AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.7/5 (sur 525 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Auteure de séries pour jeunes adultes.
Morgan Rice vit à New York et est l'auteur de trois séries best-seller aux États-Unis. Susan Collins et Stephanie Meyer comptent parmi les auteurs qui ont influencé son travail.


Ajouter des informations
Bibliographie de Morgan Rice   (76)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (104) Voir plus Ajouter une citation
De nombreux jours passeront avant ton retour. Il est possible qu'on ne se revoie jamais. Je ne saurais te dire ce que je ressens à cette idée. Je ne cesse de penser à toi. Je suis avec toi dans tes voyages, où que tu ailles. Sache que tu tiens mon coeur entre tes mains. Prends-en soin. Pense à moi. Et reviens-moi.
Ton amour,
Gwendolyn
Commenter  J’apprécie          170
Aux confins du Royaume de l'Anneau vit un jeune homme nommé Thorgrin promis à un destin illustre. Cadet de la famille, haï par ses quatre frères, mal aimé par son père, il n'a qu'une obsession : entrer coûte que coûte dans la Légion du roi MacGil pour protéger le souverain des créatures de l'autre côté du royaume, là où règnent la magie et les complots. À ses côtés, apparaît et disparaît le grand sorcier du roi, persuadé lui aussi que Thorgrin a un rôle essentiel à jouer dans la sauvegarde du trône et l'Épée de la Dynastie. Mais le chemin qui mène jusqu'à la cour est pavé de trahisons et de machinations diaboliques qui pourraient plonger Thorgrin et le royaume dans une nuit sans fin...
Commenter  J’apprécie          130
La vérité est plus complexe. La vérité est toujours plus complexe. Après tout, les histoires ne sont qu'une façon de simplifier les choses.
Commenter  J’apprécie          110
Je n'ai pas besoin de mentir, surtout quand la vérité est tellement meilleure que le mensonge.
Commenter  J’apprécie          111
Pensais tu que j'allais trouver toutes les réponses pour toi ? Un sage n'a pas de réponses. Il se contente de mieux poser les questions.
Commenter  J’apprécie          100
Elle descendit la colline neigeuse en direction des Flammes en se servant de son bâton. Léo la suivait de près. Bien qu'elles n'aient pas du se trouver à plus d'un bon kilomètre, cela lui parut faire dix kilomètres et ce qui aurait du être une marche de dix minutes lui prit plus d'une heure.
Commenter  J’apprécie          81
Thor faisait face à Gwendolyn, tenant son épée à son côté, son corps tout entier tremblant. Il regarda tout autour de lui et vit tous les visages le fixant en retour dans un silence stupéfait. Alistair, Erec, Kendrick, Steffen, et une compagnie de ses compatriotes – des gens qu’il avait connus et aimés. Ses gens. Et pourtant il était là, leur faisant face, l’épée la main. Il était du mauvais côté de la bataille.

Finalement, il réalisa.

Le voile enveloppant l’esprit de Thor s’était levé quand les mots d’Alistair avaient résonné à travers lui, l’emplissant de clarté. Il était Thorgrin. Un membre de la Légion. Un membre du Royaume Occidental de l’Anneau. Il n’était pas un soldat de l’Empire. Il n’aimait pas son père. Il aimait tous ces gens.

Plus que tout, il aimait Gwendolyn.

Thor baissa le regard et vit son visage, le regardant fixement avec tant d’amour, ses yeux en larmes. Il fut empli de honte et d’horreur en prenant conscience qu’il lui faisait face, tenant son épée. Ses paumes brûlaient d’humiliation et de regret.

Thor lâcha son arme, la laissant tomber de ses mains. Il fit un pas en avant et l’embrassa. Gwendolyn l’étreignit étroitement en retour et il l’entendit pleurer, sentit ses chaudes larmes coulant dans sa nuque. Thor était accablé par les remords, et il ne pouvait concevoir comment tout cela était arrivé. C’était confus. Tout ce qu’il savait était qu’il était heureux d’être à nouveau lui-même, d’avoir l’esprit clair, et d’être de retour parmi les siens.
Commenter  J’apprécie          60
Un homme désespéré recourt à des moyens désespérés.
Commenter  J’apprécie          92
J’ai treize ans, Bree en a six, et nous nous trouvons sur
une plage de sable fin. Mon père tient ma main et ma mère,
celle de Bree, et nous traversons tous les quatre le sable
chaud pour nous rendre à l’océan. La bruine fraîche des
vagues est tellement agréable sur mon visage, atténuant la
chaleur de cette journée d’août. Les vagues s’abattent tout
autour de nous, et papa et maman rient, insouciants. Je ne
les ai jamais vus si détendus. Je les surprends à se regarder
avec tant d’amour que j’imprime l’image dans mon esprit.
C’est une des rares fois où je les ai vus heureux ensemble, et
je ne veux pas oublier ce moment. Bree hurle de plaisir,
excitée devant chaque vague qui s’abat à hauteur de sa poitrine, par le ressac au niveau de ses cuisses. Maman la tient
fermement, et papa resserre ma main, nous retenant contre
l’attraction de l’océan.
Commenter  J’apprécie          60
- Combien de temps j’ai dormi? je demande à Logan.
Il hausse les épaules.
—Peut-être une heure.
«Une heure», je pense avec étonnement.
Je vérifie la jauge d’essence et constate que le réservoir
est à moitié vide. C’est de mauvais augure.
—Tu as vu des endroits où on aurait pu trouver de l’essence? je demande.
Dès que j’ai posé la question, je constate à quel point elle était stupide.
Logan me regarde comme pour dire «vraiment?»
Évidemment, s’il avait vu un dépôt de carburant, il s’y serait
arrêté.
—Où sommes-nous?
—C’est la région où vous viviez, répond-il. J’allais te
poser la même question.
Je regarde de nouveau le fleuve, mais n’y vois toujours
rien de reconnaissable. L’Hudson est comme ça: il est si vaste qu’il est facile d’y perdre ses repères.
—Pourquoi tu ne m’as pas réveillée? je demande.
—Pourquoi je l’aurais fait?
Tu avais besoin de sommeil.
Je ne sais trop quoi lui dire d’autre. C’est ce qu’il y a avec
Logan: je l’aime bien et je sens qu’il m’aime bien aussi, mais
je n’ai pas l’impression que nous ayons beaucoup de choses
à nous dire. Le fait qu’il soit constamment sur ses gardes,
comme moi, ne facilite pas les choses.
Nous poursuivons notre route en silence, l’écume jaillissant sous la coque, et je me demande jusqu’où nous allons
pouvoir nous rendre. Qu’allons-nous faire quand nous
manquerons d’essence?
Commenter  J’apprécie          50

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Morgan Rice Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Morgan Rice (397)Voir plus

Quiz Voir plus

Dossier Confidentiel : Obélix (Facile)

Où est-il tombé lorsqu’il était petit ?

Dans la soupe
Dans la mer
Dans la potion magique
Dans une marmite vide

10 questions
712 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , obélixCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..