engageant, l'empêchent de se réadapter facilement à la vie américaine « normale ». Au fil de son histoire, nous découvrons donc une partie de ce qui s'est passé sur le front, pourquoi son ami est mort, pourquoi la culpabilité et le doute rongent Bartle, pourquoi il refuse les remerciements de ses concitoyens… Et pourquoi une enquête sur la mort de camarade est ouverte.
2. Beaufort
Ron Leshem
3.95★ (53)

C'est sans lui donner aucune vue d'ensemble préalable que l'auteur jette son lecteur dans ce bunker, Beaufort, comme les soldats y sont eux-mêmes projetés des convois qui les amènent. Avec eux nous sommes coincés, à l'étroit, pouvant à peine respirer tant l'air y est vicié : pieds, saucissons, latrines et transpiration. le récit est pourtant si bien rythmé que les pages tournent toutes seules. Alors on continue, on emmagasine les informations sur ces militaires israéliens à la frontière du Liban, leurs us et coutumes. On commence à comprendre ce qu'ils vivent sur ce front, dans ce fortin situé sur la frontière qu'ils protègent, pour ne pas qu'elle soit infiltrée par le Hezbollah : Dans le « sous-marin », on ne prend pas de douche qui nous rendrait trop vulnérable sans gilet pare-balle, et on n'enlève pas ses chaussures ni sa tenue pour dormir, histoire d'être opérationnel en cas d'attaque. Bien-sûr, malgré les précautions, des opérations foirent et des drames se produisent que l'on commence à ressentir avec eux.
3. Otages Intimes
Jeanne Benameur
3.92★ (1009)

Etienne, reporter de guerre, a été capturé, retenu en otage puis libéré après négociation entre Etats. le roman commence à sa libération et nous assistons à son retour dans son village auprès de sa mère et de ses deux amis d'enfance. Seules des bribes de souvenirs de sa capture nous éclairent sur ce qui s'est produit là-bas, mais il est clair que ce fut traumatisant. le retour d'Etienne est donc difficile, autant pour lui, qui doit surmonter son traumatisme et décider de continuer son métier ou pas, que pour ses proches qui ne savent comment l'aider ni comment gérer leurs propres angoisses. (je me rends compte après avoir publié cette liste qu'il s'agit d'un reporter et non d'un soldat, mais j'ai un souvenir tellement fort de la lecture de ses trauma sous la plume magnifique de Benameur que je le laisse, ce sera le roman intrus ^^)
4. En attendant Eden
Elliot Ackerman
3.90★ (257)

Eden est un soldat d'élite dont l'unité a sauté sur une bombe en Irak. Tous sont morts sauf lui, dont il ne reste que 30 kilos sur ses 100 de départ. Sa vie ne tient qu'à un fil, celui du respirateur de l'unité des grands brûlés de l'hôpital. Tout le monde sait que ce n'est une question de temps avant qu'il ne succombe à son tour : un corps dans son état ne reste pas en vie très longtemps, et de toutes façons c'est une vie de semi-conscience entre douleurs et médicaments, immobilité et cauchemars, délires post-traumatiques et médicamenteux. Eden aimait la vie, les défis, le bon vin et les sauts dans le vide. Il est désormais dans ce vide, entre la vie (ou ce qu'il en reste) et la mort (qui rôde et se rapproche). Mais si les médecins proposent de débrancher le respirateur pour abréger ses souffrances, sa femme ne veut pas être celle qui l'abandonne. Pas encore une fois...
5. Le Chemin des âmes
Joseph Boyden
4.35★ (2754)

1919. Nord de l'Ontario. Niska, une vieille Indienne, attend sur un quai de gare le retour d'Elijah, un soldat qui a survécu à la guerre. A sa grande surprise, l'homme qui descend du train est son neveu Xavier qu'elle croyait mort, ou plutôt son ombre, méconnaissable. Pendant trois jours, à bord du canoë qui les ramène chez eux, et tandis que sa tante essaie de le maintenir en vie, Xavier revit les heures sombres de son passé : l'engagement dans l'armée canadienne avec Elijah, son meilleur ami, et l'enfer des champs de bataille en France...
6. Je suis le fleuve
T.E. Grau
3.68★ (89)

