AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 987 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 25/03/1953
Biographie :

Après des études d'art, Romain Slocombe participe à l'aventure artistique du groupe Bazooka, notamment au tout début de celle du magazine Métal Hurlant (années 70), pour lequel il produit des œuvres naviguant entre bande dessinée et illustration. Ses thèmes de prédilection se focalisent rapidement autour du Japon, auquel il s'est intéressé dès sa prime jeunesse, et le bondage, avec des jeunes femmes (infirmières et japonaises) attachées (auquel et auxquelles il s'est intéressé plus tard).

Ses modes d'expression sont multiples: bande dessinée, dessin, peinture, illustration, photographie, cinéma, essais et roman, ce dernier que cela soit pour la jeunesse ou pour un public plus large. Romain Slocombe a exposé ses œuvres graphiques en France comme à l'étranger (New York, Londres, Stockholm, Tokyo, Bologne...).

L'expression romanesque semble avoir occupé une proportion importante de son énergie créative dès 2000 avec la parution de quatre romans – formant une tétralogie nommée La Crucifixion en jaune – jusqu'en 2006, avec comme (personnages et) éléments principaux :

un photographe britannique (que l'on espère ne pas ressembler trop à son géniteur), Gilbert Woodbrooke, spécialisé dans la photographie érotique de jeunes japonaises dans des costumes militaires,
le Japon : certains aspects controversés de son histoire moderne, sa culture alternative, ainsi que les yakuzas,
de jeunes japonaises, objet des fantasmes artistiques et sexuels de Woodbrooke, victimes désignées de la fatalité et de la maladresse,
les catastrophes inévitables, relatives à l'agrégat des trois éléments précédents.

Ces livres mêlent avec talent une intrigue de type roman noir avec, à chaque fois, des pans de chapitres dédiés à une approche de type historique, d'ailleurs documentée : la secte Aum, l'Histoire du Japon, en particulier ses exactions en Chine à partir de 1937 et pendant la Seconde Guerre mondiale.
+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Pour ce premier épisode de 2020, nous voici en Belgique et très exactement à Binche. Au menu, un grand roman d'aventure sur la débâcle de 1940, un splendide livre jeunesse dans le Grand Nord, et une plongée piquante dans les mondanités françaises… Rendez-vous sur le site http://www.lecteurs.com/ pour tenter de remporter les livres sélectionnés. - La débâcle, de Romain Slocombe (éditions Robert Laffont) - La mystérieuse baleine, de Daniel Frost (éditions Ecole des Loisirs) - Les derniers mondains, de Camille Pascal (éditions Plon) Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/c/Lecteurs Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
Podcasts (7) Voir tous

Citations et extraits (183) Voir plus Ajouter une citation
Pecosa   16 octobre 2018
L'infante du rock de Romain Slocombe
Johnny Thunders a été retrouvé mort dans sa chambre de motel de la Nouvelle-Orléans en 1991. Le corps portait des traces de coups mais les flics locaux ont bâclé l'enquête, attribuant le décès à l'héroïne alors que le musicien suivait depuis des années un traitement de substitution par la méthadone. Les dealers doivent être de nos jours au moins quinze à raconter lui avoir fourgué la dose. Une nouvelle légende urbaine.
Commenter  J’apprécie          342
palamede   26 novembre 2017
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe
On allait éteindre Paris. C’était tout naturel, mais ça faisait un effet étrange, Paris sans lumière. C’est comme si on allait éteindre toute la clarté du monde.



Erich Maria Remarque

Arc de Triomphe
Commenter  J’apprécie          330
Pecosa   16 septembre 2018
Shanghai connexion de Romain Slocombe
Dans cette partie de l'Europe, les frontières bougeaient souvent. Il existe une plaisanterie à ce sujet: "Un type est né en Autriche, il est allé à l'école en Pologne, il s'est marié en Allemagne, il a eu des enfants en Union soviétique, et il est mort en Ukraine. Et pendant tout ce temps, il n'a jamais quitté son village!"
Commenter  J’apprécie          312
Pecosa   11 octobre 2016
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe
"Notre informateur avait aussi rédigé un long mémorandum sur le soutien occulte du patronat français aux éléments de la droite extrême et à la politique allemande. Il citait MM. Peugeot et Scheller, qui est le directeur de L'Oréal et de Monsavon, comme financiers du CSAR, mouvement surnommé la Cagoule, notait que M. Albert-Buisson, président de Rhône-Poulenc, était un vieil ami de Pierre Laval... Ostniski avait copié une liste une liste de tous les donateurs de la Cagoule: autant que je me rappelle il y avait la société Michelin, les huiles Lesieur, un groupe de soyeux lyonnais, les chantiers de Saint-Nazaire, Pont-à-Mousson, les peintures Ripolin, le syndicat de l'industrie lyonnaise, Saint-Gobain, Cointreau, Lemaigre-Dubreuil, et des banquiers, notamment la banque Words...Les souscripteurs étaient recrutés par le Polytechnicien Eugène Deloncle, fondateur du MSR. Vous comprenez, nos grands patrons avaient connus une sale frayeur en 1936 avec la Front Populaire... Alors dans ces milieux-là, l'expression courante était "Vivement qu'Hitler vienne mettre de l'ordre!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          296
santorin   20 août 2019
L'étoile jaune de l'inspecteur Sadorski de Romain Slocombe
"Mon cœur est un cimetière."



