AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations de Nicolaï Pinheiro (22)


Je suis moi-même chercheur de mots qui puissent dire le sublime et le tragique de notre époque.
Commenter  J’apprécie          192
Quand un bateau quitte une plage, c'est à la fois un début et une fin.
Commenter  J’apprécie          70
La drogue c'est comme une femme. Elle ne te pardonnera pas si tu dépasses la mesure avec elle.
Commenter  J’apprécie          40
Venise, c'est la capitale de l'humidité.
Commenter  J’apprécie          40
Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.
Commenter  J’apprécie          40
Après la pluie, le soleil. Ça ça ne change pas. Mais, et le temps, Ivo ? À quel moment tu t’es dit que le temps pouvait être de ton côté finalement ? Que tout n’était pas perdu, malgré les apparences ? Que tu pouvais peut-être jouer avec lui ? Peut-être même, va savoir, le battre à son propre jeu ? À quel moment, Ivo, tu t’es mis à courir après le soleil ?
Commenter  J’apprécie          20
Puisque personne ne vous comprend jamais vraiment, autant être avec quelqu'un qui ne vous comprend pas du tout. ça évite les malentendus. (p.64)
Commenter  J’apprécie          20
L’histoire continue toujours, c’est les personnages qui disparaissent.
Commenter  J’apprécie          10
Un fils, c’est un peu comme une explosion dans ta vie. Un truc qui t’arrive et que tu contrôles pas.
Commenter  J’apprécie          10
Quand un bateau quitte une plage, c’est à la fois un début et une fin.
Commenter  J’apprécie          10
Des fois, quand on part, il est déjà trop tard.
Commenter  J’apprécie          10
Quand un bateau quitte la plage, c'est à la fois un début et une fin.
Commenter  J’apprécie          10
Je voulais voir quelqu'un qui essaierait de me dissuader de faire ce que je vais faire.
Commenter  J’apprécie          10
Si tout le monde est prêt à mourir pour quelque chose, personne n'est prêt à souffrir pour toujours. (p.86)
Commenter  J’apprécie          10
Des soladats américains, j'en ai dézingués à la pelle. Certaines fois, j'ai même pas attendu qu'on tombe sur des viets.
L'absurdité de la situation s'était imposée à moi, comme une révélation. Rien ne justifiait qu'on tue les uns plutôt que les autres.
On était tous venus ici se faire buter, alors, je me disais, qu'on en finisse. (p.45)
Commenter  J’apprécie          10
J'ai su longtemps plus tard qu'elle avait été la fin du lieutenant Chadwick. Comme beaucoup d'autres gars, une fois la guerre finie, il a pété les plombs. Il s'est fait sauter le caisson le lendemain de son retour aux USA.
Il y a des gens qui font la guerre pour la paix.
Et puis il y a ceux qui font la guerre pour la guerre. (p.39)
Commenter  J’apprécie          10
« je sais pas, j’avais l’impression qu’il y avait tout le temps un… comme un danger qui rôdait, autour de nous […] t’as pas senti ça ? Comme si à tout instant ça pouvait basculer » (Fabio à Joanna)
Commenter  J’apprécie          10
En fait, toi, tu fais semblant d'être bête... quand ça t'arrange...
Commenter  J’apprécie          10
Adapté d'un roman, type road trip.
Le récit alterne entre les voyages de Pedro et d3 son père Ivo quelques temps auparavant. Pedro vient d'apprendre le décès de son père, mécanicien itinérant, dans une ville du Nordeste au Brésil. En chemin tous les deux font différentes rencontres. Celles d'Ivo donne droit à une page de portrait.
Une couverture bleue pour des pages au ton jauni.
J'avoue je n'ai pas réussi à m'intéresser à l'histoire.
Commenter  J’apprécie          00
À chaque battement de cils… le temps s’accélère de manière irréversible. Et malgré tout, hein, Ivo… et malgré tout, il est toujours temps de réaliser un vieux rêve.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Nicolaï Pinheiro (183)Voir plus

Quiz Voir plus

Ça va être leur fête, aux pères !! 😄 😂

Ça commence bien ! Alors il faudrait "Tuer le père" ? 🎩

marie sizun
honoré de balzac
amélie nothomb
didier van cauwlaert

8 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , littérature , humour noir , fête des pères , historiettes , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

{* *}