AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211093272
Éditeur : L'Ecole des loisirs (23/10/2008)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Dans la vie, il y a au moins un homme, une femme, une table, une chaise, un arbre et souvent deux enfants et parfois deux grands-parents, sauf s'il y en a un des deux qui est mort. Il y a aussi et toujours quatre saisons et le temps qui passe. C'est bien aussi quand il y a des cerceaux et une guitare, mais ce n'est pas souvent. Ce qui est sûr, c'est qu'il y a d'un côté les gestes et de l'autre les mots, et qu'il faut arriver à mettre t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Ziliz
  21 décembre 2013
Une pièce complètement surréaliste dans laquelle le décor, les personnages et leur présence se composent et évoluent via l'imaginaire des narrateurs/acteurs.
Ce petite texte est très étonnant, riche en humour absurde et en réflexions brillantes, poétiques et sages sur la vie, le couple, la pauvreté. A lire une seconde fois dans la foulée pour décortiquer les phrases et en comprendre les différents sens.
Je suis impatiente de connaître les autres pièces de l'auteur éditées dans ce catalogue de L'Ecole des Loisirs destiné aux adolescents - de quel âge ? Plus je découvre cette collection, plus je me pose la question.
Commenter  J’apprécie          123
CDIdees
  05 juillet 2015
Vu sur scène au TEP
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   10 décembre 2013
- Tu veux que je te raconte quelque chose, moi ? C'est un gars. Il avait 18 ans. Il était là, appuyé contre un mur, les mains dans les poches. Il avait le blues. Il savait pas trop quoi en faire, de ses 18 ans. Alors, il a attrapé le 1 de ses 18 ans, d'une main, comme ça. Il l'a collé bien solidement au-dessus du 8, comme ça. Et ça lui a fait une guitare. Il l'a passée autour de son cou et il s'est mis à composer des chansons. Tu vois, parfois, c'est aussi simple que ça, la vie. Il suffit de savoir saisir sa chance quand elle passe.
(p. 48)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ZilizZiliz   11 décembre 2013
(...) dans la vie, d'un côté tu as ceux qui ont le pain, mais comme ils n'ont pas de couteau, alors ils s'empiffrent. Et de l'autre, tu as ceux qui ont le couteau, mais comme ils n'ont pas de pain, alors ils tuent.
(p. 17)
Commenter  J’apprécie          100
ZilizZiliz   15 décembre 2013
- Tu sais que les arbres, ils pourraient nous en apprendre pas mal.
- Alors pourquoi ils nous le disent pas ?
- Parce qu'ils ont les feuilles, mais pas le stylo.
(p. 31)
Commenter  J’apprécie          100
ZilizZiliz   21 décembre 2013
- Pourquoi tu dis rien ?
- Parce que je suis parti.
- Pourquoi t'es parti ?
- Pour trouver du travail !
- Pourquoi je te vois quand même ?
- Parce que y en pas.
(p. 15)
Commenter  J’apprécie          80
ClartoonClartoon   09 novembre 2015
LA FEMME : Tu t'appelles comment ?
L'HOMME : Chéri !
LA FEMME : C'est pas un nom, ça, chéri.
L'HOMME : Tous les maris s'appellent chéri.
LA FEMME : Mon mari, c'est pas tous les maris.
L'HOMME : Comme ça, y a pas de jaloux.
LA FEMME : Mais si un jour je suis pas contente ?
L'HOMME ; Tu me mettras les points sur les i. Tu me diras : "chériiiiii !" Et alors je viendrai tout de suite.
LA FEMME : Moi, j'aurais préféré t'appeler trésor.
L'HOMME : Ouais! Sauf qu'on n'est pas milliardaires.
(p.14)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr