AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 3055 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 19/07/1972
Biographie :

Laurent Binet est un écrivain français.

Il a fait ses études à Paris. Agrégé de lettres modernes, il enseigne dans le secondaire en Seine-Saint-Denis pendant dix ans. Il participe notamment à la mise en place de la convention ZEP-Sciences Po. Il a été chargé de cours aux universités Paris VIII, Paris III et Paris VII-Denis Diderot. Avant d'enseigner en France, il a dispensé des cours de français à l'académie militaire de l'air Général Milan Rastislav Štefánik à Košice en Slovaquie. Musicien, il a été chanteur-compositeur du groupe "Stalingrad".

Il écrit en 2000 un récit d'inspiration surréaliste, "Forces et faiblesses de nos muqueuses" (éd. Le Manuscrit). En 2004, il publie "La vie professionnelle de Laurent B." (éd. Little Big Man) qui témoigne de son expérience d'enseignant dans le secondaire à Paris et en région parisienne.

En 2010, il publie le roman historique "HHhH" (acronyme pour Himmlers Hirn heißt Heydrich, signifiant en allemand "Le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich") aux éditions Grasset. Le livre est remarqué par la presse dès sa sortie en janvier 2010. Il obtient le prix Goncourt du premier roman le 2 mars 2010.

Il chronique la campagne présidentielle de François Hollande. Le récit de la campagne, intitulé "Rien ne se passe comme prévu" sort le 22 août 2012. Laurent Binet y indique notamment qu’après avoir été tenté par le vote Mélenchon, il a fini par se laisser convaincre et par soutenir François Hollande dès le premier tour. En juillet 2014, il attaque violemment le gouvernement de François Hollande dans une tribune intitulée "Plaisir de trahir, joie de décevoir".

Il publie "La septième fonction du langage" à la rentrée littéraire 2015, un roman policier imaginant un complot autour de la mort de Roland Barthes. Le livre reçoit la même année le prix Interallié, ainsi que le prix du roman Fnac.

En 2019, il publie "Civilizations", uchronie sur la conquête de l'Europe, par les Incas. Grâce à ce roman, il obtint le Grand prix du roman de l'Académie Française.

Twitter : https://twitter.com/laurentbineth?lang=fr
+ Voir plus
Source : http://lamaisondesenseignants.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les désirs comme désordre - Pauvert

Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (444) Voir plus Ajouter une citation
Nadael   04 décembre 2010
HHhH de Laurent Binet
Ceux qui sont morts sont morts, et il leur est bien égal qu'on leur rende hommage. Mais c'est pour nous, les vivants que cela signifie quelque chose. La mémoire n'est d'aucune utilité à ceux qu'elle honore, mais elle sert celui qui s'en sert. Avec elle, je me construis, et avec elle je me console.
Commenter  J’apprécie          450
Sebthocal   06 mars 2020
Civilizations de Laurent Binet
De tous les portraits d'Atahualpa faits par le Titien, le plus fameux est sans doute celui peint dans les jardins de l'Alcazar, que l'histoire a retenu sous le titre du Conseil. L'Inca y est représenté en fils du Soleil, ceint de sa couronne écarlate, offrant son meilleur profil (l'artiste ayant pris soin de dissimuler son oreille abîmée pendant la guerre civile avec son frère), un perroquet bleu sur le bras, un bracelet d'or au poignet gauche. Il se tient debout devant une fontaine, sur le rebord de laquelle sont posés des paniers d'oranges et d'avocats. Un chat roux dort à ses pieds. Un serpent est enroulé autour de sa jambe. À l'arrière-plan, des palmiers montent vers le ciel où brillent ensemble le soleil et la lune, cerclés d'or et d'argent. Sur sa tunique d'alpaga, l'empereur a fait broder ses armoiries en fils d'or : on y reconnaît le château de la Castille, les bandes rouge et jaune d'Aragon, un faucon entre deux arbres, ainsi qu'une caravelle mauve découpée dans un soleil couchant, figurant son voyage depuis Cuba. Au centre, cinq têtes de puma sous un arc-en-ciel encadrent un fruit jaune aux pépins rouges, symbole de Grenade et de l'Andalousie.



