AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.07/5 (sur 273 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1980
Biographie :

Maxime Girardeau est un écrivain français.

Il a travaillé pendant douze ans dans le domaine du marketing digital, notamment au sein d'une des fameuses multinationales rassemblées sous l'acronyme GAFAM.

Maintenant, il partage son temps entre la direction d'un incubateur de startup et l'écriture de romans.

Il utilise comme toile de fond ce qu'il a vécu et appris au sein de ses géants de la "Tech" mondiale.

"Persona" (2020) est son premier roman.

BIBLIOGRAPHIE :
Ego, Editions Fayard, février 2022
Persona, Editions Mazarine, 2020




Ajouter des informations
Bibliographie de Maxime Girardeau   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec "Persona" (Mazarine), Maxime Girardeau nous plonge dans un thriller angoissant où les victimes, pire que de trouver la mort, sont "enfermées" en elle-mêmes. Pour comprendre, le commissaire chargé de l'enquête va devoir plonger dans l'univers des nouveaux maîtres du monde, les géants du numérique, ces fameux GAFAM pour lesquels l'auteur a lui-mêm travaillé pendant dix ans. C'est sa tout première fois en librairie et c'est l'occasion pour nous de lui poser tout plein de questions sur ses premières fois dans la vie. . En savoir plus sur "Persona" : https://www.hachette.fr/livre/persona-9782863745175

+ Lire la suite

Citations et extraits (134) Voir plus Ajouter une citation
Depuis la nuit des temps, l’humanité n’a pas évolué. Nous n’avons jamais cessé de nous faire la guerre pour la puissance, l’autorité, la propriété, le contrôle dans une naïve quête égotique. Pour se regarder dans une glace et s’aimer.
Commenter  J’apprécie          170
Franck sortit du laboratoire mobile. Il regarda autour de lui. Le chaos organisé d'une scène de crime restait toujours quelque chose d'inexplicable. Les véhicules, les barrières, les agents, les lumières, les bruits, tout semblait incontrôlable, anarchique, dénué de sens. Franck se sentait galvanisé par cette effervescence, il y puisait son énergie. Il monta dans sa berline noire et prit la direction du 3, quai des Orfèvres, toutes sirènes hurlantes. Les sons stridents déchirèrent la torpeur factice qui enveloppait le centre hospitalier. Dans leur chambre capitonnée, les fous écoutaient et, quelque part, une bête se terrait.
Commenter  J’apprécie          110
D’un geste précis, Kahl débita une pomme, une carotte et une demi-betterave. Il glissa les morceaux, assaisonnés d’un zeste de citron, de gingembre et de curcuma frais, dans une Brentwood JC-500, un extracteur de jus. Sa nutritionniste lui en avait conseillé l’achat. « C’est la méthode la plus adaptée pour assimiler le maximum de vitamines et nutriments essentiels au bien-être de votre corps », avait-elle dit de sa voix haute 18et stricte. C’est sûrement pour cela que l’on laissait l’industrie agroalimentaire accumuler les conservateurs, pesticides, additifs et autres cocktails cancérigènes dans toute la bouffe pour pauvres, en avait déduit Kahl. « N’oubliez pas que c’est par ce que vous mangez que vous vivez », concluait-elle toujours ses tirades, à mi-chemin entre le lifestyle de la Silicon Valley et la bourgeoisie conservatrice parisienne. À ce moment-là, Kahl s’était demandé s’il devait la virer ou la baiser.
Commenter  J’apprécie          100
Sur sa petite terrasse, adossé à la barrière en fer forgé, il prit le temps pour l’écouter, sa ville, sa Paris, ainsi qu’il affectionnait de l’appeler. Celle qu’il connaissait aussi bien qu’une femme que l’on chérit et qui, pourtant, conserve tant et tant de mystères. Il la sentait vibrer sous ses mains à travers le métal de la rambarde. Il aimait à penser qu’elle lui susurrait quelques mots, chaque matin, pour lui dire où regarder, où on avait besoin de lui.
Commenter  J’apprécie          90
"Souviens-toi que tu n'es qu'un homme" sont les mots qui l'accompagnèrent durant son dernier souffle.
Commenter  J’apprécie          90
Le premier employeur reste l’artisanat dans toute sa diversité : les dealers, les fraudeurs, les voleurs, les faussaires, les pickpockets, les malfaiteurs, les escrocs, les cambrioleurs, les maquereaux, les passeurs, les prêteurs sur gages , les esclavagistes, chacun propose ses services, en groupe ou en free-lance selon la discipline ou la complexité du projet.
Commenter  J’apprécie          70
- Je passe ma vie à observer la misère humaine et ses conséquences. Dans mon monde, il y a des raisons, des origines, des vies cassées, des destins sacrifiés. Vous, vous vivez dans des bulles expurgées, lisses, autarciques, où tous ne sont habités que par un complexe de supériorité. C’est ahurissant.
Commenter  J’apprécie          50
Paris scintillait, avec au loin la tour Eiffel , enfoncée tel un tee au milieu du trou 75.
Commenter  J’apprécie          60
Ariane l’avait toujours trouvé ennuyeux et lisse. C’était probablement ce qui avait rassuré Elga. Un homme sans histoire, sans humeur, rectiligne et contrôlable. Le Nicolas immatériel était en tout point conforme à sa version organique.
Elle avait pensé que ce serait facile de trouver les preuves qu’il était trop lâche pour mettre fin à leur couple et qu’il avait fui. Mais, à présent, elle avait la conviction que cette disparition n’avait aucun lien avec leurs difficultés à deux.
En un sens, c’était une mauvaise nouvelle.
Commenter  J’apprécie          40
Moins nombreux, les radicaux ont compris qu’ils n’avaient qu’une voie pour gagner, c’était de pousser les autres au dégoût, qu’ils n’aillent pas voter pour leur candidat. Ils réduisent ainsi la base électorale, conflictualisent tous les sujets, multiplient les fake news pour discréditer et galvaniser leurs troupes, le tout avec de la propagande adaptée à chaque profil sur les réseaux sociaux.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Maxime Girardeau (321)Voir plus

¤¤

{* *} .._..