AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 1527 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) , le 19/09/1922
Mort(e) à : Isère , le 28/04/2012
Biographie :

Pierre Magnan est un écrivain français.

De treize à vingt ans, il est typographe dans une imprimerie locale. Appelé aux Chantiers de jeunesse pendant l'Occupation, il est réfractaire au service du travail obligatoire (STO), et rejoint le maquis à Saint-Pierre d'Allevard en Isère, avec entre autres Thyde Monnier.

Il publie son premier roman, L'Aube insolite, en 1946 avec un certain succès d'estime, la critique est favorable mais le public n'adhère pas. Trois autres romans suivent sans davantage de succès.

Pour vivre, il travaille alors dans une société de transports frigorifiques, où il reste vingt-sept ans, tout en continuant toutefois à écrire des romans qui ne sont pas publiés.

En 1976, il est licencié pour raisons économiques et profite de ses loisirs forcés pour écrire un roman policier, Le Sang des Atrides, il obtient alors le prix du Quai des Orfèvres en 1978. À cinquante-six ans, une nouvelle carrière s'ouvre désormais à lui.

Il écrit alors son plus célèbre ouvrage : La Maison assassinée en 1984, et obtient le prix RTL grand public. Ce livre est porté à l'écran avec entre autres interprètes Patrick Bruel. Il obtient le prix de la nouvelle du Rotary-Club pour Les Secrets de Laviolette.

Au cours des dernières années, l'auteur s'est consacré à la rédaction d'un nouveau roman policier intitulé Chronique d'un château hanté, dont l'action se déroule de la peste noire (1349-1350) à nos jours et est située dans la région de Manosque et Forcalquier. Ce livre a paru chez Denoël en avril 2008.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Pierre Magnan et Jean Giono
Citations et extraits (303) Voir plus Ajouter une citation
cicou45   20 mai 2014
L'occitane de Pierre Magnan
"C'est le propre des poètes que de rêver au fil de l'eau au fil du ciel."
Commenter  J’apprécie          300
Pierre Magnan
philippe91   27 mai 2018
Pierre Magnan
Les gens qui n'ont pas de coeur s'imaginent toujours, pour leur commodité que les autres en ont un.
Commenter  J’apprécie          261
cicou45   12 juin 2012
La Maison Assassinée de Pierre Magnan
"C'est difficile à brûler des meubles qui ont une histoire."
Commenter  J’apprécie          260
cicou45   13 juin 2012
La Maison Assassinée de Pierre Magnan
"Le malheur, c'est pas la peine d'aller s'y frotter. Ça s'attrape le malheur, comme la gale..."
Commenter  J’apprécie          230
patrick75   12 mars 2013
La Maison Assassinée de Pierre Magnan
L'année 1919 fut lugubre sur nos terres.

Dans les champs à travailler, on ne rencontrait que veuves en grand deuil pauvre qui se confondaient sur les lointains avec des arbres calcinés; enfants de noir vêtus; aïeuls tristes; le noeud de crêpe à la casquette, qui labouraient, bien que ce ne fût plus de leur âge, poussant exténués la charrue devant eux, n'osant plus engueuler les chevaux qu'à voix basse.

Quand ( par hasard) passait un homme jeune à portée de leur regard, ils l'observaient à la dérobée, soupçonneusement, comme s'il leur avait volé quelque chose, comme s'il n'était pas de jeu qu'il soit là.
Commenter  J’apprécie          210
nameless   21 juillet 2019
La Maison Assassinée de Pierre Magnan
Ils ne s'étaient jamais dit grand-chose en douze ans de vie commune, mais du moins, l'air était calme entre eux. Chacun vaquait à son labeur, et pour le reste le profond sommeil des gens vannés suppléait à la tendresse.
Commenter  J’apprécie          221
Chrichrilecture   16 septembre 2017
Les Courriers de la mort de Pierre Magnan
Il les mangeait toutes, ces morilles, tout seul, sans en offrir, sans en vendre. Il s'en faisait des omelettes monstrueuses et réglementaires (un œuf par morille). On se disait : « Il en crèvera bien quand même à la fin. » On fondait quelque espoir sur une espèce de morille, abondante par chez nous et qui est vénéneuse. Mais non, il n'en crevait pas. On ne savait pas, d'ailleurs, tant il était cadavéreux si, ni plus ni moins, il n'était pas déjà mort.
Commenter  J’apprécie          210
cicou45   14 juin 2012
La Maison Assassinée de Pierre Magnan
"J'ai compris qu'on s'était trompé de meurtriers et que c'était moi, moi seul, qui détenais la vérité...Alors...Pauvre pécheut ! J'étais souillé de la tache du monde la plus voyante : l'injustice."
Commenter  J’apprécie          200
Aunryz   19 juin 2015
La folie Forcalquier de Pierre Magnan
Je venais juste d'acheter le corbillard qui devait faire ma fortune.



http://wp.me/p5DYAB-Zp
Commenter  J’apprécie          200
cicou45   17 juin 2012
La Maison Assassinée de Pierre Magnan
"Il eut un haut-le-corps devant le cadavre de Gaspard. Il avait encore banqueté trois jours auparavant avec lui chez Sauvecanne, au repas de Tousing Club. Même un médecin s'étonne toujours de la mort d'un mortel."
Commenter  J’apprécie          180
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..