AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.36 /5 (sur 72 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Cluny , 1956
Biographie :

Philippe Dorin écrit depuis 28 ans, essentiellement du théâtre pour les enfants, mais ce n'est que depuis 15 ans qu'il se sent un véritable écrivain. Depuis sa rencontre avec Sylvianne Fortuny avec qui il fonde la compagnie Pour ainsi dire en 1994. Ensemble, ils créent 5 spectacles dont le dernier L'hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains a reçu le "Molière du spectacle jeune public 2008"

Depuis 1999,Philippe Dorin travaille avec d'autres compagnons metteurs en scène: Ismaïl Safwan (Flash marionnettes) et Michel Froehly (Cie l'Heure du Loup), pour lesquels il écrit des textes qui ne sont pas uniquement destinés aux enfants.
Ses pièces sont montées par beaucoup d'autres compagnies en France.

En 2004/05, il est auteur engagé au Théâtre de l'Est Parisien. En marge de son travail d'écrivain, il écrit aussi des histoires qui ne tiennent pas dans des livres, à partir de boulettes de papier, de sable, et de petits cailloux blancs, à l'occasion de résidences et sous la forme d'ateliers d'archéologie poétique (Médiathèque de Guérande en 2003, la Chartreuse en 2006, la Réunion en 2008, afin de prolonger, au delà des mots, l'univers rêvé de l'écriture.

Il est Président du Jury du Prix d'écriture théâtrale de la ville de Guérande 2009.
+ Voir plus
Source : www.chartreuse.org
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (1)


Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Aunryz   25 mai 2015
Les enchaînés : Scènes de marionnettes de Philippe Dorin
Ici y a pas à penser soit t'es dans le poste et tu causes, soit t'es devant et tu écoutes.



http://wp.me/p5DYAB-RD
Commenter  J’apprécie          170
Ziliz   10 décembre 2013
L'hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains de Philippe Dorin
- Tu veux que je te raconte quelque chose, moi ? C'est un gars. Il avait 18 ans. Il était là, appuyé contre un mur, les mains dans les poches. Il avait le blues. Il savait pas trop quoi en faire, de ses 18 ans. Alors, il a attrapé le 1 de ses 18 ans, d'une main, comme ça. Il l'a collé bien solidement au-dessus du 8, comme ça. Et ça lui a fait une guitare. Il l'a passée autour de son cou et il s'est mis à composer des chansons. Tu vois, parfois, c'est aussi simple que ça, la vie. Il suffit de savoir saisir sa chance quand elle passe.

(p. 48)
Commenter  J’apprécie          130
Ziliz   15 décembre 2013
L'hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains de Philippe Dorin
- Tu sais que les arbres, ils pourraient nous en apprendre pas mal.

- Alors pourquoi ils nous le disent pas ?

- Parce qu'ils ont les feuilles, mais pas le stylo.

(p. 31)
Commenter  J’apprécie          110
orbe   30 juin 2013
Soeur, je ne sais pas quoi frère de Philippe Dorin
Toutes, à voix basses : Seigneur doux Jésus, faites que mes sœurs soient mortes. Délivrez-moi d'elles, doux seigneur Jésus. Dites aux communistes de venir pendant la nuit avec leurs couteaux grands comme ça et de les égorger toutes vivantes. Je voudrai tellement devenir fille unique et que mon père revienne pour moi toute seule et qu'il me conduise à son bras devant le tsar.
Commenter  J’apprécie          100
Ziliz   11 décembre 2013
L'hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains de Philippe Dorin
(...) dans la vie, d'un côté tu as ceux qui ont le pain, mais comme ils n'ont pas de couteau, alors ils s'empiffrent. Et de l'autre, tu as ceux qui ont le couteau, mais comme ils n'ont pas de pain, alors ils tuent.

(p. 17)
Commenter  J’apprécie          100
Aunryz   31 mars 2015
Les enchaînés : Scènes de marionnettes de Philippe Dorin
Haut les mains là dedans, le premier qui touche à la télécommande je le sèche, compris ? Salut Bonjour; Vous me reconnaissez ? C'est Patrick. Bienvenue sur notre chaîne.
Commenter  J’apprécie          100
Ziliz   21 décembre 2013
L'hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains de Philippe Dorin
- Pourquoi tu dis rien ?

- Parce que je suis parti.

- Pourquoi t'es parti ?

- Pour trouver du travail !

- Pourquoi je te vois quand même ?

- Parce que y en pas.

(p. 15)
Commenter  J’apprécie          80
coco4649   30 avril 2017
En attendant le Petit Poucet de Philippe Dorin
Le Grand arrive.





LE GRAND : L’histoire du petit poucet ! L’histoire du petit pouc’est…

l’histoire du petit pou !

L’histoire du petit poucet, c’est l’histoire du petit pou. Il en avait

plein la tête. Et ça le grattait, ça le grattait. Et chaque fois qu’il

se grattait la tête, pour pas qu’on voie que c’était à cause des

poux, il disait : « J’ai une idée ! »



Il sème des petits cailloux blancs.
Commenter  J’apprécie          70
book-en-stock   27 février 2016
En attendant le Petit Poucet de Philippe Dorin
LA PETITE

C'était un petit coin qu'il avait vu en rêve, une toute petite place rien que pour nous deux, juste de quoi retirer nos chaussures et poser nos pieds sur un petit tapis.



p.24
Commenter  J’apprécie          50
Aunryz   11 mars 2015
Les enchaînés : Scènes de marionnettes de Philippe Dorin
Le théâtre de Philippe Dorin qui dépeint la désolation de la décérébration "télévisonnesque" est pourtant désopilant.

En jeu (avec une actrice metteuse en scène de la compagnie du Jarnisy) avec des enfants de 13-14, cela donne des moments truculents ... et des prises de conscience (ou pas, parfois).

A conseiller particulièrement (une scène que j'aimerais bien voir réalisée dans le monde réel)

DU VU DU VRAI DU CRU DU VÉCU DU CUCUL
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..