AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.95 /5 (sur 409 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Reims , le 25/06/1932
Mort(e) à : Saint-Maur-des-Fossés , le 16/06/2017
Biographie :

Régis Boyer est un linguiste et traducteur français.

Licencié de français, de philosophie et d'anglais, agrégé de lettres, docteur ès lettres, il enseigne comme lecteur de français auprès des universités de Łódź en Pologne, de Reykjavik en Islande et de Lund et Uppsala en Suède.

Il a été professeur de langues, littérature et civilisation scandinaves à l’Université Paris-Sorbonne et Directeur de l’Institut d’études scandinaves en la même université.

Passionné par la littérature nordique, il est un spécialiste français des civilisations de l'Europe du Nord. Il a publié un nombre important d'études, de traductions et de livres en rapport avec la mythologie scandinave. Il a également traduit du norvégien, du suédois, de l'islandais et du danois en français.

On lui doit ainsi la traduction de grandes œuvres classiques scandinaves.

On lui doit la traduction en langue française de nombreuses sagas islandaises, et des Contes d'Andersen.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Régis Boyer   (152)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Lors de la neuvième éditions de Saint-Maur en Poche qui s'est déroulée les 24 & 25 juin 2017, Gérard Collard a reçu sur le plateau de la Griffe Noire deux auteurs françaises Peggy d'Hahier et Janine Boissard pour parler de leurs derniers ouvrages... Les petites histoires de Mademoiselle Peggy : Brèves de vies ordinaires de Peggy d' Hahier et Régis Boyer aux éditions Digobar Peggy est infirmière libérale. Elle exerce son activité au sein de son cabinet infirmier qu'elle a créé il y a maintenant 10 ans et se déplace également à domicile. Peggy a bien les deux pieds dans la vie. Elle n?est pas qu?infirmière, elle est aussi mère de famille et épouse. Les brèves de vie que vous allez lire viennent de l?expérience vécue au quotidien. Parfois avec bonheur, parfois avec douleur. Cette expérience dans laquelle vous allez plonger est profonde. » La maladie frappe n?importe qui, à tous les âges, tous les milieux, l?objectif est de ratisser large. j'utilise souvent une artillerie lourde en vue d?une destruction massive, qui tue en quelques semaines, quelques mois, détruit des familles, abrège prématurément des histoires? et chacun d?entre nous est une cible potentielle. J'utilise les moyens qui me sont donnés pour aider ces victimes, au-delà de la maîtrise des gestes et de la technicité, l?empathie et l?humanité sont mes meilleures armes. » La lanterne des morts de Janine Boissard aux éditions Fayard Lila et Adèle sont s?urs. Belle, brillante, passionnée, Lila ne rêve que de mener la grande vie. Hélas elle est victime de bipolarité, cette terrible maladie où le meilleur côtoie le pire. Adèle est douce, tendre, responsable. Les années passant, de lourds soupçons pèsent sur Lila. Autour d?elle, plusieurs événements tragiques, toujours liés à des affaires d?argent. Mais sans jamais la moindre preuve. Voyant sa s?ur s?attaquer à celui qu?elle aime, les yeux d?Adèle s?ouvrent enfin. Menant une discrète enquête, elle découvre la vérité. Mais cela suffira-t-il à sauver Vivien ? C?est dans les beaux paysages du Périgord Noir, où flottent les arômes de truffe et de bon vin, que se passe cette histoire de famille comme Janine Boissard excelle à les raconter, mêlée d?un suspense qui ne faiblit jamais. Janine Boissard est l?une des romancières françaises les plus populaires. Elle a signé plus de quarante romans qui ont été autant de succès. http://www.lagriffenoire.com/75247-divers-polar-la-lanterne-des-morts.html Vous pouvez commander Les petites histoires de Mademoiselle Peggy sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (134) Voir plus Ajouter une citation
Bobby_The_Rasta_Lama   04 mai 2022
L'Edda poétique de Régis Boyer
Qu'on ne se cramponne pas à la corne à boire,

Qu'en outre on boive modérément l'hydromel,

Qu'on parle si c'est besoin, sinon qu'on se taise;

De manquer de bon sens

Nul ne te reprochera

Quand tu irais tôt te coucher.