L'enfer, c'est là où se trouve Broussard, soldat américain envoyé faire la guerre au Vietnam. Mais si ce roman raconte la guerre et ses horreurs, c'est uniquement à travers la conscience tourmentée de Broussard. Broussard qui, pour avoir désobéi à l'ordre de tuer, sera embringué dans une opération secrète qui, bien que n'ayant jamais existé, portera le nom d'Algernon, avec un escadron fantôme et dans des circonstances dont, de fait, il ne pourra jamais parler - et qu'il ne pourra donc pas exorciser. Le roman débute avec un Broussard déboussolé, tentant de contrôler son corps et son esprit en face d'un psy inquisiteur. Sauf que tout se mélange dans sa tête, le présent, le passé, le futur ; le réel et l'irréel.
7. Voir du pays
Delphine Coulin
3.67★ (291)

L’histoire est celle de militaires que l’Etat français a envoyé en Afghanistan, où ils ont vu et vécu des horreurs difficiles à oublier et à gérer. A présent, l’Etat les renvoie chez eux. Mais afin que la transition se déroule en douceur, ces militaires passeront tous ensemble, sur le chemin du retour, trois jours à Chypre dans un hôtel cinq étoiles (« un hôtel gradé comme un colonel ») : Le « sas de décompression ». Le roman est donc construit autour de ce choc des civilisations.
8. Commandant
Sandro Veronesi
3.98★ (70)

En rappelant que le commandant Todaro a sauvé les marins qu'il avait coulés en pleine guerre, les auteurs espèrent rappeler aujourd'hui au monde entier, et aux dirigeants de l'Italie en particulier qui venaient d'interdire de repêcher les migrants naufragés, que ne pas secourir des hommes qui se noient est un acte inhumain même en pleine guerre, et bien plus criminel le reste du temps. Un acte et une comparaison qui font réfléchir.
9. Des hommes
Laurent Mauvignier
4.04★ (1442)

Nouveau tour de magie pour Mauvignier, qui fait entendre la voix de la « grande muette ». Elle ne peut parler (malgré ses récents écarts) mais n'en pense pas moins. Or les corps et les esprits trouvent toujours le moyen d'exprimer ce qu'ils ont vu, fait, vécu ou ressenti par les cauchemars, l'agressivité latente, la tristesse, les pensées ressassées… Et si un auteur est capable de nous faire lire dans ces pensées, c'est bien Mauvignier. Il nous livre ici celles Des hommes revenus en miettes de ces grandes vacances qu'on leur a imposées au « club bled ».
10. L'homme qui riait sous les bombes
Benoît Christal
4.30★ (44)

Dans L'homme qui riait sous les bombes, le combat est celui contre l'Etat islamique. Mais le véritable focus se fait sur l'humain. Irak, Syrie, ou même Paris… Une seule guerre mais plusieurs points de contact, avec dès le titre, déjà, cet imparfait qui nous hantera durant la lecture entière. Les premiers chapitres sont intenses et chargés en émotions puisqu'ils dessinent les causes et le décor des attentats français de novembre 2015. Ce faisant, et connaissant « la règle du « mort kilométrique » selon laquelle un accident en bas de notre rue a plus d'importance à nos yeux qu'un conflit armé à l'autre bout de la planète », l'auteur ramène à nos portes un combat qui semble parfois trop lointain pour nous concerner et nous toucher vraiment. Un roman humain, instructif et efficace, qui raconte la guerre et les soldats de l'angle de vue du journaliste.
11. Il était une fois la guerre
Estelle Tharreau
4.36★ (249)

Estelle THARREAU nous donne accès à tout, les faits, pensées et ressentis de son personnage principal dont les barrières menacent de s'effondrer. Et ça remue le lecteur. En tant que soldat, Sebastien Braqui conduit les convois logistiques pour l'armée. Il est envoyé à quatre reprises à Shonga, où l'intervention de l'armée vise notamment à éviter les attentats ici. Mais à chaque mission le pays s'est enfoncé un peu plus dans la violence, et les soldats sont confrontés à de plus en plus d'horreur, de souvenirs traumatisants, d'images indélébiles et de sentiments ambivalents.
12. Place aux immortels
Patrice Quélard
4.18★ (438)

