AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.48 /5 (sur 79 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Rădăuți, Roumanie) , le 29/01/1956
Biographie :

Matei Vișniec (né le 29 janvier 1956 à Rădăuți, Roumanie) est un dramaturge, poète et journaliste (à Radio France Internationale) français d'origine roumaine.

En Roumanie, depuis la chute du communisme, Matéi Visniec est devenu l'auteur dramatique vivant le plus joué. Les lecteurs français découvrent également en 2012 l’auteur de romans… qu’il écrit dans sa langue maternelle, le roumain. Syndrome de panique dans la Ville Lumière est consacré aux fantasmes… sur Paris.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Matéi Visniec - le marchand de premières phrases


Citations et extraits (72) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   11 mars 2016
Le marchand de premières phrases de Matéi Visniec
Ce qu'est un roman ? Avant tout, c'est une quantité de temps. Quand vous voyez un roman dans une librairie, si vous êtes un peu attentif, vous pouvez évaluer immédiatement la quantité de temps qu'il contient. Et cela dans un double sens : le temps qui a été nécessaire à l'auteur pour l'écrire et le temps qu'il vous faudra pour le lire. [..]

Mais il y a encore quelque chose, quelque chose que personne ne peut évaluer...C'est combien de temps vous serez marqué par un roman après l'avoir lu. Il y a des romans qui vous accompagnent durant toute une vie, qui entrent en vous, qui durent...Voilà pourquoi je dis qu'un bon roman est une victoire dans le temps.
Commenter  J’apprécie          440
Piatka   25 février 2016
Le marchand de premières phrases de Matéi Visniec
Moi aussi j'aime fouiner au milieu des livres, m'avoua le vieux petit homme poliment. Lorsque je farfouille, c'est comme si je cherchais une perle rare au milieu d'un tas de cerveaux. Avez-vous déjà pensé que telle pourrait être la définition d'un livre ? Un bout de cerveau ambulant, un fragment de méninges mis en circulation...Les gens qui écrivent beaucoup transfèrent presque toute leur matière grise dans leurs livres. P46
Commenter  J’apprécie          260
Piatka   28 février 2016
Le marchand de premières phrases de Matéi Visniec
En Amérique, l'espace est un personnage. D'ailleurs, le roman américain, même s'il a aussi une vocation psychologique, est un roman des grands espaces, c'est un roman fasciné par l'espace, à la différence du roman européen qui est fasciné par le temps. Les deux mondes romanesques ont développé des instruments d'investigation différents. C'est comme si certains avaient fabriqué de préférence des binocles et d'autres des monocles. Rien de plus typique du roman européen que Proust et sa Recherche du temps perdu. Rien de plus typique du roman américain que Sur la route de Jack Kerouac.
Commenter  J’apprécie          250
Piatka   17 septembre 2014
Théâtre décomposé, ou, L'homme-poubelle: Textes pour un spectacle-dialogue de monologues de Matéi Visniec
Notre ville a été envahie par des papillons. Ils sont grands, beaux, carnivores. On n'a jamais vu tant de papillons dans la ville. Ils ont tout couvert : les rues, les toits, les voitures, les arbres. Les gens qui se trouvaient dans la rue pendant l'invasion ont été mangés. De ma fenêtre, je vois trois squelettes d'hommes et un squelette de chien parfaitement nettoyés. [...]



Pour l'instant, toute la ville est paralysée. Les gens se sont retranchés chez eux et regardent la rue couverte de papillons, par leurs fenêtres couvertes de papillons. Les bestioles semblent s'installer définitivement chez nous. Elles continuent même d'y affluer. La couche de papillons est de plus en plus épaisse, on dirait de la neige colorée.



Notre armée n'a rien pu faire contre les papillons. On a dû s'habituer à eux. On s'est finalement rendu compte que les papillons ne dévorent que les êtres vivants qui font des gestes brusques. Si on bouge très lentement, les papillons ne réagissent pas. On peut même les écraser sous les pieds, ils restent tranquilles et meurent en silence. D'ailleurs, on ne peut avancer dans la rue qu'en les écrasant. [...]



À cause de tout cela et de notre pensée ralentie, on se parle au rythme d'un mot par jour. Et quand nous faisons l'amour, tout va tout aussi lentement.



