AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.89 /5 (sur 684 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1980
Biographie :

Aurélie Wellenstein est une écrivaine française, principalement de récits de fantasy.
Elle écrit également des romans destinés à un public d'enfance et de jeunesse.

Après des études littéraires et l'écriture d'un mémoire de lettres modernes dédié au "devenir-cheval de Franck Venaille", elle publie ses premières nouvelles à partir de 2007, dans des revues, des anthologies ou des fanzines.

Son premier roman, "Le Cheval et l'Ombre", sort aux éditions Sortilèges en 2013.

Ses romans ultérieurs font l'objet de plusieurs sélections et nominations pour des prix littéraires. En 2015, "Le Roi des fauves" est sélectionné pour le prix révélations des Futuriales, le prix Elbakin.net, le prix Imaginales des Lycéens, le grand prix de l'Imaginaire et Lire en Seine. Il est lauréat du Prix des Halliennales.

En 2016, "Les Loups chantants" est sélectionné pour le grand prix de l'Imaginaire, le Prix Imaginales Jeunesse et le Prix Imaginales des collégiens, ainsi que pour le prix du roman contemporain de la ville de Poitiers. Il obtient le prix Elbakin - meilleur roman de fantasy jeunesse français.

En 2017, "Chevaux de foudre" est également sélectionné pour sept prix et obtient le Prix Escapages 2017 (Catégorie + 12 ans)5. "La Fille de Tchernobyl" est lauréat du "Coup de cœur Jeunesse de la ville d'Asnières" 2017.

En 2017, Aurélie Wellenstein est l'auteur "coup de cœur" du festival des Imaginales.
+ Voir plus
Source : http://www.sortileges-editions.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
A l'occasion du festival "Imaginales" à Epinal, rencontre avec Aurélie Wellenstein autour de son ouvrage "Blé noir" aux éditions Gulf Stream. Retrouver le livre : https://www.mollat.com/livres/2310078/aurelie-wellenstein-ble-noir Notes de Musique : Youtube Audio Library. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Citations et extraits (136) Voir plus Ajouter une citation
calypso   25 mars 2018
Le Dieu Oiseau de Aurélie Wellenstein
- Je veux le faire. Je le ferai. J'attends ce moment depuis dix ans.

- Comme moi jadis. Mais si tu t'obstines, tu ne vivras pas aussi longtemps que moi.

- Je ne serai plus jamais esclave. Quoi qu'il arrive, tout ça...

Il balaya les cuisines, les autres serviteurs d'un geste du bras.

- ... Ce sera terminé dans six jours.

