AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782213720333
424 pages
Fayard (09/02/2022)
3.93/5   78 notes
Résumé :
Dans les décombres d’un violent carambolage en plein Paris, la police découvre des morceaux de corps affreusement mutilés. Contrairement à ses collègues, la capitaine Laurence Milhau, chargée de leur identification, doute que ces morts soient liées à un règlement de comptes.
Soupçons que confirment l’appel de son ancien patron. Après des mois de silence, le commissaire Franck Somerset refait surface pour lui demander un service : identifier officieusement un... >Voir plus
Que lire après EgoVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 78 notes
5
15 avis
4
16 avis
3
6 avis
2
3 avis
1
0 avis
Maxime Girardeau, nous signale au passage que : « alors que Persona traitant de vengeance, EGO traite lui, de manipulation ». Nous voilà prévenus !

Alors qu'il se prépare à recevoir sa petite-fille, un homme fait sa liste de choses à faire, dont une commande spéciale : aller chercher un « colis » pour le livrer à l'adresse qu'on lui indiquera.

Malheureusement il est victime d'un accident mortel et de la voiture en miettes s'échappent des sacs contenant des corps mutilés. Entrée en scène de la capitaine Milhau, il s'agit d'identifier les deux victimes.

En parallèle, un jeune homme, directeur de EGO start-up qu'il a créée avec un ami russe a brusquement disparu des radars et son amie s'inquiète, fait appelle à Ariane qui a créé, quant à elle, un logiciel qui permet de tracer plus ou moins tout le monde…

" EGO fonctionnait comme un super psychologue. le programme récoltait tout ce qu'une personne postait dans l'espace immatériel, digérait l'information, puis affichait son profil psychique. Ce profil, d'une profondeur et d'une précision hors du commun, prenait la forme d'une transcription mathématique exhaustive d'un ego."

Mais, l'état-major de l'armée s'en mêle et notre ami Franck Somerset est rappelé de sa retraite en solitaire… On retrouve les personnages dont on a fait la connaissance dans « Persona » mais ne divulgâchons pas !

J'ai lu ce roman de manière totalement addictive, car l'intrigue m'a plu, la manière d'aborder Internet, les réseaux sociaux qui nous pistent (évidemment quand on parle de soi, se photographie, on ne peut s'étonner des conséquences, car il ne s'agit pas seulement des discours de haine, de complotisme, mais on va plus loin, car EGO rassemble tout ce qu'on publie de nous, l'analyse et on devient une cible (pas seulement des pubs, mais aussi de manipulateurs qui n'hésitent pas à laver le cerveau des plus fragiles) et donc cela intéresse forcément l'armée, les services de renseignements…


Maxime Girardeau nous propose aussi une réflexion sur la violence de la société actuelle, la radicalisation, la démocratie en danger, la République, et les grands psychotiques qui gouvernent, la main sur le bouton atomique…

"Vous savez ce qu'on dit : l'éducation et l'information sont les deux jambes de la démocratie. Sans elles, la République est vouée à l'effondrement."

Une idée intéressante : chacune des parties du roman est consacrée à ce que C. G. Jung appelle les archétypes, : notre tendance innée à générer des images avec une charge émotionnelle intense, ce qui relie nos inconscients en une forme d'humanité ; il retient donc au, l'ange gardien, celui qui protège les autres, , la dominante (qui renvoie au leader), le héros, en quelque sorte le soldat qui lutte pour l'honneur , le créatif (non conformiste assoiffé de liberté), auxquels l'auteur a rajouté la résiliente.

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Fayard qui m'ont permis de découvrir ce roman et de retrouver la plume de son auteur.

#Ego #NetGalleyFrance !

Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
Commenter  J’apprécie          390
Que ne ferait-on pas par amour et pour protéger ceux que l'on aime?

Alors qu'il souhaite gâter sa petite-fille en réalisant une course un peu spéciale, un vieil homme décède lors d'un tragique accident de circulation.
En arrivant sur les lieux, la police va découvrir dans le coffre du véhicule de nombreux paquets contenant des morceaux de corps humains mutilés... Cette découverte va susciter de nombreuses interrogations aux forces de l'ordre. Laurence Milhau, la capitaine de l'enquête entourée de son équipe va mener une incroyable chasse à l'homme où le temps sera compté car plusieurs organisations à la recherche d'une nouvelle technologie pouvant changer le monde seront aussi de la partie...

Dès les premières pages, Maxime Girardeau nous entraîne dans une intrigue haletante que l'on ne veut pas abandonner. Sur un fond d'intelligence artificielle, de secret défense et de manipulation, nous découvrons une enquête passionnante qui nous emmène dans une capitale aux mille facettes. Vivant en région parisienne, j'ai eu l'impression de vivre une expérience immersive et de découvrir d'une autre manière certains lieux que je traverse au quotidien.
Même si cette enquête est indépendante, les fans de "Persona" seront heureux de retrouver de nombreux personnages du premier thriller de Maxime Girardeau.

