AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.02 /5 (sur 292 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Reims , le 25/06/1932
Mort(e) à : Saint-Maur-des-Fossés , le 16/06/2017
Biographie :

Régis Boyer est un linguiste et traducteur français.

Licencié de français, de philosophie et d'anglais, agrégé de lettres, docteur ès lettres, il enseigne comme lecteur de français auprès des universités de Łódź en Pologne, de Reykjavik en Islande et de Lund et Uppsala en Suède.

Il a été professeur de langues, littérature et civilisation scandinaves à l’Université Paris-Sorbonne et Directeur de l’Institut d’études scandinaves en la même université.

Passionné par la littérature nordique, il est un spécialiste français des civilisations de l'Europe du Nord. Il a publié un nombre important d'études, de traductions et de livres en rapport avec la mythologie scandinave. Il a également traduit du norvégien, du suédois, de l'islandais et du danois en français.

On lui doit la traduction en langue française de nombreuses sagas islandaises et des Contes d'Andersen.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Lors de la neuvième éditions de Saint-Maur en Poche qui s'est déroulée les 24 & 25 juin 2017, Gérard Collard a reçu sur le plateau de la Griffe Noire deux auteurs françaises Peggy d'Hahier et Janine Boissard pour parler de leurs derniers ouvrages... Les petites histoires de Mademoiselle Peggy : Brèves de vies ordinaires de Peggy d' Hahier et Régis Boyer aux éditions Digobar Peggy est infirmière libérale. Elle exerce son activité au sein de son cabinet infirmier qu'elle a créé il y a maintenant 10 ans et se déplace également à domicile. Peggy a bien les deux pieds dans la vie. Elle n?est pas qu?infirmière, elle est aussi mère de famille et épouse. Les brèves de vie que vous allez lire viennent de l?expérience vécue au quotidien. Parfois avec bonheur, parfois avec douleur. Cette expérience dans laquelle vous allez plonger est profonde. » La maladie frappe n?importe qui, à tous les âges, tous les milieux, l?objectif est de ratisser large. j'utilise souvent une artillerie lourde en vue d?une destruction massive, qui tue en quelques semaines, quelques mois, détruit des familles, abrège prématurément des histoires? et chacun d?entre nous est une cible potentielle. J'utilise les moyens qui me sont donnés pour aider ces victimes, au-delà de la maîtrise des gestes et de la technicité, l?empathie et l?humanité sont mes meilleures armes. » La lanterne des morts de Janine Boissard aux éditions Fayard Lila et Adèle sont s?urs. Belle, brillante, passionnée, Lila ne rêve que de mener la grande vie. Hélas elle est victime de bipolarité, cette terrible maladie où le meilleur côtoie le pire. Adèle est douce, tendre, responsable. Les années passant, de lourds soupçons pèsent sur Lila. Autour d?elle, plusieurs événements tragiques, toujours liés à des affaires d?argent. Mais sans jamais la moindre preuve. Voyant sa s?ur s?attaquer à celui qu?elle aime, les yeux d?Adèle s?ouvrent enfin. Menant une discrète enquête, elle découvre la vérité. Mais cela suffira-t-il à sauver Vivien ? C?est dans les beaux paysages du Périgord Noir, où flottent les arômes de truffe et de bon vin, que se passe cette histoire de famille comme Janine Boissard excelle à les raconter, mêlée d?un suspense qui ne faiblit jamais. Janine Boissard est l?une des romancières françaises les plus populaires. Elle a signé plus de quarante romans qui ont été autant de succès. http://www.lagriffenoire.com/75247-divers-polar-la-lanterne-des-morts.html Vous pouvez commander Les petites histoires de Mademoiselle Peggy sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
Citations et extraits (105) Voir plus Ajouter une citation
finitysend   24 octobre 2017
L'Edda poétique de Régis Boyer
Toute étude de la religion germanique et scandinave qui négligerait ce trait pour se confiner à une description de mythes, à une nomenclature de divinités ou de héros, se condamnerait, par là même, à passer à côté de l’essentiel, c’est-à-dire du sacré: car le sacré chez les anciens Germains, c’est le Destin, le sens du Destin, les innombrables figurations que prend le Destin. Tacite le notait déjà: «Les auspices et les sorts n’ont pas d’observateurs plus attentifs 1.»
Commenter  J’apprécie          350
Régis Boyer
BazaR   07 juin 2018
Régis Boyer
Une völva est une magicienne, particulièrement versée dans la pratique de la magie noire. Le sejdr avait pour fonction première de dévoiler le destin des hommes. Selon une perspective assez clairement chamanisme, la voyante cherchait à se mettre en relation avec l'autre monde, pour en obtenir les renseignements souhaités.

(note de la Saga d'Eiríkr le Rouge)
Commenter  J’apprécie          310
gouelan   18 novembre 2014
Les Vikings : Histoire et civilisation de Régis Boyer
Meurent les biens, meurent les parents,

Et toi, tu mourras de même ;

Mais la réputation jamais ne meurt,

Celle que bonne l'on s'est acquise.

