AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.05 /5 (sur 3449 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 31/05/1976
Biographie :

Fabien Nury est un scénariste de bande dessinée.

Ancien élève de l’École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP Europe), il a travaillé comme concepteur-rédacteur et responsable de création dans la publicité.

Après avoir écrit des vidéo-clips pour le cinéma, il commence sa carrière en cosignant, avec Xavier Dorison, le scénario de "W.E.S.T.", série à succès dessinée par Christian Rossi (Dargaud, six tomes entre 2003 et 2011).
Toujours avec Dorison, il signe le scénario du film "Les Brigades du Tigre" (2006) dont ils écrivent le prologue pour Jean-Yves Delitte aux éditions Glénat.

Seul, il écrit "Je suis Légion" (2004-2007) pour John Cassaday aux Humanoïdes Associés, "Le Maître de Benson Gate" (2007-2011) pour Garreta et "Nécromancy" (2008-2009) pour Jack Manini chez Dargaud. Parallèlement, il avance son autre saga "Il était une fois en France" (6 tomes, 2007-2012) chez Glénat.

Sur un dessin de Brüno, Fabien Nury a également signé deux one shot : "Atar Gull ou le destin d’un esclave modèle", paru en 2011, et "Tyler Cross", dont le premier tome, paru en 2013, est récompensé par le Prix de la BD Fnac en 2014.
Il a également écrit un" XIII Mystery" (2012) consacré à Steve Rowland, dessiné par Richard Guérineau.

Avec Pierre Alary, Fabien lance en 2013 chez Glénat les aventures de "Silas Corey" (4 tomes, 2013-2016). Il participe depuis mars 2013 à la revue de bande dessinée numérique "Professeur Cyclope".

"La Mort de Staline" (2 tomes, 2010, 2012) est adaptée au cinéma en 2017 par Armando Iannucci, avec Steve Buscemi et Olga Kurylenko. La même année, Fabien Nury reprend sa collaboration avec Sylvain Vallée pour "Katanga". Le troisième tome du triptyque sort fin janvier 2019.
+ Voir plus
Source : http://www.glenatbd.com
Ajouter des informations

Fabien Nury et Eric Henninot à propos de leur BD Fils du Soleil


Fils du Soleil est à l`origine un recueil de nouvelles publié par Jack London en 1912. Quand les avez-vous découvertes et qu`est-ce qui vous intéressait dans ces textes assez méconnus de l`écrivain américain ?

Fabien Nury : J`ai lu ces nouvelles parmi d`autres titres de Jack London réédités chez Phébus Libretto. L`univers décrit m`a impressionné, et rappelé Le creux de la vague de Robert Louis Stevenson. Et je trouvais aussi intéressant, pour une adaptation, de ne pas s`attaquer à un titre mythique : de la sorte, notre démarche peut ainsi provoquer une découverte chez le lecteur. Je m`étais déjà attelé à un exercice similaire avec Atar Gull, d`Eugène Sue (ndlr : voir l`adaptation signée Fabien Nury et Brüno : Atar Gull, ou le destin d`un esclave moderne).


Le recueil est à l`origine composé de huit histoires assez indépendantes. Votre BD se base sur deux de ces nouvelles « le fils du Soleil » et « Les perles de Parlay ». Est-ce une adaptation fidèle de ces histoires ou bien avez-vous tenu à garder une certaine liberté vis-à-vis de celles-ci ?

Fabien Nury : Je crois que nous sommes très fidèles à l`esprit du texte. Mais cela demeure une adaptation libre, dans la mesure où les nouvelles choisies sont narrativement reliées entre elles, ce qu`elles n`étaient pas à l`origine. Il y a aussi des éléments d`une troisième, Aloysius Pankburn.


Le personnage principal, David Grief est surnommé "Le fils du soleil". Que fait un blond aux yeux clairs sur les îles du Pacifique et d`où lui vient ce surnom ?

Fabien Nury : Il fait du commerce, bien sûr ! Son surnom vient à la fois de son apparence et de sa réussite, sa « puissance ».


Présente-t-il quelques différences avec le personnage du roman de Jack London ?

Fabien Nury : Oui, il est nettement plus romantique. Ses motivations pour aller risquer sa vie sur l`île de Parlay sont différentes de celles du texte d`origine.


La bande dessinée fait penser à une aventure de pirates sans pirates. Il y a d`ailleurs peu de « méchants » à proprement parler, peu d`ennemis à abattre. Etait-ce une intention de votre part ?

Fabien Nury : Il n`y a pas beaucoup de gentils non plus… C`est d`ailleurs l`un des intérêts des textes de Jack London, d`échapper à cette classification simplificatrice, pour une fois : « pirates », « méchants »… On doit pouvoir mettre en scène un récit d`aventure sans rester enfermé dans ces archétypes.
Eric Henninot : C`est ce qui m`a beaucoup plu dans le scénario de Fabien, les personnages sont complexes, leurs motivations souterraines voire inconscientes. le fils du soleil n`est pas si lumineux qu`il veut bien le laisser penser.


Les îles du pacifique sont magnifiquement rendues. Quels ont été vos supports et vos sources pour votre BD ?

Fabien Nury : Eric a beaucoup travaillé…
Eric Henninot : le travail de documentation a été en effet très important. J`aime beaucoup accumuler les visuels afin de me plonger le plus possible dans un univers et d`essayer d`en retranscrire ensuite l`atmosphère sur mes pages. Quitte à le distordre légèrement comme sur l`île de Parlay qui n`est pas à proprement parlé réaliste. Récemment j`ai rencontré en dédicace une personne ayant vécu là bas qui m`a dit avoir retrouvé l`ambiance des lieux qu`il connaissait. Il ne pouvait pas me faire plus plaisir. Cela m`a beaucoup touché, car si c`est une préoccupation, je ne sais jamais si j`y parviens vraiment.


