AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.67 /5 (sur 44 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 28/08/1964
Biographie :

Laurent Poujois est un écrivain français. Passionné par les livres dès son plus jeune âge, il écrit sa première nouvelle à 15 ans. Son premier roman, écrit trois ans plus tard, étant resté sans suite, l'auteur s'engage dans des études de médecine. Il crée en parallèle une société de production avec quelques amis, « Les Frères de la Côte Production », au sein de laquelle il réalise des courts métrages (La Longue Nuit, Longboarders, de nombreux reportages axés sur le monde de la glisse...).

Il revient ensuite au monde du roman et entame une série pour la jeunesse intitulée "Les Enfants du Rêve" dont les deux premiers tomes, "Le monde éveillé" et "Les voyageurs d'Ulthar" paraissent en 2006 et 2007. On lui doit également "L'ange blond", un thriller d'espionnage sur fond d'empire napoléonien qui remporte en 2010 le prix Révélation du festival des futuriales d'Aulnay-sous-Bois.

Outre son activité d'écrivain, Laurent Poujois travaille aussi comme aide-opératoire dans une clinique grenobloise et se penche également sur plusieurs projets de films et de jeux vidéo.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Laurent Poujois   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Laurent Poujois est le 1er Lauréat du Prix Révélation Futuriales Avec l'Ange Blond


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
boudicca   13 janvier 2013
L'Ange blond de Laurent Poujois
-Je suis sûr que vous allez pouvoir m'expliquer ça, grinça Constantin. Pour « ça », il entendait certainement la carcasse fumante du hangar 13.

-Quelqu'un a joué avec des allumettes, suggérai-je.
Commenter  J’apprécie          120
dupuisjluc   26 juin 2013
L'Ange blond de Laurent Poujois
- Il a taillé la pierre de trop, répondit Franz avec un art consommé de la petite phrase inutile.

(p. 244)
Commenter  J’apprécie          50
dupuisjluc   28 juin 2013
L'Ange blond de Laurent Poujois
- La conscience est soluble dans le pouvoir et l'argent, rétorquai-je. Incolore et inodore.

(p. 309)
Commenter  J’apprécie          40
Coeurdechene   23 octobre 2010
L'Ange blond de Laurent Poujois
Franz leva la tête vers la cage. La plainte des violons descendait en spirale jusqu'à la piste de danse, éteignant les conversations comme des bougies soufflées par les bourrasques tournoyantes qu'évoquaient ces premières mesures.

— Russe, murmura-t-il en frissonnant.

— Borodine, affirma sa voisine qui souriait les yeux fermés.

Un grondement monta doucement derrière les violons, un orage lointain obscurcissant le ciel, puis une basse puissante prit le relais, faisant osciller les têtes autour de Franz. Une mélodie lancinante jouée sur deux cordes vint se greffer sur ce rythme puis une incroyable voix de gorge féminine saisit les âmes.

— Une jyrau, murmura Franz-Olivier, accompagnée au luth dombra.

Sa voisine le regarda avec étonnement.

— Elle chante la création du monde, les bienfaits et la beauté qu'Allah puisa dans son sac pour les répandre sur la terre, le peuple kazakh offensé de n'avoir reçu que la steppe en partage, Allah raclant le fond de son sac et jetant ce qui lui restait sur cette morne étendue, lacs de turquoise, montagnes enneigées, prairies d'émeraude et de fleurs, forêts profondes et murmurantes.

La voix s'éteignit et la basse marqua une pause, deux secondes pas plus, mais assez pour que chacun prît conscience du silence qui régnait à présent dans l'Arena. Instinctivement, Franz-Olivier retint son souffle jusqu'à ce que la basse ait relancé le rythme, plus rapide, suivi de la mélodie d'un oiseau, puis la course d'un cheval. La foule se laissa emporter par cette chevauchée irrésistible et toutes les pistes de l'Arena se mirent à onduler. La jyrau reprit son chant guttural.

— Et maintenant ? demanda la voisine de Franz-Olivier. Que dit-elle ?

— Elle parle des femmes fières aux boucles d'argent et aux bracelets d'or, de l'aigle planant sur l'immensité, des indomptables cavaliers kazakhs, les hommes libres, qui galopent sur la steppe...

Franz-Olivier se tut. La jeune femme avait quitté le comptoir pour se fondre dans la foule mouvante. Il ferma les yeux et se laissa emporter sur les steppes de l'Asie Centrale. il y passa une minute, une heure ou une vie, puis la musique s'emballa dans un galop désespéré. La jyrau chantait maintenant la mort des hommes libres.

— Elle parle de la dernière chevauchée du général Kassim sur les Steppes de la Faim, murmura Franz pour lui-même. Elle parle des hommes libres et de leurs montures fauchés par les monstres d'acier, des bombes qui labourent les champs, les villes et les corps, qui sèment des germes empoisonnés sur la terre Kazakhe…

Franz-Olivier ne traduisit pas les derniers sanglots de la jyrau. Les instruments refluèrent par vagues successives, remplacés par des sons à peine audibles, sifflement du vent, cri d'un aigle, pleurs d'un enfant, crépitement d'un feu. il n'eut qu'à fermer les yeux pour trouver l'image d'un pays martyrisé, hanté par une mélodie mélancolique jouée sur les deux cordes d'un luth dombra traditionnel. Puis ce fut le silence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
thebrunette   02 mai 2015
L'Ange blond de Laurent Poujois
On était très loin de la fameuse “convergence des services”, expression favorite du nain hyperactif qui occupait le poste de ”premier policier de l’Empire".
Commenter  J’apprécie          20
dupuisjluc   26 juin 2013
L'Ange blond de Laurent Poujois
Otto avait été d'un professionnalisme irréprochable, attentif à tous les détails, à l'écoute des revendications de chacun, diplomate dans les conflits mais ferme sur ses positions, en deux mots: efficace et compétent.

(p. 217)
Commenter  J’apprécie          10
dupuisjluc   26 juin 2013
L'Ange blond de Laurent Poujois
Cette réplique aurait mérité l'appui d'une cascade de rires préenregistrés.

(p.152)
Commenter  J’apprécie          10
dupuisjluc   28 juin 2013
L'Ange blond de Laurent Poujois
- Je vous dépose, proposa-t-il.

Correction faite, il ne s'agissait pas d'une porposition.

(p. 282)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

La délicatesse

Que livrait Charlotte Baron lorsqu’elle a écrasé François avec sa camionnette ?

Des colis
Des fleurs
Des repas

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : La délicatesse de David FoenkinosCréer un quiz sur cet auteur