AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.97 /5 (sur 292 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Londres , le 29/03/1990
Biographie :

Kiran Millwood Hargrave est poétesse, dramaturge, écrivain.

Elle est diplômée de l'Université de Cambridge en 2011 et de l'Université d'Oxford en 2014.

"La fille d’encre et d’étoiles" (The Girl Of Ink and Stars/The Cartographer's Daughter, 2016), son premier roman, a immédiatement séduit lecteurs, libraires et critiques outre-Manche et s’est vite classé au rang des best-sellers. Il a obtenu le Waterstones Children's Book Prize 2017.

Elle a voyagé du Canada au Japon, mais vit aujourd’hui à Oxford avec son mari, l’artiste Tom de Freston.

son site : http://www.kiranmillwoodhargrave.co.uk/

Ajouter des informations
Bibliographie de Kiran Millwood Hargrave   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Kiran Millwood Hargrave fait partie des 6 finalistes du prix Libraires en Seine 2021 avec son roman "Les graciées" paru aux éditions Robert Laffont ! Voici un aperçu de l'interview qu'elle a donnée à Philippe Chauveau lors la rentrée littéraire . Pour tout savoir sur les prix Libraires en Seine, prix de lecteurs (adulte et jeunesse), abonnez-vous à notre chaine, et rendez-vous aussi sur page Facebook ou le compte Instagram Libraires en Seine et dans les 13 librairies de l'association.

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
calypso   27 juin 2018
La fille d'encre et d'étoiles de Kiran Millwood Hargrave
- Crois-tu au destin ?

- Oui. Non. Peut-être...

- Réponds-moi, petit.

- Mon père dit que c'est un mot utilisé par ceux qui ne veulent pas assumer la responsabilité de leur propre existence.
Commenter  J’apprécie          363
Marine1608   13 avril 2021
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
Les femmes voient souvent des choses que les hommes ne remarquent pas. N'est-il pas, chère et tendre?

- Et aussi des choses que les hommes aimeraient qu'elles ne remarquent pas, répond Christin d'une voix âpre, tout en regardant son mari suivre des yeux la domestique qui s'en va.
Commenter  J’apprécie          20
Annette55   02 décembre 2020
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
«  La tempête est arrivée d’un coup ,comme ça. En un claquement de doigts. Dans quelle bouche avait - elle entendu cette formule ?

Peut- être dans celle de Toril ou celle de Kirsten . Ou peut - être la sienne.

Cette version avait fait l’unanimité , en un claquement de doigts,——- comme par enchantement —— même si cette conception des choses n’est pas dénuée de lâcheté ———.

Ces femmes se cachent les yeux , tiennent leur langue pour ne pas être obligées de se souvenir vraiment, de se souvenir comment les bateaux ont disparu , en une seconde...... »
Commenter  J’apprécie          130
Ziliz   26 décembre 2020
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
Sur le port, le pasteur trépigne, se réchauffe les mains en soufflant dessus. Maren ressent une certaine satisfaction à le voir ainsi frissonner, lui qui leur assène toujours que l'amour de Dieu est la seule chaleur dont elles ont besoin.
Commenter  J’apprécie          110
Ziliz   25 décembre 2020
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
[ naufrage, Norvège ]

Puisque le sol est trop dur pour creuser des tombes, il est entendu que les [pêcheurs] morts seront gardés dans le premier hangar du père de Dag ; le froid les conservera aussi bien que la terre. Il faudra des mois avant de pouvoir creuser.

'On pourrait se servir de la voile comme linceul', propose Mamma. (...)

'Ce serait la gâcher', dit [Diinna] et Maren la remercie tout bas - elle ne supporterait pas que la mer poursuive encore son père et son frère sous terre.

(p. 31)
Commenter  J’apprécie          80
Ziliz   25 décembre 2020
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
[ 'éducation' éclair d'une future épouse avant la nuit de noces ]

Le feu aux joues, une Siv au ton accusateur lui avait un jour succinctement parlé des choses à faire - chemise de nuit, lit, ne pas le regarder, tu n'es pas une dévergondée, et une fois la chose accomplie, prières.

(p. 90)
Commenter  J’apprécie          82
Ziliz   27 décembre 2020
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
« Mes excuses pour l'odeur », dit-elle en les emmenant vers le salon. « Mon mari [ seigneur en Norvège au 17e siècle ] a accepté que les Russes paient leurs taxes avec leurs baleines. De la graisse, de l'huile. » Elle grimace.

« Fétide. »

Le mot n'est pas trop fort pour qualifier l'odeur de fumée et de graisse qui flotte autour d'eux, impossible à ignorer. (...) A Bergen, sa famille faisait aussi brûler de la graisse animale pour s'éclairer, mais l'odeur était masquée par des clous de girofle.
Commenter  J’apprécie          70
kathel   24 septembre 2020
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
Le pasteur peut bien penser que leur survie après la tempête tenait du miracle, Maren est désormais persuadée que Dieu se serait montré plus clément en noyant tout le village.
Commenter  J’apprécie          80
bilodoh   08 janvier 2021
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
Elle qui pensait avoir vu le pire depuis ce ce port, que rien ne pouvait égaler les horreurs de la tempête, comprend à présent combien il était naïf de croire que le mal ne pouvait provenir que du dehors. Depuis le départ, il était ici, parmi elles, perché sur deux jambes, répandant la rumeur de sa langue humaine.



(Robert Laffont, p.343)
Commenter  J’apprécie          70
Ziliz   26 décembre 2020
Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave
Contrairement à sa mère, elle n'avait pu se résoudre à le toucher [lorsque] son cadavre avait été étendu là, encore moins à le serrer dans ses bras. L'église parlait d'âme, Varr et Diinna d'esprit, mais dès l'instant où Maren avait vu [son frère] mort, une certitude l'avait emplie : il ne restait plus rien de lui, ni dans ce monde ni dans un autre. (...) Erik n'avait pas changé de forme, n'était pas devenu un oiseau battant des ailes à la fenêtre, pas plus qu'il n'était une partie de la mer, de la baleine ou du ciel. Erik était parti, et rien ne pouvait adoucir sa peine de l'avoir perdu.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Adaptations avec Gainsbourg

Il a un petit rôle dans Voulez-vous danser avec moi ?, film de Michel Boisrond sorti en 1959 avec Brigitte Bardot. Le film est l'adaptation d'un roman de Kelley Roos intitulé:

Valse brune
Valse blonde
Valse Rousse

8 questions
127 lecteurs ont répondu
Thèmes : gainsbourg , adapté au cinéma , adaptation , cinema , littérature , romans policiers et polars , musiqueCréer un quiz sur cet auteur

.. ..