La guerre de 14-18 vue par… Un gendarme ! Drôle de point de vue ? Oui, mais très instructif et, contrairement aux apparences, très pertinent. Patrice Quélard ne nous livre pas un énième roman de guerre. Il nous apporte un regard neuf : Celui d'un « immortel », le Gendarme Cognard. Parmi les militaires, les gendarmes ont un statut particulier : Ils ne sont pas envoyés dans les tranchées avec les soldats. Cela leur vaut le surnom d'immortels de la part de ces derniers, une insulte envers « les planqués », qui se prétendent militaires mais ne vont pas au front, tuer et se faire tuer.
13. L'opérateur
Robert J. O'Neill
4.18★ (94)

Au départ, l'auteur s'engage dans l'armée pour fuir un chagrin d'amour. Il ne pense pas vraiment se mettre en danger, tant l'Amérique ne semble plus en guerre fin des années 90. S'il subit les entrainements quasi inhumains de l'élite de l'élite, c'est pour se prouver qu'il peut le faire et pour que son père soit fier de lui. Il prend goût au dépassement de soi, à cette confiance que ça lui donne. C'est plutôt « cool ». Il pense même à un moment que vu le contexte mondial, le plus dur sera à jamais cet entrainement, qui ne semble jamais finir. Et puis, un jour deux avions percutent deux tours jumelles. Maintenant, le pays est en guerre, la vraie. Maintenant, tous ses entrainements font sens, ont un but. Maintenant, ce qu'il veut plus que tout, c'est connaître le terrain, neutraliser ces « salopards ». Et servir son pays. Durant ses vingt années de service au sein des Navy SEAL, dont la plupart passées dans l'unité la plus secrète, Robert O'Neill a été déployé plus d'une douzaine de fois en opérations extérieures et a participé à plus de 400 missions opérationnelles et bien sûr l'extraordinaire opération Neptune's Spear : l'assaut sur le compound d'Oussama Ben Laden, au cours duquel Robert O'Neill se retrouvera face à face avec l'homme le plus recherché de la planète.
14. Une guerre dans la tête (Marcher vers l'horizon)
Doug Peacock
3.96★ (194)

Ne sachant pas exactement à quoi m'attendre, je croyais assister aux pensées d'un vétéran centrées sur l'expérience de la guerre du Vietnam. En réalité, il s'agit d'un récit autobiographique de Doug Peacock dans lequel il parle d'abord de son ami… Edward Abbey : Un auteur que j'adore, ayant beaucoup aimé me promener dans son Désert solitaire, et bidouiller avec son Gang de la clé à molette. Comme le George du roman d'Abbey, Peacok a une guerre dans la tête qu'il aimerait bien s'enlever de là : Celle du Vietnam, de laquelle il est revenu avec des syndromes de stress post traumatique encombrants et handicapants pour sa vie familiale, amicale et professionnelle. Il est aussi revenu de cette guerre avec une colère sourde contre le Gouvernement et son autorité, ainsi que contre l'action humaine en général, les actes de ses semblables : inhumains et violents. «Plus jamais je ne tuerai un inconnu, mais je donnerai ma vie pour préserver une terre sauvage.»
15. Nos faces cachées
Amy Harmon
4.29★ (1883)

Le début nous plonge dans des histoires de lycée classiques (qui m'ont fait peur au début)… Jusqu'à ce qu'un certain 11 septembre passe par là… Et si ce jour les marque tous à l'école, il marque particulièrement Ambrose dont la mère travaille dans les tours. Alors, rien ne sera plus jamais pareil. Bien sûr, l'année s'achèvera au rythme des fêtes, des amourettes, des bagarres et du bal de fin d'année ; Mais viendra le moment décisif de l'orientation : Ambrose et ses amis auront alors le choix entre intégrer une bonne université, à condition de vouloir encore supporter la pression autour du sport, ou bien de fuir tout cela pour rendre utiles ces années de lutte en s'engageant dans l'armée. Mais comme les prévient un professeur ayant vécu la guerre du Viêt-Nam, les plus heureux sont ceux qui n'en reviennent pas. Alors Ambrose reviendra-t-il ? Et si oui… Dans quel état ?
16. Ceux qui restent
Jean Michelin
3.83★ (816)

ceux qui demeurent en vie quand leurs frères d'armes sont morts en mission : Ceux qui vivent avec la culpabilité du survivant, les images de l'enfer, les cauchemars. Certains espèrent s'arrêter à temps, d'autres se font soigner, certains désertent, d'autres préfèrent en finir... Certains encore font juste semblant d'aller bien, parce qu'on doit se montrer solide et tenir pour les autres. Jusqu'à ce que l'horreur les rattrape.
17. L'Embuscade
Émilie Guillaumin
4.10★ (1262)