Le goinfre,

A moins qu'il ne veille à son bon sens,

Mange à se rendre malade pour la vie;

Souvent par sa panse,

L'idiot provoque le rire

Quand il vient parmi les sages.



Les troupeaux savent

Quand ils doivent rentrer,

Et ils quittent alors le pâturage;

Mais l'insensé

Jamais ne connaît

La capacité de sa panse.



(Les Dits du Très Haut)
Commenter  J’apprécie          4614
Nastasia-B   13 mai 2015
Saga d'Eiríkr le Rouge suivi de Saga des Groenlandais de Régis Boyer
Cet été-là, Eiríkr alla coloniser le pays qu'il avait découvert et qu'il appela Groenland (littéralement : Vert-Pays), car il dit que les gens auraient fort envie d'y aller si ce pays portait un beau nom.



SAGA D'EIRÍKR LE ROUGE, Chapitre II.
Commenter  J’apprécie          441
Nastasia-B   23 juin 2015
Saga d'Eiríkr le Rouge suivi de Saga des Groenlandais de Régis Boyer
Il y avait dans les forêts grande quantité de bêtes de toutes sortes. Ils passèrent un demi-mois là à s'amuser, sans avoir vent de personne. Ils avaient leur bétail avec eux.

Un matin de bonne heure, alors qu'ils regardaient alentour, ils virent une grande multitude de kayaks, on agitait des bouts de bois sur ces bateaux, des bouts de bois qui ressemblaient à des fléaux, et on les agitait dans le sens de la marche du soleil. Alors, Karlsefni dit : « Qu'est-ce que cela signifie ? » Snorri fils de Thorbrandr lui répondit : « Il se peut que ce soit là un signe de paix, prenons un bouclier blanc et arborons-le en échange. » C'est ce qu'ils firent. Alors, les autres ramèrent à leur rencontre et montèrent à terre. C'était des hommes noirs et hideux qui avaient de vilaines chevelures. Ils avaient de grands yeux et des pommettes larges. Ils restèrent là un moment, s'émerveillant des gens qu'ils avaient devant eux, puis s'en allèrent et doublèrent le cap à la rame.



SAGA D'EIRÍKR LE ROUGE, Chapitre X.



N. B. : Il y a quelque chose d'émouvant à cette évocation de ce qui a dû être la toute première rencontre de l'histoire entre les populations de l'extrême est avec celles de l'extrême ouest des mondes connus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Nastasia-B   22 juin 2015
Saga d'Eiríkr le Rouge suivi de Saga des Groenlandais de Régis Boyer
Alors qu'ils s'occupaient des marchandises, une femme passa devant les portes de la dépendance. Einarr demanda à Ormr qui était cette belle femme qui passait là devant les portes, « je ne l'ai encore jamais vue ». Ormr répondit : « C'est Gudrídr, ma fille adoptive, la fille de Thorbjörn de Laugarbrekka. » Einarr dit : « Ce doit être un bon parti, des hommes sont-ils déjà venus la demander en mariage ? » Ormr répondit : « Certes, on l'a déjà demandée en mariage, mais la chose n'est pas facile ; la difficulté, c'est qu'elle est regardante sur le choix d'un mari, et son père aussi. — Bien, dit Einarr, étant donné que voici la femme que j'ai l'intention de demander en mariage, je voudrais que tu t'enquières de ce parti auprès de Thorbjörn, son père, et que tu t'appliques avec ardeur pour que cela se fasse. Si j'obtiens ce parti, je te revaudrai cela de mon entière amitié. »



SAGA D'EIRÍKR LE ROUGE, Chapitre III.
Commenter  J’apprécie          380
Bobby_The_Rasta_Lama   12 avril 2022
L'Edda poétique de Régis Boyer
Tu découvriras les runes

Et les tables interprétées,

Très importantes tables,

Très puissantes tables

Que colora le sage suprême

Et que firent les Puissances

Et que grava le Crieur des Dieux.