Je tiens à remercier les Éditions Fayard et Maxime Girardeau d'avoir accepté ma demande de lecture sur Netgalley car j'ai découvert un roman policier passionnant et aux personnages attachants.
Commenter  J’apprécie          391
Pour être honnête, je suis mitigé, et pourtant mes chers collègues en librairie pourraient. vous dire à quel point je l'ai conseillé "Persona", le premier opus. Parce que celui-ci en est la suite. M. Girardeau parle de la malédiction du deuxième dans ses remerciements : en effet ! ce n'est pas tant l'écriture, fluide sur des sujets pas évidents, ni les connaissances de l'auteur sur la manipulation collective. C'est (juste) que j'ai aimé, dans le premier, les scènes d'action, la folie des meurtres aussi, cet esthétisme sanguinaire, qui manquent dans le second : trop d'explications à mon gout même si l'intrigue nous fait aller au bout. Pour le reste, on retrouve notre équipe d'enquête (et même Jung encore) qui doit faire en sorte qu'une intelligence artificielle nommée EGO ne tombe entre de mauvaises mains, fussent-elles étatiques. Disons donc que ce deuxième volet est plus posé. Et puis, au moins le deuxième épisode est différent du premier, tout le monde ne peut pas s'en vanter ! Bref, l'avantage de cette malédiction tant crainte, c'est qu'au troisième opus, elle disparaît.
Commenter  J’apprécie          320
A la lecture du résumé, bien que commençant comme un roman policier, je m'attendais à un thriller fortement psychologique, même si la violence physique y est bien présente !

Ce côté psychologique est absent et il reste le policier roman d'espionnage, très intéressant au demeurant mais il y a des détails qui s'accumulent et absolument pas pertinents dans un livre aussi trépident ! C'est devenu lassant. Je recommande de lire le précédent, ça permettra de mieux saisir les personnalités des personnages récurrents, ça m'a manqué.

Le développement de l'histoire est trop... trop tout ! Trop invraisemblable, elle manque de subtilités et m'a perdue en cours de route ! Quand l'écriture ne devient pas grandiloquente, elle se lit facilement mais du coup il y a un manque d'unité dans la rédaction. Les personnages sont dans leur monde que je n'ai pas réussi à pénétrer !

Une déception !

#Ego #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          290
Au coeur de Paris, un accident de voiture révèle le macabre chargement de la voiture impliqué. La capitaine Laurence Milhau est chargée de l'enquête. C'est alors que réapparait Franck Somerset qui cherche à identifier un jeune homme. Et si leur affaires était liées.
Après Persona, Maxime Girardeau nous offre une nouvelle enquête du duo d'enquêteur. Découpée en plusieurs parties, chacune suivant un protagoniste de l'histoire, le récit nous plonge dans une affaire haletante difficile à lâcher. Pris dans un affaire de manipulation, de pouvoir et de secret défense, les enquêteurs n'auront qu'une marge de manoeuvre étroite pour mener leurs investigations à bien.
En plus des policiers, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé Ariane et Elga, déjà présentes dans Persona et qui se retrouve malgré elles au coeur de l'histoire. On peut évidemment lire ce roman sans avoir lu Persona, même si les personnages y font régulièrement référence.
Ce roman offre un suspense prenant qui en fait un vrai page turner.
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
Depuis la nuit des temps, l’humanité n’a pas évolué. Nous n’avons jamais cessé de nous faire la guerre pour la puissance, l’autorité, la propriété, le contrôle dans une naïve quête égotique. Pour se regarder dans une glace et s’aimer.
Commenter  J’apprécie          170
Je me souviens de mon père quand il me disait que le plus important, hormis l'amour pour ses proches, c'est de se regarder dans une glace et d'être fier de ce que l'on voit. L'étape la plus difficile est aussi la plus simple. "Il suffit d'écouter ce que tu as là, disait-il en tapant de son doigt ma poitrine, et de ne jamais en dévier d'un centimètre. Si tu fais ça, mon fils, alors tu ressentiras une grande sérénité face à ton reflet".
Commenter  J’apprécie          60
Le premier employeur reste l’artisanat dans toute sa diversité : les dealers, les fraudeurs, les voleurs, les faussaires, les pickpockets, les malfaiteurs, les escrocs, les cambrioleurs, les maquereaux, les passeurs, les prêteurs sur gages , les esclavagistes, chacun propose ses services, en groupe ou en free-lance selon la discipline ou la complexité du projet.
Commenter  J’apprécie          70
Ariane l’avait toujours trouvé ennuyeux et lisse. C’était probablement ce qui avait rassuré Elga. Un homme sans histoire, sans humeur, rectiligne et contrôlable. Le Nicolas immatériel était en tout point conforme à sa version organique.
Elle avait pensé que ce serait facile de trouver les preuves qu’il était trop lâche pour mettre fin à leur couple et qu’il avait fui. Mais, à présent, elle avait la conviction que cette disparition n’avait aucun lien avec leurs difficultés à deux.
En un sens, c’était une mauvaise nouvelle.
Commenter  J’apprécie          40
Moins nombreux, les radicaux ont compris qu’ils n’avaient qu’une voie pour gagner, c’était de pousser les autres au dégoût, qu’ils n’aillent pas voter pour leur candidat. Ils réduisent ainsi la base électorale, conflictualisent tous les sujets, multiplient les fake news pour discréditer et galvaniser leurs troupes, le tout avec de la propagande adaptée à chaque profil sur les réseaux sociaux.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Maxime Girardeau (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maxime Girardeau
Avec "Persona" (Mazarine), Maxime Girardeau nous plonge dans un thriller angoissant où les victimes, pire que de trouver la mort, sont "enfermées" en elle-mêmes. Pour comprendre, le commissaire chargé de l'enquête va devoir plonger dans l'univers des nouveaux maîtres du monde, les géants du numérique, ces fameux GAFAM pour lesquels l'auteur a lui-mêm travaillé pendant dix ans. C'est sa tout première fois en librairie et c'est l'occasion pour nous de lui poser tout plein de questions sur ses premières fois dans la vie. . En savoir plus sur "Persona" : https://www.hachette.fr/livre/persona-9782863745175
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (185) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2901 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..