Un choc. le souffle de l'explosion qui déchire tout sur son passage et vous projette au sol, K.O., vous empêche de respirer. C'est ce qu'a vécu l'adjudant Cédric Delmas, de l'unité du 13ème RDP, soldat des forces spéciales en mission secrète en Syrie ; C'est également ce qu'a ressenti son épouse, Clémence, lorsqu'une délégation de 5 militaires est venue lui annoncer, en plein milieu de la nuit, la mort de son mari au combat.
18. Carthage
Joyce Carol Oates
4.02★ (771)

Gentiment rappelé par larmordbm, un roman que j'ai lu il y a des années (ma critique date de 2016) où énormément de sujets sont traités : La guerre et ses conséquences chez les soldats qui en reviennent, les prisons, la peine de mort aux Etats-Unis (sujet ambitieux car polémique), la place de la religion et de la foi (sujet sensible), la violence dans le couple, l'alcoolisme, le pardon, le mal de vivre, la souffrance physique et morale, la différence, les études et la difficulté de trouver sa place parmi les autres, etc… C'est la raison pour laquelle, même si on peut imaginer ce qui est arrivé à l'un des personnages qui disparaît, on ne s'ennuie jamais dans cette lecture.
19. Fin de mission
Phil Klay
3.72★ (280)

Proposé par larmordbm : Un soldat en Irak doit abattre des chiens qui se nourrissent de cadavres, puis, quelques mois après, reprendre place sur son canapé dans une banlieue résidentielle où femme et labrador l’attendent. Un marine affecté aux “Affaires mortuaires” identifie, transporte et inhume des combattants indistinctement Irakiens et Américains. Pendant ce temps, un jeune officier se voit assigner la tâche absurde d’améliorer la vie des civils en leur apprenant à jouer au base-ball. Que s'est-il passé sur les lignes de front de l’Irak et de l’Afghanistan ? Comment vivent ceux qui sont rentrés. Entre brutalité et foi, culpabilité et peur, impuissance et besoin de survie, les vétérans cherchent un sens à donner au chaos auquel ils ont réchappé.
20. Au nom du Japon
Hirô Onoda
3.71★ (219)

Un livre (censé être plus un témoignage qu'un roman d’ailleurs) que je n'aurais pas ajouté à cette liste car personnellement j'ai lu mais pas apprécié ; je l'ajoute pourtant sur la pertinente proposition d'Elforest qui du coup en parle mieux que je ne pourrais le faire ^^ : " ce livre me laisse toujours songeuse quand j'y repense alors que je l'ai lu il y a plusieurs années. Un japonais qui pendant la guerre du Pacifique à continué à faire sa guérilla pendant des décennies sur son île sans savoir que la guerre était finie. Hyper intéressant pour le côté psychologique en grande partie dû à son embrigadement par la propagande japonaise. Et comment il s'est auto-convaincu de plein de choses sur le moment."
21. La mort de près
Maurice Genevoix
4.01★ (220)

Proposé par bidule62 : On part sur la Première Guerre Mondiale, avec le récit des fois où Maurice Genevoix a failli mourir. Mais on est plus dans le témoignage que dans le roman.
22. Les Croix de bois
Roland Dorgelès
4.10★ (2237)

Proposé par araucaria : Un très grand livre, qui témoigne de l'horreur de la guerre de 14/18, sur le front, dans les tranchées... Ce roman est devenu un grand classique de la littérature traitant de cette période, écrit par un homme qui avait connu cet enfer. L'écriture est belle, l'histoire poignante. Un livre à diffuser auprès des jeunes générations. Je l'ai lu et relu et le conseille souvent.
23. À l'ouest rien de nouveau
Erich Maria Remarque
4.21★ (13026)

Proposé par bidule62 et arucaria : Quand nous partons, nous ne sommes que de vulgaires soldats, maussades ou de bonne humeur et, quand nous arrivons dans la zone où commence le front, nous sommes devenus des hommes-bêtes... Témoignage d'un simple soldat allemand de la guerre de 1914-1918, A l'ouest rien de nouveau, roman pacifiste, réaliste et bouleversant, connut, dès sa parution en 1928, un succès mondial retentissant et reste l'un des ouvrages les plus forts dans la dénonciation de la monstruosité de la guerre.
24. Voyage thérapeutique
Armand Cabasson
4.01★ (75)