Meurent les biens, meurent les parents,

Et toi, tu mourras de même,

mais je sais une chose que jamais ne meurt :

le jugement porté sur chaque mort.
Commenter  J’apprécie          180
mesrives   29 avril 2016
Saga de Hávardr de l'Ísafjördr de Régis Boyer
Olàfr pénétra vers le fond de la pièce. Il tenait sa hache devant lui. Et lorsque qu'il fut arrivé presque à l'estrade, il posa sur le plancher le bout du manche de sa hache et s'appuya dessus, mais personne ne le salua, tout le monde se taisait. En voyant que nul ne lui disait mot, il déclama une strophe:



S'agit en premier lieu de demander

Aux très taciturnes tenanciers

Pourquoi se taisent tous ici

Les vaillants arbres du bouclier;

On n'ajoute nul renom

Aux braves sans parole;

Longtemps me suis tenu ici,

Nul ne m'a salué.
Commenter  J’apprécie          160
Cricri124   07 avril 2017
Les Vikings : Idées reçues de Régis Boyer
Des chroniques épouvantées des moines du Moyen Âge aux films américains ou à nos bandes dessinées, rares sont les images à la fois plus délicieusement épouvantables et plus romantiquement prestigieuses : sur fond de mer en démence et d’incendies furieux, à la proue de son invincible bateau (le « drakkar »), le barbare vociférant, épée dressée et casque à cornes en tête, s’en vient piller sans délicatesse monastères et villes ouvertes, il viole, brûle, tue sans vergogne, il s’installe un peu partout, sa haute stature hante la scène de l’Histoire pendant deux siècles et demi, ce qui n’est pas peu de chose. [...]



En fait, on découvre vite, dès que l’on a résolu de renoncer à des images toutes faites, qu’une véritable culture, une civilisation au plus haut sens du terme ont rendu possible cette page de l’Histoire. De même, l’aspect purement guerrier ou prédateur du Viking n’est pas son trait premier et n’aura été possible qu’à la faveur d’un concours vraiment étonnant de circonstances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
finitysend   30 août 2012
Sagas légendaires islandaises de Régis Boyer
Le vieil islandais ou vieux norois représente la branche nordique des langues germaniques . À ce titre , il obéit à toutes les lois qui régissent cette famille linguistique . Étant donné son âge .... , il a conservé des structures archaiques qui , toutefois , n'ont pas évoluées en mille ans puisque l'islandais moderne n'offre strictement aucun changement sur ce qu'il était il y a un millénaire ! Comprenez que un enfant de douze ans , à Reykjavik , aujourd'hui , lit sans effort un texte du XIII e siècle pour peu que celui ci soit rédigé en orthographe normalisée .
Commenter  J’apprécie          154
mesrives   30 avril 2016
Saga de Hávardr de l'Ísafjördr de Régis Boyer
Hàrvardr déclama une visa:



Nous en avons promptement abattu quatre

De ceux qui firent mourir ensanglanté

Le fils de Bjargey;

C'est, je le tiens, butin pour nous;

Hallgrimr dit qu'un de nos hommes

Est tombé; l'Eir des lances

Etait gonflée de chagrin,

Le serviteur fut assommé près des rondins.



Ils montèrent au hangar à bateaux. Leurs camarades étaient là et leur firent bel accueil.
Commenter  J’apprécie          130
mesrives   15 octobre 2015
Contes Populaires d'Islande de Régis Boyer
Il était une fois deux hommes qui étaient partis cueillir des lichens dans la montagne. Une nuit, ils étaient couchés tous les deux dans leur tentes. L'un dormait, l'autre veillait. Celui qui veillait vit alors que celui qui dormait sortait en rampant. Il sortit également et le suivit, mais il parvint à peine à courir assez vite pour ne pas être distancé. L'homme se dirigeait vers le glacier, en haut. L'autre vit une grande géante assise sur un pic du glacier. Elle se comportait de telle sorte qu'elle tendait alternativement les bras pour les ramener sur sa poitrine, et c'est ainsi qu'elle envoûtait l'homme pour l'attirer vers elle. L'homme lui courut droit dans les bras et elle s'enfuit en courant avec lui.

L'année suivante, les gens étaient en train de cueillir des lichens au même endroit. L'homme qui avait été enlevé vint alors à eux, il était silencieux et tourmenté, si bien qu'on tira à peine un mot de lui. Les gens lui demandèrent en qui il croyait et il dit qu'il croyait en Dieu. L'année d'après, il revint voir les mêmes gens. Il avait alors tellement l'air d'un troll qu'ils en furent épouvantés. On lui demanda tout de même en qui il croyait, mais il ne répondit pas. Cette fois-là, il resta moins longtemps qu'avant. La troisième année, il vint encore trouver ces gens. Il était devenu tout à fait troll, et horrible. Quelqu'un eut quand même le courage de lui demander en qui il croyait, et il dit croire à "Trunt, Trunt et les trolls de la montagne". Puis il disparut. Après cela, on ne le revit jamais et d'ailleurs, on n'osa plus aller cueillir des lichens en cet endroit pendant plusieurs années ensuite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
finitysend   03 octobre 2012
Moeurs et psychologie des anciens Islandais, d'après les "Sagas de contemporains" de Régis Boyer
( Audnat - substantif voisin du sens de Fortuna )

La destinée n'est pas pour eux , cette force souveraine , malveillante , écrasante et indifférente à tout , qui se joue de l'homme en le faisant souffrir et mourir . Elle n'a pas le caractère pervers ou tragique que lui donne d'autres civilisations . Elle est comme la joie de vivre et les tempêtes , cela suffit , nul ne la conteste .
Commenter  J’apprécie          120
finitysend   29 août 2012
La Saga de Snorri le Godi de Régis Boyer
Il y avait un Hersir renommé en Norvège, il s'appelait Ketill au Nez Plat. C'était le fils de Björn du Ru, fils de Grímr, seigneur de Sogn .... . Il avait épousé Yngvilðr, fille de Ketill le Bélier ... . Leurs fils s'appelaient Björn et Helgi, et leurs filles Auðr la Très-Sage, Þorun la Cornue et Jorúnn la Sagace .... . Cela se passait à l'époque où le roi Haraldr à la Belle Chevelure prit le pouvoir en Norvège .



Eyrbyggja saga.
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..