AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.29 /5 (sur 627 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : San Francisco
Biographie :

L. J. Shen est auteure de romans contemporains et romans New Adullt.

Elle s’est imposée dès son tout premier roman, "Tyed" (2015), un succès confirmé dès la parution de "Vicious" (2016) qui s’est immédiatement hissé en tête de tous les palmarès de vente.

Elle vit dans le nord de la Californie avec son mari, et son fils.

son site : http://www.authorljshen.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/authorljshen/
Twitter : https://twitter.com/lj_shen
Instagram : https://www.instagram.com/authorljshen/

Source : www.harlequin.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
L.J. Shen, voix devenue incontournable dans le New Adult. Des romans intenses, sombres. Des héros et héroïnes brisés, sans limites... Vous allez adorer les détester !!! Tome 1 : Vicious Tome 2 : Devious Tome 3 : Scandalous Tome 4 : Furious Tome 0,5 (Prequel - Ebook exclusivement) : Sulfurous https://www.harlequin.fr/serie/sinners

Citations et extraits (204) Voir plus Ajouter une citation
baronette20   19 septembre 2020
Devious de L. J. Shen
- Tes amis veulent que tu récupères la fille. Ton père veut que tu récupères la fille. Ta mère va sûrement te tuer si tu ne récupères pas la fille. Alors... Est-ce que tu vas récupérer la fille ?

- Je vais récupérer la fille, répondis-je, subjugué de voir Vicious faire un truc sympa et désintéressé pour une fois dans sa vie.

- Même si ça veut dire que tu dois arrêter de boire ?

- Même si ça veut dire que je dois arrêter de vivre, corrigeai-je.

Oui, je vais récupérer la fille.

J'attrapai mon manteau et laissai mon père planté là, dans un silence divin.

Je viens te récupérer, Rosie.
Commenter  J’apprécie          00
Milka2b   17 septembre 2020
Le voleur de baisers de L. J. Shen
Il lève les deux bras de part et d’autre du chambranle et sa chemise remonte sur une bande d’abdominaux musclés, parsemés de poils bruns.

Quel homme… Cette vision me perturbe. Je suis encore dans cette zone instable entre la femme et l’adolescente, ni tout à fait ici, ni tout à fait là. Et je hais toutes les formes de pouvoir qu’il a sur moi.
Commenter  J’apprécie          00
Milka2b   17 septembre 2020
Le voleur de baisers de L. J. Shen
Passer des heures dans une cabine d’essayage sous le regard scrutateur de ma mère et de ses copines, c’est ma définition personnelle de l’enfer.
Commenter  J’apprécie          00
KateLine   04 novembre 2017
Vicious de L. J. Shen
Le désir, c’est quand on veut qu’une personne vous fasse du bien. L’amour, c’est quand on veut lui faire du bien.
Commenter  J’apprécie          70
DeboDebby   13 novembre 2017
Vicious de L. J. Shen
Ma grand-mère disait que la vie est comme la floraison des cerisiers. D'une beauté à couper le souffle, mais éphémère. C'est avec elle que j'ai compris qu'il fallait profiter des joies de l'amour et de la vie. Et surtout de la présence de ceux que l'on aime, parce qu'elle n'est pas éternelle.
Commenter  J’apprécie          60
KateLine   04 novembre 2017
Vicious de L. J. Shen
— Fermez la porte et asseyez-vous, Floyd. Vous aussi, mademoiselle LeBlanc.

Ils ont fait ce que je leur demandais et j’ai pris une profonde inspiration. Je sentais que j’allais bien m’amuser.

Le moment était venu de rappeler à ce Floyd qu’on n’empiétait pas sur le territoire de son patron.

— Qui suis-je ? lui ai-je demandé.

Il s’est agité sur son siège en se massant la nuque et en jetant un regard inquiet du côté d’Emilia.

— Le P-DG de Fiscal Heights Holdings, a-t-il déclaré.

— Mauvaise réponse.

J’ai noué mes deux mains en me renversant sur le dossier de mon fauteuil et en me tapotant les lèvres du bout de mes index.

— Mademoiselle LeBlanc, qui suis-je ?

— Un sadique ? a-t-elle répondu tout en contemplant ses ongles.

Floyd a ouvert une bouche horrifiée. J’ai senti mon sang bouillonner dans mes veines, mais je me suis forcé à sourire. Au fond, je jubilais. J’adorais quand elle faisait sa peste.

— Faux, mademoiselle.