Thriller rappelé à mon souvenir par Sylviedoc, donc voici un extrait de la critique : La guerre, c'est le métier de Sven et de son binôme Thomas. Ils font partie d'une unité d'élite recrutée pour éliminer un narcoterroriste d'origine française qui se fait passer auprès des trafiquants mexicains pour la réincarnation de Xipe Totec, un dieu Aztèque dont le nom signifie "notre seigneur l'écorché". Je vous laisse découvrir pourquoi ... L'équipe de Sven est parachutée au coeur de la jungle mexicaine, ainsi que deux commandos américains. Tous doivent être exfiltrés au terme de la mission, trois jours plus tard. Mais ça, c'est la théorie... L'histoire commence alors que Sven est de retour en France, seul, mais accompagné du fantôme de Thomas qui a perdu la vie lors de la mission au Mexique. Sven se cache du monde entier, il est en cavale ce jour de fête de la musique, sa seule "compagnie" est ce spectre de plus en plus présent, qui finit par guider ses gestes et ses pensées. Et quand Sven va se trouver bien malgré lui au mauvais endroit au mauvais moment, Thomas va prendre l'initiative.
25. Le soldat désaccordé
Gilles Marchand
4.28★ (2425)

Proposé par bidule62 : Direction la Première Guerre Mondiale. Un soldat amputé de la main recherche des soldats disparus pour le compte de familles désespérées. Sa nouvelle quête : Emile, un jeune soldat parisien, épris d'une jolie Alsacienne Lucie. Lucie qui va tout faire pour retrouver son Emile. Cette quête va permettre à l'auteur de décrire l'absurdité et la monstruosité de cette guerre, entre fusillés pour l'exemple, attaques sans sens, Alsaciens qui s'interrogent sur la Patrie pour laquelle leurs gamins sont morts.... et puis un personnage qui apparaît discrètement avant de s'imposer : la "Fille de la Lune", présente dans Le Feu de Barbusse. Une femme dans le no man's land. Qui est-elle ? Que veut-elle ? Un roman joliment écrit, aux phrases percutantes ou poétiques, au fond historique solide.
26. L'Acacia
Claude Simon
4.22★ (447)

Proposé par Nicolino : En refermant l'Acacia, le lecteur a la sensation d'avoir personnellement chevauché dans les clairières de l'Est en 1940, les yeux brûlés d'insomnie; d'avoir reçu une balle en 1914 au coin d'un bois, tel un parfait poilu de l'Illustration ; mais aussi d'avoir servi aux Colonies avant 14; d'avoir hanté les villes d'eaux de la Belle Epoque ; d'avoir ouvert un télégramme avec des sanglots de veuve dans la gorge ; d'avoir visionné des bribes d' " Actualités " d'avant l'autre guerre, sépia, tressautantes et muettes ; d'avoir remué ces réminiscences dans un claque miteux ; d'avoir senti monter la folie des deux dernières guerres du fond des trains à bestiaux de toute l'Europe ; et de chercher à couler tout cela dans le présent immédiat de l'écriture, devant une branche d'acacia vert cru.
27. La main coupée
Blaise Cendrars
4.25★ (913)

Proposé par Nicolino : - Comment, vous ne savez pas ? Asseyez-vous... Ce n'était pas encore l'heure du thé. Nous étions seuls dans la boutique. Et tout en me faisant goûter des bouchées au chocolat, grignoter des petits fours et déguster un verre de xérès, la nouvelle confiseuse, qui était veuve de guerre, me raconta avec beaucoup, beaucoup de détails qui avaient tous trait à sa propre situation, comment Claire s'était pendue dans son fournil le jour où un message officiel d'Angleterre lui avait appris la mort atroce de son frère...
28. Un balcon en forêt
Julien Gracq
4.22★ (1123)

Proposé par Nicolino : 1939, ce sont les premiers mois de ce que l'on appellera la drôle de guerre. Période de suspens, d'attente particulièrement dans les Ardennes où l'aspirant Grange a pour mission d'arrêter les blindés allemands si une attaque se produisait. A la fois île déserte et avant-poste sur le front de la Meuse où montent des signes inquiétants.
29. Le Feu - Carnets de guerre
Henri Barbusse
4.05★ (2048)

