AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 65 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Manhattan, , le 20/04/1939
Biographie :

Peter Soyer Beagle est un écrivain de fantasy américain, également auteur d'ouvrages non-fictionnels et de scénarios pour le cinéma.

Il passa sa jeunesse et le début de son cursus scolaire à New York, dans le quartier du Bronx. Lors de sa dernière année de secondaire, il s'inscrivit au concours Scholastic Writing Award Contest en leur envoyant un poème et une nouvelle. Il ignorait alors que le premier prix du concours était un financement pour des études supérieures. Son poème remporta le premier prix et Peter S. Beagle passa les quatre années suivantes de sa vie à l'Université de Pittsburg.

C'est lors de ses années universitaires que Beagle se dirigea vers la carrière d'écrivain. Sa nouvelle Telephone Call gagna le premier prix de sa catégorie dans le magazine Seventeen, il engagea un agent, publia plusieurs textes et sortit de ses études avec un degree en écriture créative et un minor en Espagnol. Il passa l'année suivant à l'étranger avant d'incorporer l'atelier d'écriture de l'Université de Stanford.

Après ses années à Stanford, Beagle voyagea quelque temps sur la côte Est des États-Unis. Il traversa le pays en motocyclette avec un ami à cette occasion, voyage qui servit de base à son roman I See By My Outfit.

Au cours des années 1970, Beagle écrivit de plus en plus de scénarios télévisuels et exerça en parallèle de ses activités son occupation de chanteur folk. Il chantait en anglais, en yiddish, en français et en allemand. Il se produisit dans divers clubs et salles de concert californiens et sortit même un album live d'un de ces concerts.

Aujourd'hui, il est avant tout connu pour être l'auteur de La Dernière Licorne, œuvre souvent nommée par des magazines spécialisés et par les lecteurs comme l'un des dix meilleurs romans de fantasy de tous les temps. La Dernière Licorne fut adapté en long métrage d'animation en 1982, sur un scénario rédigé par Peter S. Beagle lui-même.

Peter S. Beagle vit désormais à Oakland, Californie.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La dernière Licorne film
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
fanfan50   08 janvier 2016
La dernière licorne de Peter S. Beagle
- Je me sentirai bien seul, dit-il, dans le noir. Je préférerais vous accompagner et ne pas être roi.

_ Oh, vous finirez par aimer ça ! répliqua Schmendrick. Les meilleurs jeunes gens des villages feront route vers vous, pour faire partie de votre cour. Vous leur apprendrez à devenir des chevaliers et des héros. Les ministres les plus sages voudront vous conseiller ; les musiciens, jongleurs et conteurs d'histoires les plus doués viendront solliciter vos faveurs. Et, un jour ou l'autre, arrivera une princesse - elle fuira peut-être un mauvais père et de méchants frères ou elle vous demandera de l'aider à rendre justice à sa famille. Ou encore vous entendrez parler d'elle, enfermée dans une forteresse de silex et de diamant, avec pour seule compagne une araignée compatissante.

- Je me moque de tout cela ! dit le roi Lir.

Il resta silencieux si longtemps que Schmendrick crut qu'il était endormi.

- J'aimerais la revoir encore une fois pour lui dire tout mon amour ! reprit-il soudain. Elle ne saura jamais ce que j'ai vraiment voulu dire ! Tu avais promis que je la reverrais...

- Je vous avais seulement promis, rétorqua sèchement le magicien, que vous verriez des traces de licornes et vous en avez vu ! Votre royaume est bien plus béni que tous les pays qui le méritent, car elles l'ont traversé, libres ! Quant à vous, votre coeur et les choses que vous avez dites ou non, elle s'en souviendra encore quand tous les hommes ne seront plus que des fables, dans des livres écrits par des lapins ! Méditez là-dessus et taisez-vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Malahide75   17 octobre 2013
Le rhinocéros qui citait Nietzsche de Peter S. Beagle
Écoute, je vais te dire ce que je pense. Peut-être la personne qui a tissé cette tapisserie avait-elle l'intention de capturer une licorne ? Peut-être comptait-elle la garder éternellement recluse là-haut ? Pas un méchant magicien, non, rien de la sorte... simplement la tapissière, l'artiste. C'est dans notre nature : nous voulons tous peindre, écrire ou jouer quelque chose qui, une fois peint, écrit ou joué, perdurera ; ainsi cette chose sera nôtre et vivante, le lendemain de son élaboration, la semaine d'après et à jamais. La plupart du temps, cette création ne survit pas... mais, parfois, quelqu'un réussit son coup. Et, dans ce cas, elle devient réelle. Même s'il s'agit de quelque chose d'imaginaire, comme une licorne, par exemple...

Commenter  J’apprécie          10
Malahide75   17 octobre 2013
Le rhinocéros qui citait Nietzsche de Peter S. Beagle
Rien dans la vie – pas même dans Shakespeare – ne vous prépare à cette expérience : ouvrir une boîte de Whiskas – au bœuf, en petits morceaux – pour votre meilleur ami, mort depuis deux ans. Millamant a trottiné jusqu'à l'écuelle en grès ébréchée qu'Emilia avait rapportée de New York, l'a flairée, puis s'est jetée dessus avec une voracité que je n'avais jamais vue ni chez Sam ni chez elle. Elle a englouti cette mixture brun-rouge à la manière d'un chasse-neige et a regardé autour d'elle pour voir s'il y en avant encore.

En raclant le reste de la boîte pour le verser dans son assiette, je n'ai pu m'empêcher de demander : « Mais comment peux-tu avoir faim ? Est-ce toi qui goûtes à ce truc ou est-ce Millamant ?