Je me suis tourné vers Floyd.

— À vous.

— Baron Spencer, a-t-il répondu.

— Mademoiselle LeBlanc ?

Elle allait sûrement m’envoyer paître, mais ça ne me dérangeait pas. Je savais où je voulais en venir et j’étais sûr d’y arriver.

— Le pire voisin du monde ?

Ce jeu commençait vraiment à me plaire.

— Floyd ? Dernière chance pour vous…

Le pauvre Floyd s’était mis à transpirer. Il avait l’air paniqué, abattu. Je savais que si Jaime, Dean et Trent apprenaient que je m’étais amusé à terroriser un comptable, ils allaient me le faire regretter. Mais ça n’aurait pas été la première fois qu’ils me tomberaient dessus pour avoir maltraité psychologiquement un employé.

— Vous êtes mon patron, a déclaré Floyd.

Enfin ! Ce n’était pas trop tôt. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kimysmile   03 juillet 2020
Le voleur de baisers de L. J. Shen
Existe-t-il sentiment plus libérateur que celui de se sentir aimée ?
Commenter  J’apprécie          70
Kimysmile   02 août 2019
Sinners, tome 4 : Furious de L. J. Shen
J'ai lu un jour que les gens ont tendance à confondre la passion passagère et le véritable amour, et que la meilleure façon de les distinguer serait de mesurer le temps passé entre l'instant où vous avez rencontré la personne en question et celui où vous avez compris que vous ne pouviez plus la laisser partir.

Quand on tombe amoureux, on perd lentement des fragments de soi.

Dans le cas d'une passion passagère, on se perd entièrement, d'un coup.
Commenter  J’apprécie          50
Marlene_lmedml   24 novembre 2017
Vicious de L. J. Shen
-Pourquoi cette obsession pour les cerisiers en fleur ? ai-je demandé.



Je me posais cette question depuis dix ans. Des cerisiers en fleurs, ou des fleurs de cerisiers, elle en avait toujours mis partout. Sur ses manuels, sur son sac à dos, sur ses vêtements, sur ses chaussures, sur ses mains et sur ses bras. Ce n’étais d’ailleurs pas un hasard si la nuance de ses cheveux rappelait celle des cerisiers du Japon.



-Ils symbolisent pour moi la beauté éphémère… Et je les rattache aussi à l’un de mes plus beaux souvenirs s’enfance.



Elle eut un sourire rêveur et attendri.



-Quand j’étais petite, ma grand-mère m’emmenait chaque printemps à Washington D.C pour le festival des cerisiers en fleur. J’attendais ce moment toute l’année. On avait pas assez d’argent pour passer une nuit à l’hôtel, ni pour aller au restaurant de barbecue, mais quand même, c’était génial.



Elle a soupiré.



-L’année de mes sept ans, elle a eu le cancer. Elle a beaucoup souffert. Avant de mourir, pour m’expliquer qu’elle ne reviendrait plus, elle m’a parlé du sakura du Japon. Là-bas, la floraison des cerisiers est très courte, mais d’une beauté à couper le souffle. Et quand la pluie et le vent font tomber les fleurs, le sol est couvert d’un tapis de pétales roses, et c’est encore plus beau. Ma grand-mère disait que la vie est comme la floraison des cerisiers. D’une beauté à couper le souffle, mais éphémère. C’est avec elle que j’ai compris qu’il fallait profiter des joies de l’amour et de la vie. Et surtout de la présence de ceux que l’on aime, parce qu’elle n’est pas éternelle.



Elle a fermé les yeux et elle s’est tue.



Mais j’ai compris qu’elle pensait au moment où je l’avais éloignée de ceux qu’elle aimait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszs   31 décembre 2017
Vicious de L. J. Shen
Je n’avais jamais parlé à personne de mes insomnies. Mes failles, je les gardais pour moi. Comme mes sentiments. Car contrairement à ma réputation, je n’étais ni un monstre ni un psychopathe indifférent à tout. J’aimais des tas de choses. Mes amis. Les Raiders. Mon métier d’avocat. Conclure des affaires lucratives. Voyager. Faire de l’exercice. Et baiser. Oh oui, baiser, j’aimais vraiment ça. J’ai jeté un regard du côté d’Emilia qui continuait à dormir profondément dans son fauteuil. Merde… Ce qu’elle pouvait être belle… J’ai profité de ce qu’elle dormait pour l’observer tranquillement. J’adorais ses lèvres. Et son corps.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur

.. ..