AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.47 /5 (sur 3666 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montauban , le 27/08/1936
Biographie :

Philippe Labro est un écrivain, journaliste, réalisateur français et également auteur de chansons (pour Johnny Hallyday, pour qui il écrit tout un album en 1971, "Flagrant délit").

À 18 ans, il part étudier en Virginie. Il en profite pour voyager à travers tous les États-Unis. De retour en Europe, il devient reporter à Europe 1 et à France Soir grâce à l'émission de Pierre Laforêt, intitulé "La Coupe des Reporters".

Militaire de 1960 à 1962 pendant la guerre d'Algérie, Philippe Labro reprend ensuite ses activités de journaliste pour le compte de RTL, Paris Match, TF1 et Antenne 2. Il a écrit et réalisé plusieurs films dont "Sans mobile apparent" (1971) et "Rive droite, rive gauche" (1984).

En 1983, il publie "Des cornichons au chocolat" sous le pseudonyme de Stéphanie. Vingt-quatre ans plus tard, Philippe Labro a décidé de reconnaître ce "roman caché" d'autant qu'il constitue le premier volet d'une trilogie féminine poursuivie avec "Manuella" (1999) et enfin avec "Franz et Clara" (2006).

De 1985 à 2000, il dirige les programmes de RTL pour ensuite devenir vice-président de la station (1992). Le 31 mars 2005, il lance avec Vincent Bolloré, Direct 8. Il y présente l'émission de débat "Langue de bois s'abstenir".

Auteur de nombreux romans, il reçoit le prix Interallié 1986 pour "L’Étudiant étranger" et publie en 2003 un témoignage sincère sur la dépression, "Tomber sept fois, se relever huit".

Pendant l'été 2011 puis 2012 il anime sur RTL l'émission Mon RTL à moi chaque dimanche.

Fin 2013, il publie "On a tiré sur le président", un récit-témoignage sur l'assassinat de Kennedy.
Depuis le 11 avril 2016, il présente sa chronique L'Humeur de Philippe Labro chaque lundi à 11h15 dans l'émission Le Duo de L'Info présentée par Adrien Borne et Sonia Chironi sur iTELE.


+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Philippe Labro : le temps d'apprendre à vivre

Podcasts (1)


Citations et extraits (512) Voir plus Ajouter une citation
babounette   20 décembre 2013
Tomber sept fois, se relever huit de Philippe Labro
Tout fait peine. La voix et le regard sont éteints? Mais c'est tout votre corps qui l'est, éteint ! (pge 40)
Commenter  J’apprécie          570
FRANGA   05 février 2012
Tomber sept fois, se relever huit de Philippe Labro
Lassitude, épuisement, tout est lourd, difficile, insupportable. Seul projet, seul objectif : chercher le sommeil et s'y réfugier. Ah ! pouvoir dormir, pouvoir prolonger l'oubli de moi, mon corps, mes jours de la vie. Et espérer que le sommeil m'aidera et me réparera, que j'en ressortirai meilleur, plus en forme.

Vite, vite : du sommeil, comme on réclame de l'eau, du pain, comme un clochard quémande de l'argent !

Commenter  J’apprécie          451
FRANGA   05 février 2012
Tomber sept fois, se relever huit de Philippe Labro
Mais faire semblant tout de même ! Par je ne sais quel réflexe d'orgueil, la peur de ne pas être à la hautuer de ce que je crois qu'on attend de moi, je vais m'accrocher à mon travail, au bureau, aux horaires et aux réunions. Je vais faire semblant d'être "opérationnel". Peut-être ai-je commis une erreur. J'aurais peut-être du tout lâcher et dire : "Voilà, je suis malade, je prends un congé, débrouilliez-vous sans moi, je vais me faire soigner". Mais d'abord, je n'avais pas encore admis et accepté que j'étais malade. Je n'arrivais d'ailleurs pas à définir la maladie. Il faut sauver la face, sauver le job aussi, peut-être ?
Commenter  J’apprécie          380
pyrouette   20 février 2012
Les gens de Philippe Labro
Il paraît que c'est un signe de folie, il paraît que c'est une preuve de sagesse - Nous nous parlons tous à nous même et ce dialogue entre le moi que nous sommes et celui que nous voudrions être permet de mieux mesurer l'étendue de notre solitude et mieux écarter les tentations de nos mensonges.
Commenter  J’apprécie          360
1967fleurs   06 août 2016
Tomber sept fois, se relever huit de Philippe Labro
Leurs visages et leurs expressions m'échappent, m'indifferent. Rien ne m'interesse que la douleur qui est en train de m'isoler et dresser un mur de verre entre les autres et moi.
Commenter  J’apprécie          360
Eve-Yeshe   31 octobre 2014
Le flûtiste invisible de Philippe Labro
Je me suis demandé pourquoi cet air m’était venu à l’esprit – pourquoi donc l’avais-je sifflé d’un seul coup comme ça ? Parce qu’un passant anonyme qui s’avançait vers moi en était, lui-même, habité et hanté ? S’agissait-il d’un phénomène d’ondes ? Il parait que ces choses-là arrivent. P 43



Commenter  J’apprécie          320
Eve-Yeshe   03 novembre 2014
Le flûtiste invisible de Philippe Labro
Lorsque j’étais au plus mal du plus mal, je ne voyais plus les gens. Je regardais encore ma femme et mon fils… je les voyais encore tous les deux puisque je cherchais dans leurs yeux un réconfort, une réassurance dont, de toute manière, je ne parvenais pas à profiter. Pour le reste, je ne voyais plus personne. Le déprimé ne voit rien et ne retient rien d’autre que l’image de sa détresse, l’autoportrait de son autodestruction. P 139
Commenter  J’apprécie          310
Annette55   30 mars 2019
Ma mère, cette inconnue de Philippe Labro
«  Si l’on veut comparer une vie à un mille - feuille , dont chaque tranche s’accole à l’autre la couche la plus importante reste la première , les premières ——-et elles demeurent ———quel que soit le changement du mille - feuille. La scène de la honte et de l’humiliation appartient aux feuilles premières . J’en suis venu à me demander si la honte éprouvée pendant et après cette épreuve n’expliquait pas tous les silences de ma mère devant nous. L'orgueil , ou plutôt la fierté l’ont poussée à tout taire. Elle avait honte de révéler son histoire à ses enfants. Et honte d’avoir eu honte. Il est des moments qui ne durent pas plus d’un moment et qui durent le reste d’une vie. »
Commenter  J’apprécie          300
BoulieBouffeTout   19 août 2010
Les gens de Philippe Labro
"Si nous pouvions, ne serait-ce qu'une fois par jour, regarder clairement la douleur des autres, la petitesse de nos propres affaires prendrait la forme d'un tas de brindilles posé sur un banc de pierres grises dans un jardin d'automne."
Commenter  J’apprécie          311
pyrouette   19 février 2012
Les gens de Philippe Labro
Il y a un moment dans la vie où une sorte de beauté peut naître de la multiplicité des discordances qui nous assaillent.
Commenter  J’apprécie          310

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des cornichons au chocolat

Comment s'appelle le chat de Stéphanie

Garfield
Garffy
Garfunkel

6 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Des cornichons au chocolat de Philippe LabroCréer un quiz sur cet auteur

.. ..