AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.83/5 (sur 719 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Pontiac, Michigan , le 22/07/1943
Biographie :

Pete Dexter est un écrivain et scénariste américain.

Il travaille comme journaliste d'investigation, chroniqueur et éditorialiste pour le "Philadelphia Daily News" de Philadelphie, le "The Sacramento Bee" de Sacramento et le "Sun Sentinel" de Fort Lauderdale avant de se consacré à l'écriture.
Le fait d'avoir été journaliste lui a permis de se frotter aux faits divers et d'ausculter l'âme humaine dans toute sa profondeur.

Il débute comme romancier en 1984 avec le roman noir "God's Pocket". Il obtient le National Book Award en 1988 pour le roman "Cotton Point" ("Paris Trout", 1988).

Il est revenu sur le devant de la scène littéraire en 2003, avec son roman, "Train" (Los Angeles Times Book Prize 2003), œuvre traitant des faux-semblants, de trahison, de violence, thèmes de prédilection de tous ses livres.

Pete Dexter travaille également comme scénariste, il participe notamment aux adaptations de ces romans.

Stephen Gyllenhaal réalise "Paris Trout" d'après le roman éponyme en 1991, Walter Hill se base sur "Deadwood" (1986) pour réaliser "Wild Bill" en 1995 et Lee Daniels réalise "The Paperboy" en 2012 d'après le roman du même nom (1995).

Il a par ailleurs collaboré à l'écriture des films "Rush" (1991), "Les Hommes de l'ombre" (1996), "Michael" (1996) et "Sexy Devil" (2007).

L'adaptation télévisuelle de "Deadwood" (2004-2006), d'après le roman éponyme, donna à HBO une de ses meilleures séries.
Son roman "Un amour fraternel" ("Brotherly Love", 1991) a été adapté au cinéma en 2020 sous le titre "The Sound of Philadelphia" (titre français "Sons of Philadelphia"), réalisé par Jérémie Guez, avec Matthias Schoenaerts et Joel Kinnaman.

Pete Dexter vit et écrit sur une île dans la baie de Puget Sound, au large de Seattle.
+ Voir plus
Source : http://www.polarnoir.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Pete Dexter   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

SONS OF PHILADELPHIA - Bande-annonce VOST


Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
- Vous avez remarqué, lui dit-il, ceux qui savent tout le temps ce qu’ils auraient fait sont toujours ceux qui ne le font jamais ?
Commenter  J’apprécie          265
À Philadelphie, le fait que vous soyez une vieille dame rabougrie, sourde et barbue n'avait aucune importance, il fallait être capable de sortir ses couilles au pied levé.
Commenter  J’apprécie          250
Quant à la dispersion des cendres de Calmer dans le détroit, le principe, tel que le comprenait Spooner, était que les cendres seraient emportées depuis le détroit jusqu'à l'océan, d'où elles se mêleraient à d'autres océans, puis à d'autres détroits, estuaires et fleuves, si bien qu'à la fin, faisant corps avec toutes les eaux du monde, Calmer s'écoulerait çà et là aux quatre coins du globe et disparaîtrait ainsi petit à petit dans les courants du temps.
Et un de ces jours peut-être, il pleuvrait un peu de lui.
Commenter  J’apprécie          200
« Sentiments partagés » est à rapprocher ici de ce que, dans le monde de l'édition, on appelle des « critiques partagées » : quand un auteur américain vous dit que son roman a reçu des « critiques partagées », il entend par là qu'une fois le bouquin taillé en pièces – et l'amour-propre de l'auteur avec – par tous les journaux et magazines du pays, le critique du Pekin Daily Times week-end l'a qualifié de palpitant.
Commenter  J’apprécie          180
- Tu me fais la leçon, question propreté ? La dernière fois qu’il s’est mouillé, celui-là, c’est parce qu’il avait pissé au lit.
Commenter  J’apprécie          160
Les élèves soldats avaient toujours l' air pressé, on aurait dit que le temps leur mangeait le corps. Elle se dit qu' elle préférerait ne rien savoir de l' heure plutôt que se sentir dévorée par elle.(p21)
Commenter  J’apprécie          140
Selon des affiches placardées à chaque entrée, ceux qui jetaient des détritus par terre étaient passibles de poursuites, ce qui, pour Spooner, voulait dire qu'on leur courrait après.
Commenter  J’apprécie          130
Si l'on veut connaître quelqu'un, il n'y a qu'à l'emmener à proximité d'un gisement aurifère. Charley avait vu des hommes voler leur frère et leur père, maltraiter leur femme et abandonner leurs enfants, sous l'emprise de la fièvre de l'or. La plupart du temps, ils s'imaginaient qu'ils allaient revenir et réparer le mal qu'ils avaient fait, une fois qu'ils seraient riches. Ils croyaient aussi que l'or était un remède.
Commenter  J’apprécie          110
C’était une bouteille sans avenir. Il but un coup et la passa à Charley qui essuya le goulot et but un coup à son tour.
Commenter  J’apprécie          120
Je sais pas comment te dire ça, oncle Tom, rétorque-t-il, mais ta tronche est déjà tellement ravagée qu'on peut faire tout ce qu'on veut, personne n'y verra rien.
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Pete Dexter (765)Voir plus

Quiz Voir plus

Racontes moi des salades.....

Venue du Sud, elle doit son nom à une ville du sud-est, bordée de montagnes, pieds dans l'eau. Elle comporte des olives noires, des anchois, des poivrons, tomates, riz.... c'est la :

piémontaise
niçoise
périgourdine
caesar

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Thèmes : salades , cuisine , gastronomieCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..