AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 192 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Aflou (Algérie) , le 19/11/1941
Biographie :

Romancière et nouvelliste, Leïla Sebbar est née le 19 novembre 1941 à Aflou (Hauts-plateaux dans le département d'Oran), en Algérie d’un père algérien et d’une mère française, instituteurs.

Elle vit en France depuis l’âge de dix-huit ans. Étudiante, puis professeur de Lettres, elle est l’auteure d’essais, de critiques littéraires, de recueils de textes inédits, de nouvelles et de romans.

Leïla Sebbar se définit comme « une écrivaine dans le siècle – siècle qui commencerait au milieu du XXe siècle – c’est-à-dire lié à une histoire particulière, celle de la France et de ses colonies : guerres de colonisation, de décolonisation, de libération et, liés à cette histoire, tous les effets de déplacement, d’exode, d’exil et donc de rencontres singulières entre ceux qui quittent un pays et ceux du pays d’arrivée. [Ses] personnages sont donc en déplacement. Comment vont-ils vivre? Comment appréhender leur propre histoire, leur « roman familial » en relation avec l’histoire générale ? C’est ce rapport très fort, et que l’on ne peut ignorer, entre l’intime et le politique qu’[elle] explore. »
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Café littéraire organisé par les bibliothèques d'Aulnay-sous-Bois au Cap
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (68) Voir plus Ajouter une citation
litolff   09 septembre 2012
Mon cher fils de Leïla Sebbar
Vous savez, le hijeb, ça ne suffit pas pour se cacher, mon mari ne veut pas le jilbeb, il dit qu'une femme peut faire n'importe quoi avec le voile intégral dans la rue, personne ne peut la reconnaître, ça permet...
Commenter  J’apprécie          170
Dosamuse   04 octobre 2014
Mon cher fils de Leïla Sebbar
Elle arrive à bout de souffle, bouscule une femme envolée de noir dont elle ne voit pas la bouche qui l'insulte, des insanités proférées dans l'anonymat du grand voile noir, une femme si pieuse...
Commenter  J’apprécie          150
litolff   09 septembre 2012
Mon cher fils de Leïla Sebbar
Dites à mon fils que je l'aime, je sais, chez nous un père ne dit pas ces mots-là à son fils, il ne lui parle pas comme s'il l'aimait, même s'il l'aime, il n'a pas le droit, en France, j'ai remarqué, on dit partout, pas seulement à la télé, n'importe où, à n'importe qui, tout le temps "Je t'aime, nous, chez nous on l'entend dans les chansons à la radio, les chansons de tous les jours, pas dans la vie, jamais de la vie.
Commenter  J’apprécie          110
MicheleP   10 mars 2017
L'Orient est rouge de Leïla Sebbar
Ces écoles étaient devenues des maisons d’esclaves sans nom, sans famille, sans maison, pas d’ancêtres, pas de descendants, des bêtes qui avaient la forme de femmes avec ce qu’il fallait pour le plaisir des guerriers, chaque soir, chaque nuit et plusieurs fois jusqu’à l’aube, elles pensaient mourir, elles se tueraient, étranglées, pendues avec le voile noir qui les couvrait…
Commenter  J’apprécie          110
Otello   18 décembre 2014
Enfance des Français d'Algérie Avant 1962 (l') de Leïla Sebbar
Concentre-toi, recueille-toi. La brise fait cliqueter le rideau pare-mouches en perles et roseaux. Anita, la jeune bonne, fredonne une chanson d’amour… Sens le parfum de miel tiède de la confiture d’orange qui cuit dans les grandes bassines de cuivre. Et le goût de vanille de la confiture de tomate ? Et l’huile et le sel sur le pain du goûter ? Et le zézaiement des grosses mouches prisonnières du grillage des fenêtres ? Les fers à repasser qui chauffent sur la cuisinière et l’odeur d’amidon tiède des draps propres...

Recueille-toi et cherche encore ces reflets de souvenirs qui se troublent quand on essaye de les saisir, avant que le vent ne se lève et n’emporte tout.

(Michèle Perret, "La plaine de la Mekerra")

Commenter  J’apprécie          90
zazy   10 juillet 2013
Le Pays Natal de Leïla Sebbar
Le pays natal, le mien, c’est là où je suis née pour partir.

Je suis sortie, j’ai franchi les frontières, je me suis évadée. Mais je ne suis pas partie. Je veux dire que je ne suis arrivée nulle part… Autrement dit je n’ai pas réellement atterri
Commenter  J’apprécie          100
gouelan   09 août 2015
Lorient-Québec. suivi de L'esclave blanche de Nantes de Leïla Sebbar
Il lui a répété souvent que la France lui plairait sûrement. Des amis ont raconté que chaque région est comme un pays et c'est quand même la France : les paysages, les arbres, les terres cultivées, les bois, les montagnes, les champs de blé, l'océan Atlantique et la Méditerranée, les cigales en Provence et les mouettes en Bretagne, les ours dans les Pyrénées et les renards dans le Jura, des moustiques en Camargue...des cigognes en Alsace.
Commenter  J’apprécie          90
litolff   28 septembre 2012
Fatima ou les algériennes au square de Leïla Sebbar
Elle écrivait les noms de ses enfants lorsqu'elle se retrouvait seule dans l'après-midi, sans course de ménage ni démarche à faire. Elle aimait cet effort qui lui prenait, en peu de temps, plus d'énergie qu'une journée passée à aller de bureau en bureau.
Commenter  J’apprécie          90
MicheleP   16 mai 2016
Une enfance dans la guerre de Leïla Sebbar
Elle se souvient avoir vécu avec les djinns, tissés dans la lumière d'un feu sans fumée, dans l'insouciance d'une naissance d'argile, dans l'émerveillement des jardins, des odeurs et dans le bruit des habitants mélangés.

(Texte de Marie Malaspina)
Commenter  J’apprécie          90
gouelan   09 août 2015
Lorient-Québec. suivi de L'esclave blanche de Nantes de Leïla Sebbar
Une nuit dans le camp, sa mère l'a surpris,lui, en train de fouiller les ordures du camp. Elle l'a battu; il a pleuré. Il lui a expliqué qu'il cherchait le papier usagé sur lequel on pouvait écrire pour l'offrir à sa sœur. Alors c'est sa mère qui a pleuré et elle l'a aidé. Il a écrit des histoires pour sa sœur, des légendes que sa mère raconte et il s'est amusé à les traduire dans la langue de la France.
Commenter  J’apprécie          80
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-45761

Quel est le nom de ce pays constitué de la grande île africaine séparée du continent par le canal de Mozambique?

Zanzibar
Madagascar
Sainte-Hélène

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , îles , géographieCréer un quiz sur cet auteur
.. ..