Envisagez-vous de publier d`autres tomes autour des aventures de David Grief ?

Fabien Nury : Pourquoi pas ? Ce n`est pas à l`ordre du jour, mais on ne sait jamais.



Fabien Nury et ses lectures

Retrouvez les lectures de Eric Henninot sur sa page.


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Le Dahlia noir, de James Ellroy.


Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...) ?

Un scénariste de BD : Alan Moore.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Les Mangeurs d’étoiles, de Romain Gary.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

American Tabloid, de James Ellroy.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

Le comte de Monte-Cristo, d’Alexandre Dumas.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

La terre aux loups, de Robert Margerit.


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Je ne vois pas pourquoi je me soucierais de « réputation » : je préfère de loin Zola à Flaubert, mais de là à dire que l`un est surfait… C`est avant tout une question de sensibilité, alors pourquoi devrait-on établir une « cotation » des auteurs, comme à la Bourse ?


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

« Il était écrit qu`il me faudrait rester fidèle au cauchemar de mon choix. » Joseph Conrad.


Et en ce moment que lisez-vous ?

Un auteur de romans noirs, John d`MacDonald. Une trentaine de ses romans ont été traduits en français, on les trouve d`occasion. Les énergumènes, le combat pour l`île, une part du gâteau… Ce sont d`extraordinaires séries noires, concises et brutales mais aussi humaines, et c`est un maître narrateur.



Découvrez Fils du Soleil de Fabien Nury et Eric Henninot aux éditions Dargaud :


Retrouvez les réponses de Eric Henninot sur ses lectures sur sa page auteur.

étiquettes
Videos et interviews (81) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec le scénariste de bande-dessinée et série Fabien Nury, à l'occasion de la série Canal "Paris Police 1900". Un polar historique qui plonge dans les noirceurs du Paris antisémite et décadent d'une année charnière.

Podcasts (1)


Citations et extraits (221) Voir plus Ajouter une citation
Sebthocal   24 décembre 2017
La mort de Staline, L'intégrale de Fabien Nury
Debout les damnés de la terre !

Debout les forçats de la faim !

La raison tonne en son cratère, c’est l’éruption de la la fin.

Du passé faisons table rase, foule esclave debout ! Debout !...

Le monde va changer de base

Nous ne sommes rien, soyons tout...

C’est la lutte finale

Groupons-nous, et demain...

L’Internationale sera le genre humain



- Feu ! FEU !



Pages 92-93, Futuropolis, 2017.



[Chante le peuple russe venus de toutes les provinces pour saluer la mort de celui qu’on leur présente comme LE héros depuis plus de trente ans. Ils seront accueillis sous les feux des tirs de l’Armée rouge qui a décidé que les funérailles du « plus grand homme que la terre ait jamais porté » se passerait autrement...]
Commenter  J’apprécie          340
bibiouest   27 janvier 2019
Katanga, tome 3 : Dispersion de Fabien Nury
- Et puis après tout... Qu'est-ce qu'une poignée de diamants...quand on a tout un pays à voler?
Commenter  J’apprécie          350
Sebthocal   22 décembre 2017
La mort de Staline, L'intégrale de Fabien Nury
À tous les membres du Parti...

À tous les travailleurs de l’Union soviétique...

Le cœur de Joseph Vissarionovitch Staline...

...compagnon d’armes de Lénine et génial continuateur de son œuvre...

...guide sagace du Parti Communiste et du peuple soviétique...

...a cessé de battre.



Extrait de discours officiel – 8 mars 1953



Page 56 et quatrième de couverture, Dargaud, 2017.
Commenter  J’apprécie          322
Sebthocal   23 décembre 2017
La mort de Staline, L'intégrale de Fabien Nury
– Quand Staline m’a pris ma femme, j’ai failli me laisser aller... sombrer dans le sentimentalisme bourgeois... Staline m’a aidé à tenir...



Page 64, Futuropolis, 2017.



[Viatcheslav Molotov, Ministre des Affaires étrangères de Staline... Jusqu’où peut aller l’aveuglement ?]
Commenter  J’apprécie          312
Sebthocal   19 décembre 2017
La mort de Staline, L'intégrale de Fabien Nury
– Je ne joue pas pour Staline.

– Tu devrais avoir honte ! C’est le plus grand homme que la terre ait jamais porté.



Page 8, Dargaud, 2017.
Commenter  J’apprécie          274
Dionysos89   26 août 2018
Charlotte impératrice, tome 1 : La princesse et l'archiduc de Fabien Nury
Les aînés ont le pouvoir, les cadets ont l’humour.



Commenter  J’apprécie          273
marina53   03 octobre 2018
Charlotte impératrice, tome 1 : La princesse et l'archiduc de Fabien Nury
Tous les enfants du monde doivent un jour voir leurs parents morts. Car la seule alternative serait que les parents voient leurs enfants morts. Et ce n'est pas ce que Le Seigneur voudrait.
Commenter  J’apprécie          250
marina53   08 novembre 2020
L'homme qui tua Chris Kyle de Fabien Nury
"Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses."

Clint Eastwood dans "La bon, la brute et le truand" (Sergio Leone, 1966)
Commenter  J’apprécie          222
TheWind   16 mai 2018
Il était une fois en France, tome 6 : La Terre promise de Fabien Nury
Et il a trop bu, trop fumé...trop vécu.
Commenter  J’apprécie          230
marina53   08 novembre 2020
L'homme qui tua Chris Kyle de Fabien Nury
Contrairement à ce que ta maman t'a dit, la violence règle bien des problèmes.
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..