AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.9 /5 (sur 315 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Sablé-sur-Sarthe , 1973
Biographie :

Nicolas Juncker est un auteur français de bande dessinée.

Après avoir effectué des études d'histoire, il devient dessinateur de presse puis professeur de bande dessinée au conservatoire des Arts de Saint-Quentin en Yvelines.

Il signe en 2003 chez Treize Étrange sa première bande dessinée "Le Front". En 2005 paraît "Malet" et en 2008 "D’Artagnan, journal d’un cadet" puis "Immergés" (3 tomes, 2009-2011). "Immergés" a obtenu le Prix Vent du large, mention spéciale Bandes Dessinées au 4e salon du livre de mer de l'Île de Noirmoutier en juin 2010.

En 2015, il obtient le prix Cases d'Histoire pour "La Vierge et la Putain" (Glénat), diptyque sur les destins croisés des deux reines Marie Stuart et Élisabeth Tudor.

En 2020 paraît "Seules à Berlin". L'ouvrage fait partie de la sélection pour le grand prix de la critique 2021. En 2022, il publie avec François Boucq "Un général, des généraux".
+ Voir plus
Source : www.bedetheque.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Nicolas Juncker   (25)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Interview de François Boucq et Nicolas Juncker - Furet du Nord


Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
Fandol   21 octobre 2021
Seules à Berlin de Nicolas Juncker
Tu les as entendus tous ces Boches qu’on a interrogés ? Connards !

À les croire, aucun d’entre eux n’était nazi ! De braves petits soldats qui n’ont fait que leur devoir !

(page 40)
Commenter  J’apprécie          301
Fandol   20 octobre 2021
Seules à Berlin de Nicolas Juncker
Chez les rats, ce sont les femelles qui travaillent. Amazones d’un Reich sans eau courante, sans charbon, sans gaz ni électricité. Seules capables d’improviser une soupe d’orties ou une salade de pissenlits arrachés au bitume.

Les mâles, eux, sont perdus. Ce Reich n’est plus le leur. Ils gisent tels des bateaux en cale sèche.

Incapables. Inertes. Inutiles.

(page 17)
Commenter  J’apprécie          290
Cancie   15 octobre 2021
Seules à Berlin de Nicolas Juncker
Berlin est un champ de gris.

Berlin était déjà la capitale du gris.

Gris taupe, gris anthracite, gris fer, vert-de-gris,

gris du Volkischer Beobachter.

Mais un nouveau gris s’est abattu sur la ville,

le gris de la poussière et des cendres,

le fruit des avions américains et anglais, des canons russes.

Un gris cosmopolite, omniprésent, poisseux,

un gris dont on ne peut se débarrasser.

Un gris juif, en somme.
Commenter  J’apprécie          270
Fandol   20 octobre 2021
Seules à Berlin de Nicolas Juncker
Et puis, on a quand même conquis un continent ! Ça aussi, ils seront bien obligés de le reconnaître, plus tard !

- Oh ! À propos ! À propos des pays étrangers ! Saviez-vous quel est le mot allemand le plus connu à l’étranger ? Kaputt ! Ah ! Ah ! Ah !

(page 26)
Commenter  J’apprécie          250
palamede   30 mars 2020
Fouché, tome 3 : L'Homme d'Etat de Nicolas Juncker
— Monsieur de Talleyrand

— Vous êtes une merde dans un bas de soie



Napoléon Bonaparte
Commenter  J’apprécie          262
palamede   20 mai 2017
Fouché, Tome 1 : Le Révolutionnaire de Nicolas Juncker
Barras, tu es un sot comme Robespierre si tu crois qu'on gagne un combat politique du haut d'une tribune. [Joseph Fouché]
Commenter  J’apprécie          255
Fandol   23 octobre 2021
Seules à Berlin de Nicolas Juncker
- C’est l’une des premières consignes qu’on nous apprend quand on s’engage… Il ne peut y avoir de prisonniers dans l’Armée rouge, que des traitres.

- Et tu me dis ça comme ça ? Mais vous ne valez pas mieux que nos S.S. ?

- Mmmh… C’est vrai que j’ai vu bien des nôtres se faire fusiller par le NKVD au cours de cette guerre…

(page 168)
Commenter  J’apprécie          220
Fandol   22 octobre 2021
Seules à Berlin de Nicolas Juncker
Les femmes de l’Armée rouge.

Elles se sont engagées pleines de haine et de violence. Se sont battues deux fois plus que les hommes. Parce qu’on ne leur pardonnait rien. Parce qu’on attendait deux fois plus d’elles. Parce qu’elles savaient le sort que les Allemands leur réservaient. Empalées, yeux crevés, seins coupés. Parce qu’elles devaient se protéger aussi de nos propres soldats.

(page 56)
Commenter  J’apprécie          201
gill   06 décembre 2014
Immergés, Tome 3 : Wilhelm Pelosi - Septembre-octobre 1942 de Nicolas Juncker
...sept ans de service...trois ans de guerre...207.000 tonnes de navires coulés...

à travers toutes les mers, tous les océans...onze missions...dix-sept camarades tués...la croix de fer de deuxième classe...et maintenant...

- vous avez vu ??? des montres en or, putain ! ben, mais...c'est pas les mêmes...

- c'est des breloques d'occase, les gars...
Commenter  J’apprécie          160
Ogrimoire   20 novembre 2017
Fouché, Tome 1 : Le Révolutionnaire de Nicolas Juncker
Les anglais sont à Dunkerque, les autrichiens à Maubeuge, les prussiens en Alsace, les espagnols dans le Roussillon… Les chouans ont traversé la Loire, Toulon s’est donnée aux anglais… La liberté partout est assiégée ! La liberté, c’est tout ce qui reste au peuple ! Et l’expression de la liberté… est celle du tonnerre.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Nicolas Juncker (329)Voir plus


Quiz Voir plus

10 livres de sf qu'il faut avoir lu.

Dune

Philip K. Dick
Isaac Asimov
Franck Herbert
Dan Simons

10 questions
237 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur cet auteur