AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques de Patrick Galliou (6)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées
Le mur d'Hadrien
  03 mai 2021
Le mur d'Hadrien de Patrick Galliou
Il y a quelques années nous avons eu la chance de faire la traversée de l'Angleterre le long du mur d'Hadrien. C'est une randonnée magnifique, peut-être la plus belle de ma vie, et je la conseille à tous les amoureux de marche et d'histoire, et respectueux de la nature et des vestiges. Ce livre est parfait pour prolonger le voyage, et se plonger plus avant dans l'histoire de ce lieux unique.



Fort bien fait, il s'attache essentiellement aux aspects chronologiques : la conquête de la Bretagne par les Romains, les nombreuses révoltes, l'avancée dans l'île, la construction du mur. Puis ses différentes phases d'occupation, la lente déchéance, et l'abandon final. Il fournit également de nombreux éléments d'analyse, et tout d'abord : pour quoi faire un mur ? L'économie de Rome était largement prédatrice, basée sur une expansion constante et le pillage des peuples vaincus. Passer à la notion de "limès", de frontière défensive, était donc une petite révolution. Mais n'était-ce pas également le début de la fin ? Une structure défensive coûte de l'argent ; une expédition militaire en rapporte. En se corsetant dans des frontières fixes, l'empire ne se condamnait-il pas à une lente et inexorable érosion ?



Mais l'auteur souligne que la conquête de l'Ecosse aurait coûté cher et rapporté peu. Qui plus est, l'armée romaine n'était pas adaptée à la stratégie de guérilla des peuples locaux. Plusieurs tentatives furent d’ailleurs faites pour envahir l’Ecosse en suivant la côte ; des forts furent établis jusqu’à Aberdeen. Elles ne durèrent pas : impossible à pacifier. Et c’est là le plus intéressant : le mur en lui-même n'était pas tant un dispositif militaire qu'un instrument de contrôle politique local. On métrisait tous les échanges, et les peuples locaux avaient sous leurs yeux la preuve de la grandeur de Rome.



L’ouvrage évoque également la vie quotidienne des soldats en cantonnement, faite essentiellement de corvées et d’attente ; on apprend au passage que les soldats n’avaient pas le droit de se marier avant la fin de leurs vingt-cinq années de service ! La vie religieuse a également laissé de nombreux vestiges, même si elle n’a pas grand rapport avec Jupiter et toute la bande qu’on apprend à l’école. Les officiers priaient plutôt Mithra ; les hommes de troupe des divinités locales comme Belatucadrus ou Coventina.



J’espère un jour revoir la longue ligne de pierres serpentant à travers les collines, au milieu du jaune des buissons d’ajoncs. Les ruines des forts, les verts pâturages et leurs moutons paisibles, l’immense estuaire de l’Eden…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          455
Arma virumque
  09 mai 2018
Arma virumque de Patrick Galliou
Cet ouvrage de la collection illustoria ne fait pas exception à la régle. Ces petits livres sont en général de grande qualité et celui-ci nous permet de bien appréhender le contexte de la lutte entre peuples armoricains coalisés et légions romaines. La première partie nous situe le contexte et nous explique les causes du conflit.



Les vénètes étaient en effet placés au carrefour des voies commerciales dont ils tiraient grand profit. Le souci de ne pas perdre ces avantages commerciaux a sans doute poussé l'aristocratie Vénète à entrer dans ce conflit armé, de crainte que l'arrivée des romains ne modifie en profondeur les principaux courants commerciaux. Pour César, l'affrontement avec les peuples armoricains devenait indispensable pour la conquête complète de la Gaule et assurer ses arrières avant le débarquement en Bretagne insulaire.



L'auteur nous explique aussi que le conflit maritime resté célèbre a trouvé son dénouement suite à la chute du vent qui donnait uns supériorité indéniable aux navires Vénètes. Faute de moyen de propulsion, ces navires assez lourds se sont trouvés à la merci des galères romaines plus maniables et manoeuvrées à la rame.



L'ouvrage permet aussi de tordre le cou à quelques clichés historiques parfois énoncés par la propagande césarienne avec son souci constant de réhausser l'ampleur de ses victoires pour s'accorder une gloire plus grande. Si thalassocratie Vénète il y a eu, il est quand même frappant de constater qu'elle a laissé peu de traces archéologiques dans les circuits d'échanges...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Britannia
  09 mai 2018
Britannia de Patrick Galliou
Patrick Galliou nous livre un bon ouvrage sur la civilisation romaine en Grande-Bretagne, bien documenté avec preuves matérielles à l'appui.



L'ouvrage décrit en détail les différentes phases d'implantation de l'armée romaine et les stratégies des conquérants qui ont présidé à cette conquête. Il dresse un historique intéressant de l'utilisation du mur d'Hadrien qui constitue le limes septentrional de l'Empire. Sur cette frontière, pictes et scots ont exercé une pression non négligeable. L'ouvrage dresse un inventaire des plans des fortins édifiés le long du mur, des phases de reconstruction et des légions qui ont contribué à ces reconstructions. Malgré ces éléments qui peuvent paraître assez techniques, le récit n'est pas ennuyeux.