Ôdinn parmi les Ases les grava,

Pour les Alfes, ce fut Dainn,

Dvalinn, pour les nains,

Âsvidr pour les géants,

J'en gravai moi-même quelques-unes.



Sais-tu comment il faut tailler ?

Sais-tu comment il faut interpréter?

Sais-tu comment il faut teindre?

Sais-tu comment il faut éprouver ?

Sais-tu comment il faut demander?

Sais-tu comment il faut sacrifier ?

Sais-tu comment il faut offrir?

Sais-tu comment il faut immoler ?



("Les Dits du Très-Haut")
Commenter  J’apprécie          3715
finitysend   24 octobre 2017
L'Edda poétique de Régis Boyer
Toute étude de la religion germanique et scandinave qui négligerait ce trait pour se confiner à une description de mythes, à une nomenclature de divinités ou de héros, se condamnerait, par là même, à passer à côté de l’essentiel, c’est-à-dire du sacré: car le sacré chez les anciens Germains, c’est le Destin, le sens du Destin, les innombrables figurations que prend le Destin. Tacite le notait déjà: «Les auspices et les sorts n’ont pas d’observateurs plus attentifs 1.»
Commenter  J’apprécie          370
Nastasia-B   04 juillet 2015
Saga d'Eiríkr le Rouge suivi de Saga des Groenlandais de Régis Boyer
Les savants disent que l'été même où Eiríkr partit coloniser le Groenland, vingt-cinq bateaux partirent du Breidafjördr et du Borgarfjördr, mais quatorze arrivèrent là-bas ; certains furent déroutés et firent demi-tour, certains se perdirent. C'était quinze hivers avant que le christianisme fût légalement adopté en Islande*. (* donc en 984.)



SAGA DES GROENLANDAIS, Chapitre I.
Commenter  J’apprécie          371
Bobby_The_Rasta_Lama   29 mars 2022
L'Edda poétique de Régis Boyer
Quatre pendent,

Quatre vont,

Deux montrent le chemin,

Deux se défendent des chiens,

Un pendille derrière,

Assez sale toujours.

Roi Heidrekr,

Réfléchis à l'énigme !
Commenter  J’apprécie          367
Régis Boyer
BazaR   07 juin 2018
Régis Boyer
Une völva est une magicienne, particulièrement versée dans la pratique de la magie noire. Le sejdr avait pour fonction première de dévoiler le destin des hommes. Selon une perspective assez clairement chamanisme, la voyante cherchait à se mettre en relation avec l'autre monde, pour en obtenir les renseignements souhaités.

(note de la Saga d'Eiríkr le Rouge)
Commenter  J’apprécie          320
BazaR   04 juin 2018
Saga d'Eiríkr le Rouge suivi de Saga des Groenlandais de Régis Boyer
Les femmes firent alors un cercle autour de l'échafaudage où était assise Thorbjõrg, Gudrír déclama alors le poème si bien et bellement qu'aucun de ceux qui se trouvaient auprès ne pensa l'avoir jamais entendu dire d'une plus belle voix. La prophétesse la remercia beaucoup de ce poème et déclara que beaucoup d'esprits étaient accourus, trouvant agréable d'entendre le poème si bien incanté "qui voulaient précédemment nous quitter et ne nous prêter aucune obéissance. Voici que maintenant beaucoup de choses qui m'étaient cachées me sont devenues évidentes, à moi et à beaucoup d'autres".

(Saga d'Eiríkr le Rouge")
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le Manoir

Quelle est la maladie de Liam?

la toux
le cancer
la rougeole

10 questions
116 lecteurs ont répondu
Thème : Le manoir, tome 1 : Liam et la carte d'éternité de Evelyne Brisou-PellenCréer un quiz sur cet auteur