Danielle CASANOVA

paroles prononcées à Auschwitz
Commenter  J’apprécie          272
Pecosa   29 août 2017
L'étoile jaune de l'inspecteur Sadorski de Romain Slocombe
Tu sais comment ça se passe les exécutions à Suresnes? Moi, j'en ai déjà vu. Des otages juifs que j'ai fait fusiller parce que c'était des rouges! Des pourritures, des têtes de cons comme toi! On les fait partir à 6h30 du matin de Drancy ou du fort de Romainville. Chaque détenu est enchaîné et accompagné par deux SS. Les cercueils font le voyage avec eux. Pas de couvercle, ça fait gagner du temps. On les fabrique tous de la même taille, donc certains trop justes pour les macchabées qu'on y mettra. Ceux-là, on les fait rentrer entre les planches à coups de pied. Les otages ont le droit de formuler leurs dernières volontés, de fumer une cigarette, et pour ceux qui veulent, de demander l'assistance d'un aumônier.
Commenter  J’apprécie          245
Tostaky61   14 septembre 2016
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe
Tout le monde, délinquants,terroristes, communistes, indicateurs, est classé dans les registres. Avec leurs photos, leurs empreintes digitales si possible, et un ensemble détaillé d'informations les concernant : antécédents, adresse, métier, habitudes, famille, penchants sexuels. Nous connaissons tout et savons tout !
Commenter  J’apprécie          230
Pecosa   30 août 2017
L'étoile jaune de l'inspecteur Sadorski de Romain Slocombe
L'un des deux suspects auraient été décrit par un témoin comme étant de "type nord-af'". Enfin, un raton, quoi.

-Oui...

- Je suppose que suite à ce témoignage, Schneegans et Sablé cherchent leur bonhomme à Pigalle ou à la Goutte-d'Or dans les milieux nord-africains, ou en banlieue...Pas dans les quartiers juifs de la circonscription parisienne. Voyez-vous, monsieur le directeur, je suis natif de Sfax, en Tunisie.... Je connais les bicots autant que les youtres, sauf votre respect. Et je me suis fait la réflexion, en parlant avec mes collègues, que ce pourrait aussi bien être un Juif séfarade, votre terro. Parce que, quand on n'a pas l'habitude, il est facile de les confondre avec les Arabes...

Billet paraît médusé. Il pointe avec lenteur son fume-cigarette vers l'inspecteur principal adjoint.

- Vous voyez ce que je voulais dire? Avec ma symbiose... Hein? Commissaire Hénoque? CommissaireLantelme? Monsieur Silvestri? Bravo, inspecteur Sadorski! Excellent!
Commenter  J’apprécie          180
nadiouchka   14 octobre 2017
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe
- Le jour de mon mariage, en février de l’an dernier, quelqu’un de la famille d’un couple qui attendait au fond de la salle a demandé au maire, très fort, s’il fallait des tickets pour se marier.. Tout le monde se tenir les côtes de rire. Le maire est doué de sens de l’humour, puisqu’il a répondu tout de go : Non, monsieur. D’ailleurs, c’est déjà rationné : une femme pour la vie !

P.40

Commenter  J’apprécie          180
Pecosa   27 juillet 2017
Avis à mon exécuteur de Romain Slocombe
A la fois organisateur, administrateur et commandant de l'opération, Malraux recruta dès la fin de juillet 1936 des mercenaires, pilotes et mécaniciens avec l'aide de l'ambassade d'Espagne à Paris, et servit d'intermédiaire entre les deux gouvernements. Il partit également acheter des avions avec de l'argent espagnol en Tchécoslovaquie, en Belgique et en France. Malheureusement ,ces avions étaient aussi des modèles vétustes, à l'exception de deux chasseurs Dewoitine et d'un bombardier Bloch 210. Les aviateurs mercenaires de l'escadrille España étaient d'anciens combattants de la Grande Guerre ou des pilotes de réserve de l'armée française. Le chef de l'escadrille était un jeune Français, Abel Guides qui trouva la mort quand l'avion sanitaire qu'il pilotait fut abattu par les franquistes.
Commenter  J’apprécie          160
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Romain Slocombe (941)Voir plus


Quiz Voir plus

Bienvenue chez Slocombe

Je ne suis pas né de la dernière pluie, j'ai tout de suite vu que j'avais affaire à un .....?..... détective, il s'appelait Jo Bical, et n'avait que 12 ans !

Vrai
Faux

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Romain SlocombeCréer un quiz sur cet auteur
.. ..