AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.34 /5 (sur 113 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1988
Biographie :

Morgan of Glencoe a deux passions : la musique et l'écriture.

Page Facebook : https://www.facebook.com/Morgan-of-Glencoe-141911186230279/


Ajouter des informations
Bibliographie de Morgan of Glencoe   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avis sur Dans l'ombre de Paris à 13:33


Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
Yuyine   08 octobre 2020
La Dernière Geste, tome 2 : L'héritage du rail de Morgan of Glencoe
Je sais que chaque jour, dans le monde entier, des filles, des femmes, des vieillardes, prouvent leur force au monde entier, et que le monde entier s’en fout. Mais ne me prenez pas pour une femme forte, Yuri-hime: je ne saurais, vous ne saurez, si je suis forte que lorsque que je serai tombée, et seulement à la façon dont je me serai relevée, si tant est que je me relève. La puissance vient du monde. La force ne vient que de soi.
Commenter  J’apprécie          50
FungiLumini   17 octobre 2019
Dans l'ombre de Paris de Morgan of Glencoe
– Excusez-moi, mais…tout le monde ici est vraiment sur un pied d’égalité?

– Oui. Sur ce point, Sir Edward est très strict avec les nouveaux arrivants. Au début, nous avons tous du ma à trouver cette place vis-à-vis de l’autre, pourtant si simple, si évidente… Un égal, voilà tout. Qu’importe son espèce, son sexe, son âge ou son rôle.
Commenter  J’apprécie          50
Aelinel   18 septembre 2019
Dans l'ombre de Paris de Morgan of Glencoe
Yuri

- Tu veux dire qu’un homme qui n’y connaît rien pourra obtenir davantage qu’une femme qui serait spécialiste, juste parce qu’en tant qu’homme on l’écoutera et lui accordera une plus grande crédibilité?

Lilas

- Hélas.

Yuri

- Et bien... Il y a au moins un point commun entre les nobles et les roturiers.

(p.280)
Commenter  J’apprécie          50
Lilou08   02 novembre 2020
La Dernière Geste, tome 2 : L'héritage du rail de Morgan of Glencoe
- Nekohaima-sama !

- Ryûzaki-kun ? Qu’est-ce que…

- Elle a disparu, Nekohaima-sama ! Yuri-hime… Elle était dans sa chambre il y a encore une demi-heure, j’ai vérifié, elle dormait, je vous jure que je n’ai pas quitté mon poste…

- Calme-toi.

Le colonel reçut l’ordre comme un coup de poing dans le ventre. Il cessa de respirer. Écrasa tant qu’il put son front contre le sol. L’Ambassadeur se leva lentement et claqua des doigts pour lui signifier de se relever.

- Je sais où elle est, dit Kenzô avec une froideur dont son esclave ne sut si elle était pleine de colère contenue ou simplement d’indifférence. Prends HA-17 et allez la chercher. N’en parle à personne, et pas d’incident diplomatique. N’oublie pas que les trains sont un territoire keltien. Tu y vas, tu la ramènes. C’est tout. Suis-je clair ?

- Oui, Nekohaima-sama.
Commenter  J’apprécie          20
Lilou08   02 novembre 2020
La Dernière Geste, tome 2 : L'héritage du rail de Morgan of Glencoe
Camille-Agnès Albane du Mont de Trente-Chênes sécha son verre de whisky. Le goût de tourbe ne se mariait pas très bien avec le chocolat noir, mais elle n’en avait pas grand-chose à faire. Elle avait besoin de quelque chose de plus fort que du café.

- Crétin de Chevalier de mes deux, grogna-t-elle à sa bouteille, et à travers elle à celui qui la lui avait vendue.

Elle n’était pas ivre, loin s’en fallait. Non qu’elle n’eût apprécié de céder aux effets de l’alcool, mais elle ne pouvait pas se le permettre. Avec un soupir, elle reposa son verre vide et s’interdit de le remplir avant au moins une demi-heure. Elle entendit le pas traînant de Douze dans le couloir.

- Entre, Jack, ordonna-t-elle avant qu’il ne frappe.

- Douze, ma Capitaine, dit-il en poussant la porte. Dans le train, c’est Douze. Je suis rentré.
Commenter  J’apprécie          20
Lyohranel   21 mars 2020
Dans l'ombre de Paris de Morgan of Glencoe
- De l'amitié entre un homme et une femme, sans le moindre... pardonnez-moi, mais je ne suis pas certaine que cela soit possible.

