AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.71/5 (sur 444 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Wausau, Wisconsin , 1957
Biographie :

Né d'un pédiatre et d'une institutrice, Michael Austin Stackpole est l’aîné de trois enfants.

Diplômé de l'Université du Vermont en 1979 avec un Bachelor of Arts en Histoire, il commence par se lancer dans l'industrie du jeu vidéo. Il vit désormais dans l'Arizona.

Il a débuté sa carrière comme auteur d'aventures en solitaire pour le jeu de rôle "Tunnels & Trolls" ("City of Terrors", "Sewers of Oblivion" et "Red Circle"), mais c'est en 1987 qu'il commence à écrire des romans, le plus souvent sur commande ("Star Wars", "Battletech", "World of Warcraft").

Il est aussi l'auteur du cycle Fantasy "La Guerre de la couronne".

Source : www.scifi-universe.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Michaël A. Stackpole   (46)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"Fantasy au Petit Déjeuner" épisode 46 consacré au tome 1 du cycle "La Guerre de la couronne" de Michaël A. Stackpole.


Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
-Comme vous le savez bien, Grande Duchesse, le vin aide souvent à parler, rarement à écouter.
Commenter  J’apprécie          80
You saw this as a travesty because, by marrying Mara, I was taking an important icon from you. But this is about starting a new life, not ending an old one.
Commenter  J’apprécie          70
Lorsque les elfes atteignent à peu près ton âge, un rituel les lie à la terre de leur naissance. Cela nous rend responsables d'elle, nous y unit de telle sorte que nous ressentons sa douleur. Ces elfes liés à Vorquellyn souffrirent tant de savoir leur île profanée qu'ils quittèrent ce monde.
Commenter  J’apprécie          40
Corran nous en aura surement laissé moins que ça !
Wedge réalisa qu'il pensait au pilote en l'appelant Corran, pas "lieutenant Horn". La distance qu'il avait volontairement mise entre eux avait disparu. Il s'était pourtant efforcé de la maintenir pour garder son autorité.
Antilles s'était aussi isolé pour sa propre protection. Apres avoir perdu tant d'amis, il répugnait à laisser ses gars devenir trop proches de lui.
Commenter  J’apprécie          30
- C'est un Conseil des Rois, gamin. Un marché au pouvoir. (La voix de Résolu se mua en un murmure tranchant comme une lame de rasoir). Cela fait plus d'un siècle que Chytrine possède ma terre d'origine, non parce qu'il manque au monde le pouvoir de le libérer, mais parce que ses souverains n'y voient aucun avantage.
Commenter  J’apprécie          30
Attendant d'être invitée par le président Borsk Fey'lya à le rejoindre sur l'estrade, Leia Organa Solo se sentait nerveuse. Les années écoulées se rappelèrent à sa mémoire. Elle se souvint de ce qu'elle avait éprouvé lors de sa première visite au Sénat Impérial - la plus jeune candidate à avoir été élue à un poste aussi élevé. Elle était là pour aider son père, Bail Organa, à lutter contre Palpatine et contre la folie qui permettrait à des abominations comme les Etoiles Noires d'être construites.
Commenter  J’apprécie          20
— Alors vous croyez que vous pourriez en être un également ? que vous pourriez en devenir un ?
Alyx confirma, en ayant l’impression qu’un ver rampait dans ses entrailles.
— Ce n’est pas parce que j’ai l’épée de Malarkex, ou quelque chose comme ça. Toute ma vie, j’ai appris et j’ai lutté. Pour réussir au sein d’une culture étrangère, puis pour mériter ma réputation. Je me suis battue afin d’être digne de l’héritage de mon père. (Elle sourit) C’est ici, avec vous, avec Résolu et tous les autres que je me sens libre comme jamais. Vous attendez de moi la même chose que de vous-mêmes : travailler ensemble, tout faire pour arrêter Chytrine. Nous sommes les seuls arbitres de notre destinée, mais nous sommes tous liés par l’objectif de détruire Chytrine.
» Pourtant, obtenir une absolue liberté, cela semble si séduisant.
— Bien sûr, mais vous n’y succomberez pas. (La voix de Corbeau lui parvint basse et chaude.) Vous savez que, malgré toutes mes promesses, Chytrine exigerait un paiement. Alors en offrant de briser les chaînes de votre âme, elle ne ferait que vous préparer à de nouvelles. La liberté, celle que vous désirez, n’est qu’illusion tant qu’elle vivra. La seule façon de réussir, c’est de la détruire.
Alyx hocha lentement la tête, puis posa une main sur l’épaule de Corbeau.
— Je crois bien que vous avez raison, mais, dans le cas contraire, si je souffrais d’un instant de faiblesse…Vous avez le pouvoir de tuer un sullanciri. Ne me laissez pas…
Il sursauta.
— Vous demandez plus que ce que vous croyez. Je ne peux y consentir, non pas parce que je voudrais vous voir souffrir d’une telle destinée. Si j’acceptais, alors vous perdriez la dernière étincelle de résistance. Vous m’avez en réserve, je serais votre ultime combattant.
— Mais, vous ne me laisseriez pas…
Il se redressa et lui prit la main, lui caressant les doigts du pouce.
— Jamais vous ne deviendrez un sullanciri, Altesse. De cela, je n’ai aucune crainte. Chytrine croira que, à l’instar de tous les autres, vous pouvez être brisée, mais je sais que non. Voilà qui vous donne un avantage sur elle : à la fin, la sous-estimation de votre volonté provoquera sa perte.
Commenter  J’apprécie          00
Certains disent qu'il y a de nombreux mondes, comme des perles sur un fil, et que les elfes passent de l'un à l'autre, en partant dans l'au-delà, ou en mourant puis en renaissant. Je n'en ai aucune connaissance, puisqu'il s'agit d'un mystère qui m'a été refusé par le destin.