La cuisinière secoua doucement la tête, mais dans son regard, Faolan eut l'impression de lire une fierté lasse. Si elle cherchait à le décourager, c'était par amitié, par peur pour lui, mais au fond de son cœur, elle soutenait sa démarche. En plus de ses propres espoirs, le jour des sélectifs, Faolan portrait ceux des autres opprimés. Un petit sourire éclaira son visage. Quoi qu'il arrive dans une semaine, cela en vaudrait la peine.
Commenter  J’apprécie          240
Aurélie Wellenstein
Enki   14 mai 2017
Aurélie Wellenstein
Pour moi, l’univers doit être au service de l’histoire. L’histoire va toujours primer. L’action va primer. Mes descriptions s’inscrivent « dans le mouvement ». J’essaie d’avoir une plume assez énergique.
Commenter  J’apprécie          220
lemillefeuilles   28 juin 2019
Blé noir de Aurélie Wellenstein
- Les animaux meurent, cria-t-elle. Vous n'avez rien enrayé. Vos courriers, vos pétitions, quand est-ce qu'elles vont aboutir ? Tu crois qu'ils vont fermer l'abattoir ? Tu crois que vous allez sauver les animaux ? Mais tu rêves ! Qu'est-ce qui se passait derrière les portes de l'abattoir pendant que vous crachez le vent de vos poumons ? Un porc était pendu à un croc de boucher, il se vidait de sang dans la terreur.
Commenter  J’apprécie          190
Aurélie Wellenstein
Enki   13 mai 2017
Aurélie Wellenstein
Je dis toujours que je n’arrive pas à écrire des romans sans animaux. Quoi que je fasse, ils s’imposent. Les animaux sont un trait d’union vers la nature, vers notre part animale refoulée. C’est l’irruption du sauvage dans l’univers bien organisé de l’homme moderne. C’est la connexion au présent, à l’ici et maintenant. L’amour, l’énergie, la lumière, la vitalité…
Commenter  J’apprécie          180
thedoc   14 mars 2019
Mers mortes de Aurélie Wellenstein
Les camps où l'on parquait les réfugiés climatiques étaient de vastes prisons à ciel ouvert qui s'étendaient sur des kilomètres, jonchées de boue séchée, de détritus et de cadavres d'humains et d'animaux. Les migrants construisaient eux-mêmes leurs abris de fortune, des tentes, des appentis, des cabanes surmontées de toile cirée ou de tôles ondulées pour les plus "riches". Les faisceaux des miradors balayaient nuit et jour ces baraquements insalubres. Ils vivaient tous pieds nus sur la terre craquelée par la chaleur, couverts de poussière, vêtus de chiffons. Aidé par son talent de cuisinier, Congo évoqua avec une redoutable efficacité les remugles du camp : fumée, charbon, de bois, pisse et merde exacerbés par la canicule. Et là-dedans, chaque jour les viols, chaque jour les passage à tabac et les meurtres.
Commenter  J’apprécie          162
boudicca   18 juillet 2017
La mort du temps de Aurélie Wellenstein
Au début ils traversèrent beaucoup de forêts vandales, épaisses et noires. Puis ils gravirent les pentes herbeuses de volcans verts, montèrent et descendirent les courbes de collines sur lesquelles on apercevait de loin en loin des châteaux forts. Ils dormirent dans une cité antique, où les dômes dorés rivalisaient de hauteur avec des minarets de marbre rose. Leurs pas crissèrent sur un chemin d'obsidienne, dont les pierres noires se brisaient comme de la porcelaine. Un fleuve leur coupa la route. Ils escaladèrent un pont terrible, à peine un squelette d'acier. Le vent rugissait dans la dentelle des poutres et des câbles. On perdit plusieurs personnes ce jour là. 
Commenter  J’apprécie          150
Enki   02 février 2016
Impair et manque de Aurélie Wellenstein
— Attends… L’or…

— Au diable l’or ! vociféra Kasztelan.

Puis à voix basse :

— Tu es un vampire, tu ne dois avoir de soif que pour le sang !
Commenter  J’apprécie          150
gouelan   05 mars 2019
Mers mortes de Aurélie Wellenstein
Oural était si proche qu'il voyait la splendeur de la mer et ses millions d'âmes qui flottaient dans la luminescence bleutée. Même dépourvue de voix, il percevait très bien sa fureur, sa douleur, sa haine et sa démence. Sauvagement assassinés, les mers et les océans charriaient au creux de leurs vagues monstrueuses le souvenir de leur supplice, et à chaque dégorgement d'écume dans le monde des humains, ils paraissaient hurler « vengeance ! ».
Commenter  J’apprécie          130
gouelan   07 mars 2019
Mers mortes de Aurélie Wellenstein
Quant à Bengale, il lui avait appris que le plus important n'était pas le temps qui reste, ces dernières années de survie vaine et imbécile, mais la façon dont on existe. Désormais, son existence avait un but.



p.354
Commenter  J’apprécie          110
Annabelle19   15 mars 2016
Le roi des fauves de Aurélie Wellenstein
- Dans le coin, quand les mômes sont pas sages, on les menace de leur faire avaler le lehring.

- Le quoi ? fit Oswald.

- Le maudit parasite qui prend possession de votre âme et vous change en bête enragée.

- Par tous les dieux, gémit Kaya, alors c'est comme ça... c'est un parasite.

- Combien de temps ça dure ? interrogea Oswald.

Ivar se taisait, mais écoutait de toutes ses oreilles. Leur survie dépendrait peut-être d'une de ces informations.

- Sept jours, répondit l'homme. Parfois plus. Parfois moins.

- Pourquoi ne nous ont-ils pas fait avaler ce truc dans les geôles ? Où on va, là ?

- C'est un rituel ancestral. Le lehring ne croît que sur la terre des fauves, l'ancienne province de Hadarfell. Plus personne ne vit là-bas. Ce ne sont que des ruines. Bref, je ne sais pas exactement comment ça marche, je ne suis pas un de leurs fichus sorciers, mais le lehring se gorge de la magie noire du lieu. Ils ont déjà essayé de créer des bersekirs ailleurs, mais les bêtes restent souvent idiotes. Leur âme s'envole et c'est tout. Ils se retrouvent avec des géants imbéciles, inutilisables pour la guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Aurélie Wellenstein (602)Voir plus


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..