AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.63/5 (sur 117 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : La Nouvelle Orléans
Biographie :

Margaret Wilkerson Sexton est né et a grandi à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane . Elle a étudié l'écriture créative au Dartmouth College et le droit à l' Université de Californie à Berkeley.

Elle a reçu la bourse Lombard et a passé un an en République dominicaine à travailler pour une organisation de défense des droits civiques et à écrire.

Son premier roman A Kind of Freedom a fait la liste des «100 livres notables» du New York Times.
Elle vit dans la région de la baie, en Californie, avec sa famille.

Ajouter des informations
Bibliographie de Margaret Wilkerson Sexton   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Garder en mémoire les nombreux massacres d'Indiens autochtones et d'esclaves, tel est aussi certainement le devoir de la littérature. Que ce soit sur le mode de l'incantation ou de l'épouvante, ces trois romans explorent, du Nord au Sud, les blessures laissées par la violence de l'Histoire. Stephen Graham Jones, Tiffany Quay Tyson et Margaret Wilkerson Sexton


Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Mère trouvait papa trop indulgent avec leur fille aînée ; elle disait souvent qu'Evelyn était dans la lune et qu'au lieu de la ramener sur terre Papa lui calait confortablement la tête tout là-haut comme si les nuages étaient une rangée de coussins.
Commenter  J’apprécie          201
Elle le chevaucha à nouveau. Il la laissa faire. Putain. Avec maman Boubou dans la pièce à côté qui regardait Amour, Gloire et Beauté.
Commenter  J’apprécie          170
Je me fatigue pas à lui dire qu’on avait pas trop le choix. J’aurais pu aller chez ma mère, bien sûr, mais ça voulait dire m’exposer à sa grande gueule, et c’était trop cher payé. Et puis à quoi ça mènerait ? D’ici un an, je me retrouverais dans la même situation. D’un autre côté, Grandma Martha m’a proposé l’équivalent de mon ancien salaire rien que pour passer mes journées avec elle. King va commencer demain au meilleur collège privé de La Nouvelle-Orléans. À la fin de l’année, j’aurai de quoi me payer un toit, ne serait-ce qu’un pavillon, et sans doute en cité, mais ça nous permettrait tout de même de nous fixer
Commenter  J’apprécie          110
On regrette toujours ses parents, même quand on est vieux.
Commenter  J’apprécie          120
Ma mère a fait deux enfants avant moi. Une fille et un garçon, mais je ne les ai pas connus. Maman disait qu'ils avaient été plus malins que moi, parce qu'il leur avait suffi de renifler le monde pour comprendre qu'y avait rien de bon pour eux. Du coup, à ma naissance, elle était bien contente que je continue à respirer, moi. Elle a tout de même gardé ses distances - des fois que je finisse par piger, moi aussi, et que je tire ma révérence sans crier gare, mais non, je me suis accrochée.
Commenter  J’apprécie          90
Langston était son dernier petit ami en date, et il était mignon, si mignon que Ruby avait appris par une troisième année du centre de formation qu’il
distribuait son numéro de téléphone à toutes les filles de la VIIth Ward dont les cheveux dépassaient l’agrafe du soutien-gorge. Ruby l’avait mal pris ; leur
mère lui avait donc mitonné ses plats favoris toute la semaine, et la moindre parole que lui adressait Evelyn était rejetée comme stupide.
Commenter  J’apprécie          90
Y a des gens qui réagissent mal au pouvoir ; confiez-le à un esprit meurtri, il le ronge ; à un cœur doux et intact, il va s'épanouir et fructifier.
Commenter  J’apprécie          60
Roman fort sur l'esclavage dans le sud des Etats Unis à la fin du 19e siècle et sur l'héritage sur les tous derniers descendants .
l'aïeule vit avec ses parents dans une plantation et sa mère a des pouvoirs magiques . Plus tard , n'étant plus esclave , elle dirige un domaine florissant malgré la présence des blancs et leur groupe extrémiste de défense de la race.
Parallèlement et actuellement essaie de vivre une de ses arrière arrière arrière petite fille qui est contrainte de s'occuper de sa grand mère blanche tout en se rapprochant de sa propre mère avec la présence constante de son aïeule qui la guide dans son quotidien.
Commenter  J’apprécie          20
On ne peut pas faire confiance aux hommes. Ni toi, ni moi. Parfois, je me dis que c'est vraiment eux le sexe faible. Ils ont de ces revirements brusques qui déforment leur manière de voir, et, tout d'un coup, ils te laissent tomber.
Commenter  J’apprécie          30
"...Ce matin, j’ai regardé cet homme et j’ai su que je pouvais le faire plier ; il portait une histoire en lui qui m’a permis de lui faire voir le monde à travers mes yeux. Mais tous les Blancs sont pas comme ça, faut que tu le saches. Si on est surpris à nouveau et que je me mets pas à parler, cours. Ça voudra dire que je peux rien faire."
Il a regardé au loin, en direction du fleuve.
“Ça voudra dire que notre pouvoir il sera plus que dans nos jambes.”
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Margaret Wilkerson Sexton (162)Voir plus

Quiz Voir plus

Ce quiz prend facilement la mouche, méfiez-vous !

Quand Donald Westlake se prend pour jean de la Fontaine ça donne...?...

La mouche du coche
La mouche et la fourmi

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}