- Question intéressante. » L'abyssin avait de la pâtée sur le museau. « C'est Millamant qui éprouve le besoin de manger – c'est elle qui se nourrit -, mais je crois que je commence à comprendre pourquoi elle aime ça. C'est très bizarre. Comme une sorte de souvenir fantomatique du goût. Avec une pointe de noix de muscade, ce serait encore meilleur. »

Elle s'est penchée de nouveau sur son dîner, inconsciemment, nous laissant Emilia et moi nous dévisager avec une confusion réciproque si évidente que parler était superflu, peut-être à jamais. Emilia a fini par le demander : « Que fait-on maintenant ? » Et j'ai répondu : « Comme dans un divorce. On va décider qui en aura la garde et qui aura le droit de visite. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Malahide75   17 octobre 2013
Le rhinocéros qui citait Nietzsche de Peter S. Beagle
Farrell lui apporta du café, mais aucune réponse. Ils prirent leur petit déjeuner en silence, ne regardant rien d'autre que la licorne qui, elle, ne regardait rien d'autre que la rue. Quand Farrell se prépara à sortir, elle sauta délicatement du coffre et fut à la porte avant lui, impatiente et déterminée. Julie se précipita et, pour la première fois, tenta de la prendre dans ses bras, mais la licorne recula contre une étagère en crachant de nouveau comme un chaton. Farrell lui conseilla : « A ta place, je m'abstiendrais.»
Commenter  J’apprécie          10
Strega   23 avril 2014
La dernière licorne de Peter S. Beagle
La licorne vivait dans une forêt de lilas. Elle y vivait seule. Elle était très vieille bien qu’elle ne le sût pas et n’avait plus la couleur riante de l’écume de mer mais plutôt celle de la neige qui tombe au clair de lune. Ses yeux, cependant, étaient limpides et vifs et elle se déplaçait encore comme une ombre sur l’océan.
Commenter  J’apprécie          10
Malahide75   17 octobre 2013
Le rhinocéros qui citait Nietzsche de Peter S. Beagle
Et si elle contient un quelconque message ou une métaphore, il pourrait s'agir de ceci : chagrin et désir, clémence et amour sont présents et plus profondément ancrés dans le monde que nous ne le croyons. Ils sont ces rivières souterraines que les nagas traversent éternellement, cette pluie qui nous permet de revivre après avoir payé le tribut adéquat aux nagas ou à 'autres. Et s'il n'y a ni dieux nu autres mondes que le nôtre, et si l'illumination ou l'âme n'existe pas, il reste quand même ces quatre rivières – chagrin et désir, clémence et amour. Nous, humains, pouvons survivre très longtemps sans nourriture, sans abri, sans vêtements, ni médicaments... mais c'est une certitude, nous mourrions rapidement si la pluie cessait de tomber.
Commenter  J’apprécie          00
Sio   27 août 2011
Le rhinocéros qui citait Nietzsche de Peter S. Beagle
Nathalie, malgré toutes ses qualités, n'était pas une philosophe et ne pouvait entendre les aimables salutations d'un rhinocéros. Toutefois, elle avait sept ans et, un enfant bien élevé, même âgé de sept ans, n'éprouve aucune difficulté à considérer comme naturel qu'un rhinocéros -un poisson rouge ou une table basse- puisse converser; de même, il acceptera que certaines personnes soient capables d'entendre une table basse parler, et d'autres non. Elle dit donc poliment bonjour au rhinocéros et se replongea aussitôt dans sa conversation avec Charles l'empaillé qui, apparemment, avait des tas de choses à dire sur les tigres.
Commenter  J’apprécie          00
fanfan50   08 janvier 2016
La dernière licorne de Peter S. Beagle
Les licornes sont faites pour l'âge tendre, déclara-t-il, pour l'innocence et la pureté, pour la fraîcheur. Les licornes sont réservées aux jeunes filles en fleur.
Commenter  J’apprécie          10
Malahide75   17 octobre 2013
Le rhinocéros qui citait Nietzsche de Peter S. Beagle
Ce qu'Emilia recherchait dans mes souvenirs de Sam, ce dont elle avait besoin pour continuer à vivre, n'était pas très différent de ce dont j'avais loi-même encore besoin : pas uniquement de faits, mais d'exactitude autour, à l'intérieur et au-delà des faits. Pas d'une énumération d'événements – pas même d'honnêteté – mais de vérité. Les curriculum vitae ont leur importance, mais ils ne sont pas nourrissants.
Commenter  J’apprécie          00
Sio   27 août 2011
Le rhinocéros qui citait Nietzsche de Peter S. Beagle
La bouche sèche, la voix tremblante mais contenue, le professeur Gottesman demanda avec prudence:

"Dites-moi, si vous le voulez bien... Tous les rhinocéros peuvent-ils parler ou est-ce réservé à l'espèce indienne?"

Il regretta amèrement d'avoir oublié son calepin.

"Je n'en ai aucune idée", lui répondit le rhinocéros avec candeur. "Moi-même, je suis une licorne."
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Peter S. Beagle (86)Voir plus


Quiz Voir plus

10 titres, 10 auteurs de Fantasy (1)

Qui est l'auteur/trice du "Seigneur des Anneaux: La Communauté de l'Anneau"?

George LUCAS
J.R.R. TOLKIEN
H.P.LOVECRAFT

10 questions
59 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , fantasy jeunesseCréer un quiz sur cet auteur
.. ..