(page 173)
Commenter  J’apprécie          20
Le matin suivant, les Brumes Grises firent à leurs compatriotes des adieux émouvants, puis ils hissèrent sur leurs épaules les paquetages qu’ils avaient sortis des cales du navire. Les plaisanteries se mirent à fuser sur le nom de leur groupe. La moitié d’entre eux voulait qu’il prenne celui de « Légion de Norrington ».
L’autre appellation qui revenait le plus souvent était celle de « Légion du Désespoir ».
Résolu préférait la seconde, mais il l’avait écartée. Après avoir observé la bande disparate de brigands, de meurtriers, de politicards et d’innocents, il secoua la tête.
— En fait, nous formons la Première Légion. La première qui affrontera Chytrine, la première qui rentrera chez elle. Avançons et faisons de notre mieux pour ne pas être aussi la Dernière Légion.
Commenter  J’apprécie          10
Il y réfléchit encore un peu, puis laissa les événements se fondre dans le mythe qu’il avait fait de sa vie. À une époque où il voulait qu’on le connaisse sous le nom deux Will l’Agile, roi des Fondombres. Il souhaitait qu’on voie en lui le rival de l’Araignée d’Azur. Avec justesse, Résolu s’était moqué de cette ambition dès leur première rencontre, puis il l’avait entraîné dans une série d’aventures incroyables. A Vilwan, Will avait vu des dragons combattre. En Okrannel, il avait vu une armée d’Aurolanis se faire écraser. A Yslin et a Meredo, il avait été loué et célébré. Il avait attaqué Wruona et dérobé un fragment de la Couronne du Dragon à l’Araignée d’Azur.
Et voilà qu’il avait parcouru les couloirs de Bokagul et sauvé une princesse murosane d’une horde de baragouineurs.
N’importe laquelle de ces aventures aurait suffi à inspirer un chant héroïque. En moins d’un an, il avait accompli plus qu’il avait jamais rêvé dans toute son enfance. Il se rendit compte que s’il était né aujourd’hui, même si on l’avait élevé de la même façon, son héros n’aurait pas été l’Araignée d’Azur, mais Will l’Agile.
Pourtant, en prenant conscience qu’il avait atteint l’objectif de son enfance en moins d’une année, il découvrait à quel point sa réussite était superficielle. Sayce avait raison : les héros ne pensaient pas à agir de manière héroïque, lis se complaisaient à penser à leurs actes héroïques. Et même si certaines choses qu’il avait accomplies pouvaient être considérées comme telles, à l’époque il fallait qu’elles soient faites et, plus important, si lui ne s’en était pas chargé, quelqu’un d’autre de la cavalerie s’en serait occupé. Les gens avec qui il voyageait étaient si exceptionnels qu’aucune de ses actions ne pouvait rivaliser avec les leurs.
Will sourit lentement lorsque, quelque part, au plus profond de lui, l’enfant qu’il avait été autrefois hurlait d‘indignation à l’idée de ne pas être exceptionnel.
Les temps, ce sont eux qui sont exceptionnels, et ils exigent beaucoup de nous.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Michaël A. Stackpole (406)Voir plus

Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Roald Dahl ?

James et la ... pêche ?

Fabuleuse
Grosse

10 questions
204 lecteurs ont répondu
Thème : Roald DahlCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}