- Si vous voyez en quelqu'un un homme ou une femme avant d'y voir un être humain, peut-être. Si vous le considérez comme un individu à part entière, tout devient différent. Mais beaucoup de gens pensent comme vous. Trop de gens. À réfléchir en termes de sexe et de genre, ils ne voient plus que ça. Tout comme ils voient les gens comme leur propriété. Ma femme, mon mari, mes enfants... Parfois, ça me donne envie d'être une Selkie, vous savez. Les Selkies ne possèdent rien, et surtout pas les autres. Elles ne connaissent pas la jalousie, puisqu'elles ne connaissent pas l'appartenance. Si nous avions tous été des Selkies, rien de ce qui est advenu alors ne serait arrivé.
Commenter  J’apprécie          20
Lilou08   02 novembre 2020
La Dernière Geste, tome 2 : L'héritage du rail de Morgan of Glencoe
- Mais il y a bien quelque chose, avec le nom d’une Selkie, non ? Je veux dire, Sir Edward m’a dit un jour qu’on ne surnommait pas une Selkie, et de fait, Bran ne supporte pas qu’on l’appelle Shura, et… Et juste avant que…

Elle s’arrêta, but une gorgée de thé. Hésita. Soupira. C’était la première fois qu’elle évoquait volontairement ce souvenir.

- Juste avant la bataille des Égouts. Elle m’a dit son nom.

- Vous voulez dire son nom complet ? En trois parties ?

- Oui, je veux dire Bran S…

- Ne le prononcez pas, la coupa Ren. On ne prononce pas le nom entier d’une Selkie hors de sa présence, à moins qu’elle ne soit morte. Je ne suis pas très au courant de ce genre de choses, les Selkies n’approchent pas souvent les gens qui vivent hors de la Mer, et elles protègent bien leurs secrets.
Commenter  J’apprécie          20
Lilou08   20 novembre 2019
Dans l'ombre de Paris de Morgan of Glencoe
En cette année 1995 du calendrier français (correspondant à l’an 1738-1739 du calendrier keltien en usage sur le Rail), Paris était toujours tel que l’avaient façonné les Grands Travaux quatre-vingt-dix-huit ans plus tôt : un centre rayonnant comme un soleil dont la lumière s’estompait peu à peu, en halos concentriques, jusqu’à une vague périphérie où se mêlaient bocages et baraques délabrées des derniers bastions urbains.

Si Paris-la-Blanche était un soleil, le Louvre en était le noyau incandescent.
Commenter  J’apprécie          20
Lilou08   19 novembre 2019
Dans l'ombre de Paris de Morgan of Glencoe
Les deux fées coururent jusqu’à l’avant du wagon pour accéder à la plateforme extérieure. Alcyone sauta pour s’accrocher au rebord du toit, s’y hissa sans effort apparent et s’accroupit pour charger sur son dos le Spectral, qui l’avait suivi par l’échelle. Accroché aux épaules de son frère, Ren s’efforça de se faire le plus léger et le moins encombrant possible. D’une puissante poussée de ses jambes, l’Aeling s’élançait déjà.

Le médecin avait beau n’en être pas à sa première course à os de fée de l’Air, la sensation en était toujours aussi impressionnante. Comme tous les siens, Alcyone était très rapide à défaut d’être particulièrement endurant : sur un parcours de moins d’un kilomètre, il n’avait aucun mal à tenir les quatre-vingts kilomètres-heure. Ce qui, sur le toit certes large d’une dizaine de mètres, mais humidifié par les pluies de septembre, d’un train lui-même lancé à peu près à la même vitesse, était très impressionnant. Toutefois, Ren n’éprouvait pas la moindre inquiétude : il connaissait son frère et lui faisait une confiance aveugle. Du moins, tant qu’il s’agissait de courir sur les toits de l’Orient-Express.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lilou08   20 novembre 2019
Dans l'ombre de Paris de Morgan of Glencoe
— La Capitaine ne ménage pas sa peine…, constata Ryûzaki, debout derrière elle aux côtés de la silencieuse HA-17.

Yuri hocha la tête. Elle voyait Paris grandir à vue d’œil à l’horizon. Dans quelques minutes ils arriveraient à quai, elle descendrait alors du train pour se jeter dans l’inconnu… Plus que jamais, la lettre blanche qui l’avait convoquée ici l’emplissait de frustration : elle se sentait mise à l’écart de sa propre vie. Elle reporta son regard sur la Capitaine Trente-Chênes avec ses cheveux coupés court, vêtue ce jour-là d’un pantalon, comme un homme, et qui respirait pourtant la féminité d’une façon que la princesse n’aurait jamais imaginée. Certes, cette femme inspirait respect et obéissance, mais pas à la façon impérieuse d’un homme : elle n’avait pas gagné respect et obéissance par la force, mais par la sagesse, parce que c’était la sagesse qui guidait chacun de ses actes, chacun de ses mots. Si Camille Trente-Chênes était obéie, c’était pour une simple raison : chacun se rendait compte qu’elle voyait plus juste que les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus

Quel est l'intrus ?

canotier
haut-de-forme
asperge
melon

10 questions
391 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , langue française , lexique , détenteCréer un quiz sur cet auteur

.. ..