Pages 203-204, Grasset, 2019.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
Sebthocal   07 mars 2020
Civilizations de Laurent Binet
Puis, un matin, la silhouette de Baracoa, capitale cubaine et carrefour des deux mondes, se découpa dans l'horizon. C'était une ville de palais, de palmiers et de cases en terre, où les chiens parlaient aux perroquets, où les riches marchands venaient vendre leurs esclaves et faire boire leur vin, où l'odeur de fruits inconnus parfumait les rues, où les nobles Taïnos chevauchaient nus leurs pur-sang du Chili, arborant pour seules parures des colliers de perles rouges à dix-huit rangées et des bracelets en écaille de crocodile, où les mendiants eux-mêmes semblaient d'antiques rois déchus, avec des masques et des miroirs de cuivre et d'or sur la tête, où les magasins regorgeaient tellement de marchandises que, le soir venu, des lézards à crête s'aventuraient dans les rues en quête de caisses à éventrer. On y parlait toutes les langues, on y aimait toutes les femmes, on y priait tous les dieux.



Pages 377-378, Grasset, 2019.
Commenter  J’apprécie          410
Sebthocal   03 mars 2020
Civilizations de Laurent Binet
« La réponse est devant vous. » L'est, mais comment ? Où étaient ces terres ? À quelle distance ? On dut leur montrer des cartes trouvées sur les bateaux. Atahualpa et ses gens contemplèrent sans comprendre les représentations d'un monde où Cuzco ne figurait pas. Ils étaient incapable de déchiffrer les petits signes inscrits sur le papier. Higuénamota avait appris la langue des envahisseurs quand elle était enfant, mais pas leur système de transcription. Sans doute, s'ils avaient su combien ces cartes étaient fausses, n'auraient-ils jamais consenti à ce saut dans le vide.



Pages 92-93, Grasset, 2019.
Commenter  J’apprécie          400
Piatka   24 octobre 2015
La septième fonction du langage de Laurent Binet
La cité athénienne reposait sur trois piliers : le gymnase, le théâtre et l'école de rhétorique. Nous avons la trace de cette tripartition encore aujourd'hui dans une société du spectacle qui promeut au rang de célébrités trois catégories d'individus : les sportifs, les acteurs ( ou les chanteurs, le théâtre antique ne faisait pas la distinction ) et les hommes politiques.
Commenter  J’apprécie          400
Sebthocal   05 mars 2020
Civilizations de Laurent Binet
La reine se souvint d'un marin génois qui souhaitait prouver la rotondité de la terre, et que ses grands-parents Isabelle et Ferdinand avaient envoyé chercher vers l'ouest un chemin jusqu'aux Indes. Il n'était jamais rentré, et personne, par la suite, ne s'était plus risqué à essayer de franchir la mer Océane.



Page 108, Grasset, 2019.
Commenter  J’apprécie          395
freude   18 mars 2012
HHhH de Laurent Binet
Je pense à Oscar Wilde, comme d'habitude, c'est toujours la même histoire : " Toute la matinée, j'ai corrigé un texte, pour finalement ne supprimer qu'une virgule. L' après-midi, je l'ai rétablie."
Commenter  J’apprécie          390
Kittiwake   26 octobre 2015
La septième fonction du langage de Laurent Binet
La dernière fonction du langage est la fonction "poétique". Elle envisage le langage dans sa dimension esthétique. Les jeux avec la sonorité des mots, les allitérations, assonances, répétitions, effets d'écho ou de rythme, relèvent de cette fonction. On la trouve dans les poèmes, évidemment, mais aussi dans les chansons, dans les titres des journaux, dans les discours oratoires, dans les slogans publicitaires ou politiques. Par exemple, "CRS=SS" utilise la fonction poétique du langage.
Commenter  J’apprécie          380
Sebthocal   04 mars 2020
Civilizations de Laurent Binet
Comment imaginer l’au-delà des mers ? Atahualpa savait trouver les mots : « Ma sœur, allons voir d'où vient le Soleil. » Et conscient que son peuple avait besoin d'un guide, sans plus s'embarrasser du protocole, il s'adressait à tous en ces termes : « Le temps des Quatre Quartiers est révolu. Nous allons voguer vers un nouveau monde, pas moins riche que le nôtre, gorgé de terres. Avec votre aide, votre empereur sera le Viracocha des temps nouveaux, et l'honneur d'avoir servi Atahualpa rejaillira sur vos familles et sur vos ayllus pendant des générations. Et si jamais nous coulons, eh bien qu'il en soit ainsi. Nous irons retrouver Pachacamac au fond de la mer. Mais si jamais nous passons... Quel voyage ! Allons, en route vers un Cinquième Quartier ! » Alors les Quiténiens, rassérénés et enhardis par ces paroles, reprenaient d'une seule voix : « En route vers le Cinquième Quartier ! »



Pages 94-95, Grasset, 2019.
Commenter  J’apprécie          360
aiguebelette   23 juillet 2019
La septième fonction du langage de Laurent Binet
Il n'y a rien de plus inconfortable pour quelqu'un qui s'apprête à mentir que d'ignorer le niveau d'information de son interlocuteur.
Commenter  J’apprécie          362

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..