Patrick Galliou décrit également les éléments matériels retrouvés lors des fouilles qui nous permettent de comprendre au sein de la zone romanisée les conditions de vie des populations (cultures, élevage, exploitation des ressources minières, édifications de monuments ou de maisons, éléments de mobilier et de décoration... Un paragraphe permet également de mesurer les syncrétisme religieux entre les divinités importés par le monde romain et les divinités locales.



Si un regret devait être exprimé de mon point de vue, peut-être serait-il que l'ouvrage ne décrit pas suffisamment le contexte politique des peuples celtiques présents sur cette partie de la Grande Bretagne qui a mené à quelques grandes révoltes. Quelques noms de chefs locaux sont évoqués, mais ils sont peu présents dans le livre. La description des éléments de mécontentements qui ont conduits à quelques grandes révoltes auraient pu être plus développés, tout comme les relations entre les tribus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
La Bretagne d'Arthur
  09 mai 2018
La Bretagne d'Arthur de Patrick Galliou
Certes, le titre est accrocheur, mais il est illusoire de s'attendre à une histoire du roi Arthur, ce personnage étant plus ou moins mythique. Toujours est-il que le livre de Patrick Galliou s'attache bien à nous décrire le contexte historique au sens le plus scientifique du terme de l'époque à laquelle était sensé vivre ce personnage de roman.



La synthèse est érudite et à mon sens assez remarquable. Elle nous donne une vue synthétique de la situation à une période méconnue de la grande Bretagne. Patrick Galliou croise les sources écrites avec celles de l'archéologie pour nous dresser ce portrait. Il nous présente les différentes hypothèses en cours de réflexion dans la communauté historique et relativise très bien la notion d'invasions saxonnes en Bretagne en démontrant une phénomène d'acculturation entre les communautés de l'époque.



L'ouvrage qu'il avait rédigé dans la collection Errance sur cette même période était à mon sens trop tourné vers l'histoire du mur d'Hadrien et ne nous parlait pas suffisamment du contexte global de la zone étudiée. Dans cet ouvrage de la collection Illustoria, le tir est corrigé. On passe par un exposé nous permettant d'appréhender le fait que la romanisation en Bretagne a toujours été imparfaite. Galliou nous explique ensuite que la nécessité de redéployer des troupes sur les autres fronts de l'Empire a encore affaibli cette romanisation. Au moment du retrait de Rome, un nouveau cadre s'établit. Pour certains historiens, c'est le retour des structures pré-romaines qui se fait jour, pour d'autres, c'est un nouveau paysage.



Toujours est-il que de petits royaumes se constituent, entrent en lutte les uns avec les autres, jusqu'à cet appel aux mercenaires saxons pour défendre le territoire contre les pictes et les scots. L'acculturation entre alors en jeu et les saxons finissent par se soulever. Les luttes entre royaumes s'intensifient et ne se résument pas à une confrontation entre bretons et saxons. Les alliances et oppositions sont plus complexes qu'il n'y paraît et les données archéologiques montrent que dans certains milieux bretons, les élites ont cherché aussi à se rapprocher de la culture des nouveaux arrivants. Les affectifs de ces derniers ont sans doute été assez modestes. Parallèlement, Galliou nous décrit l'évolution de l'Eglise et l'histoire de sa rencontre avec la paganisme des saxons.



Une synthèse bien faite en peu de pages et assez éclairante sur la période. C'est le second tome de la collection que je lis et je dois dire que pour l'instant, elle a tout pour séduire, jusqu'à des annexes en fin d'ouvrage qui vous conseillent des sites à visiter et vous les décrit en quelques lignes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le monde celtique
  29 octobre 2018
Le monde celtique de Patrick Galliou
Un petit livre de 120 pages en virion (comme un Que-sais-je ?) qui donne une idée assez précise des peuples qualifiés de Celtes, qui ont façonné pendant des millénaires notre passé commun.

Commenter  J’apprécie          00
L'Armorique romaine
  18 février 2012
L'Armorique romaine de Patrick Galliou
Bien que datant un peu maintenant, ce livre est un ouvrage incontournable pour toute personne intéressée par les contacts entre Armoricains et Romains (c'est mon cas !).



Si la conquête et la romanisation de l'Armorique par les armées du grand Jules en 56 avant J.-C. ne vous effraient pas, ce livre est un "must read" !!
Commenter  J’apprécie          00


Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

fruit basket

Qui est le personnage principal?

Tohru Honda
Yuki Soma
Le grand-pere

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Fruits Basket, tome 1 de Natsuki TakayaCréer un quiz sur cet auteur