Extrait de LA FOLLE TRANQUILLE
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          245
Piatka   12 août 2014
Théâtre décomposé, ou, L'homme-poubelle: Textes pour un spectacle-dialogue de monologues de Matéi Visniec
L'HOMME DANS LE CERCLE ( extrait )



Si je veux être seul, je m'arrête, je sors la craie noire de ma poche et je trace un cercle autour de moi. Dans mon cercle, je suis à l'abri. Personne n'a le droit ni le pouvoir de m'adresser la parole si je me trouve dans mon cercle. Personne n'a ni le droit ni le pouvoir d'y entrer, de me toucher ou de me regarder trop longuement.



Quand je suis dans mon cercle, je n'entends plus les bruits de la rue, les vagues de la mer ou les cris des oiseaux. Je peux y rester, sans bouger, aussi longtemps que je veux. Rien de ce qui se passe autour de moi ne m'intéresse plus. Le cercle m'isole du monde extérieur et de moi-même. C'est la félicité totale, c'est la paix.



A l'intérieur du cercle on ne sent plus ni le froid ni la faim ni la douleur. Le temps s'arrête, lui aussi. On plonge dans l'abstraction comme dans un rêve protecteur. On devient le centre du cercle.



Quand je veux sortir du cercle, je tends simplement la main et je coupe la ligne du cercle. Personne ne peut le faire que moi. De l'extérieur, personne ne peut couper le cercle pour moi. Le miracle du cercle consiste dans la sécurité totale qu'il nous offre.



Depuis que le cercle a été inventé, le monde va mieux. Il n'y a plus ni guerres, ni famines, ni catastrophes. La criminalité a baissé. Dès qu'on est pris de nausée, on s'entoure d'un cercle. Dès que quelqu'un nous embête, on entre dans le cercle. Si un voleur pénètre, la nuit, dans notre maison, on s'enferme vite dans le cercle.



Si on part pour un long voyage et qu'on est fatigué, on se repose dans le cercle. Si on n'arrive pas à répondre à une question essentielle, le cercle est le meilleur endroit où méditer. Si la mort s'approche et qu'on ne veut pas mourir, on peut végéter à l'infini dans le cercle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
Piatka   24 février 2016
Le marchand de premières phrases de Matéi Visniec
- La première phrase d'un roman est le cri irréfléchi qui provoque l'avalanche...C'est l'étincelle qui déclenche la réaction en chaîne...Une première phrase n'est jamais innocente. Elle contient le germe de toute l'histoire, de toute l'intrigue. La première phrase est comme l'embryon de tous les possibles, comme un spermatozoïde chanceux, si vous voulez bien me permettre cette comparaison...





( Incipit ! )
Commenter  J’apprécie          230
Piatka   27 février 2016
Le marchand de premières phrases de Matéi Visniec
n'ayez crainte, mademoiselle, le poème pour les lèvres

est facile à utiliser

il vous embrasse sur les lèvres quand vous le lisez

il n'y a rien d'autre dans ses gènes

il n'a en aucun cas le droit de descendre plus bas que les lèvres

il n'a pas non plus le droit de vous glisser des mots sensuels à l'oreille

( le poème-boucle d'oreille viendra seulement la semaine prochaine )



le poème pour les lèvres vous embrasse longuement sur les lèvres

sans vous mordre, sans écraser vos lèvres

il est fluide et léger comme une pluie de mots

laissez-le vous embrasser en le lisant surtout à voix basse

une seule chose pourrait vous surprendre et donc je vous préviens

le baiser pourrait durer plus longtemps que

la lecture du poème
Commenter  J’apprécie          178
cicou45   19 janvier 2015
Richard III n'aura pas lieu ou Scènes de la vie de Meyerhold de Matéi Visniec
"On ne cesse jamais de communiquer lorsqu'on se tait."
Commenter  J’apprécie          190
Piatka   09 avril 2016
Le marchand de premières phrases de Matéi Visniec
Un bon début de roman donne de l'élan, sinon il ouvre sur le néant.
Commenter  J’apprécie          180
Piatka   08 mars 2016
Le marchand de premières phrases de Matéi Visniec
Très souvent, les mots anciens, ceux que nous oublions ou que nous abandonnons avec mépris dans les débarras de la langue sont pleins de charme et de connotations subtiles.
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Pastiches poétiques

Eh bien ! C'en est donc fait, Seigneur, et le sénat / S'est enfin prononcé après tant de débats. / Rien n s'oppose plus à ce grand hyménée : / Je peux à vos destins joindre mes destinées.

Charles Baudelaire
Gérard de Nerval
Alfred de Musset
Victor Hugo
Alfred de Vigny
Alphonse de Lamartine
Nicolas Boileau
Jean de la Fontaine
Jean Racine
Pierre Corneille

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , theatre français , poésie française , pastiche , parodie , humourCréer un quiz sur cet auteur

.. ..