Proposé par stellade : Pour les hommes du 231e régiment d'infanterie, les différences d'âge et de condition sociale n'importent plus. Tous sont venus s'enterrer dans les tranchées boueuses de Crouy, sous la pluie et le feu de la mitraille allemande. Leur seule certitude face aux armées ennemies : "I'faut t'nir". Barbusse fut l'un des leurs. Tiré de ses carnets de guerre, ce roman, prix Goncourt 1916, révéla à ceux de l'arrière le quotidien des poilus : leur courage, leur camaraderie, leur argot, mais aussi la saleté, l'attente et l'ennui. Cette guerre, l'état-major, le gouvernement et la presse patriotique la censurent. Il faudra un roman comme Le feu pour en dire toute la barbarie mécanique, mais aussi l'espoir : celui de s'en sortir vivant.
30. La guerre éternelle
Joe Haldeman
4.10★ (1735)

Proposé par Pavlik : En 1997, un de ses astronefs ayant été détruit dans la constellation du Taureau, la Terre décide de se venger. On enverra contre l'ennemi un contingent d'élite. Avec d'autres, William Mandella, étudiant surdoué, est enrôlé et soumis à un entraînement si inhumain que beaucoup en meurent. Il survit, lui, combat dans l'espace et sauve encore sa peau. Il va rentrer... Paradoxalement, le plus dur l'attend... Aux confins de l'univers, il a franchi sans le savoir des portes de distorsion spatio-temporelle. Sur Terre, des siècles ont, en fait, passé! William Mandella est seul, paumé, sans plus rien de commun avec ce monde autre, cet univers inconnu...
31. L'homme est un dieu en ruine
Kate Atkinson
3.95★ (233)

Proposé par yellowsub : Un grand roman sur l'impact de la guerre, sur ceux qui la vivent et les générations d'après, ce livre est un magnifique hommage aux pilotes de la RAF et aux milliers de morts de la Guerre. (Teddy a vingt ans lorsqu'il s'enrôle en 1940 comme pilote de bombardier. Vite promu commandant d'Halifax, lui et son équipage vont connaître quatre années d'horreur et d'héroïsme où chaque mission risque d'être la dernière. Il va pourtant vivre jusqu'à plus de quatre-vingt-dix ans sans jamais complètement accepter l'idée d'avoir survécu et avec une obsession : ne plus faire de mal à personne. Le formidable pilote va donc épouser celle qui l'attendait, devenir père puis grand-père tout en se frayant un chemin au milieu des périls et des progrès du XXe siècle. Mélangeant les genres avec maestria : roman de guerre et roman sociétal, passant avec virtuosité du futur au passé, des larmes aux rires, Kate Atkinson signe un roman éblouissant où l'ambition littéraire n'altère jamais l'empathie de l'auteur pour ses inoubliables personnages.)
32. Les nus et les morts
Norman Mailer
4.12★ (417)

Proposé par shana : Lorsqu'il publie Les Nus et les Morts en 1948, il n'a que vingt-cinq ans mais a déjà vécu l'expérience de la guerre. Traduit en 25 langues, ce récit fulgurant de réalisme et de révolte, qui met en scène des hommes envoyés en mission derrière les lignes japonaises pour conquérir une petite île du Pacifique Sud, connaît un retentissement immédiat. Couronné par le prix Pulitzer, il marque l'entrée en littérature mais aussi dans la légende d'un des plus grands romanciers américains.
33. Au revoir là-haut
Pierre Lemaitre
4.38★ (28760)

Proposé par oli2020 : Sans doute beaucoup plus "mainstream" que beaucoup de titres de cette liste, mais la thématique m'a tout de suite fait penser à "Au revoir là-haut". Pour une des immersions en scène de combat de la première guerre qui m'a le plus marquée (même si c'est vrai que je n'en ai pas encore lu tant que ça), et surtout pour la réalité tragique que rencontrent les vétérans de retour dans la société, cette glorification des héros morts au combat et ce déni total de ceux qui y ont survécu... Sans oublier bien sûr la thématique des gueules cassées, terriblement incarnée par un des deux héros de l'histoire...
34. Frère d’âme
David Diop
3.68★ (3173)

Proposé par bidule62 : Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.
Commenter  J’apprécie          4529

{* *}