AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 216 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Gilu , le 15/01/1949
Biographie :

Quittant son Japon natal, Satomi Ichikawa est arrivée un jour à Paris, sans parler un mot de français, une valise à la main... et elle a décidé d'y rester à tout prix. Elle ne savait pas encore que sa vocation était le dessin. C'est en regardant un livre illustré du peintre Maurice Boutet de Monvel, dans la vitrine d'un libraire, qu'elle en a eu la révélation. Sans avoir jamais pris une seule leçon, elle se met immédiatement à dessiner. Depuis quelques années, elle écrit ses textes, pleins de finesse et de musicalité, directement en français alors qu'elle a déjà été traduite en huit langues. Comme elle est restée une grande voyageuse, elle situe souvent ses histoires dans des pays lointains, en Afrique, ou bien en Amérique du Sud ou encore en Asie. Dans tous ses livres, on retrouve ses amis, leurs lieux, ses passions comme la danse ou les poupées qu'elle collectionne.
+ Voir plus
Source : http://www.ecoledesloisirs.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

À l'occasion du 5e festival du livre de jeunesse à Hossegor, Lire sur la vague, rencontre avec Satomi Ichikawa autour de son ouvrage aux éditions L'école des loisirs. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2194587/satomi-ichikawa-bienvenue-sur-mon-ile Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/

+ Lire la suite

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21   08 décembre 2013
Le livre de Noël de Satomi Ichikawa
Voici un très ancien conte russe, qui explique pourquoi les enfants de ce pays trouvaient du pain noir dans leurs bas le jour de Noël.

Une vieille femme nommée Babouchka avait l'habitude d'accueillir les voyageurs qui passaient devant sa maison. Un matin d'hiver, trois étrangers richement vêtus la prièrent de les héberger. Elle leur offrit du pain noir, du thé et leur donna même son propre lit.

Quand ils s'éveillèrent le lendemain, Babouchka leur demanda la raison de leur voyage. Ils lui répondirent :

- Nous sommes trois rois venus d'Orient en suivant une étoile. Elle nous guide vers l'Enfant Jésus.

- J'aimerais vous accompagner, déclara la vieille femme.

Mais elle ne voulait pas partir avant d'avoir rangé sa maison. Elle se mit donc en route un peu plus tard, emportant un morceau de pain noir, son seul bien, en guise d'offrande.

Il lui fallut des mois avant d'atteindre Bethléem. Quand elle y arriva, il ne restait dans l'étable que les animaux. Babouchka déposa son pain dans la crèche, afin que Jésus sache qu'elle était venue.

Pendant la nuit, la vieille femme fut réveillée par une voix disant :

- Je suis l'Enfant Jésus. Prends ma main et suis-moi !

Ce fut cette nuit-là que mourut Babouchka.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Gwen21   03 décembre 2013
Le livre de Noël de Satomi Ichikawa
Et dans le ciel apparut soudain l'étoile du berger, comme un message de paix et de joie.
Commenter  J’apprécie          190
TheWind   20 octobre 2014
Les amis du vieux château de Satomi Ichikawa
Tout en haut de l'escalier en colimaçon, voilà le grenier.

"Bonjour. Bienvenue dans mes appartements ! "

La chauve-souris qui pend au plafond a une toute petite voix pointue.

" Il y a encore quelqu'un qui vit ici."
Commenter  J’apprécie          180
Palmyre   15 juin 2013
La fête de la tomate de Satomi Ichikawa
Un matin, catastrophe, Hana s'aperçoit qu'il y a de petits trous dans les feuilles.

"Qui ose manger ma plante?" s'écrie-t-elle.

En cherchant bien, elle découvre de toutes petites chenilles vertes, en train de se régaler. Elle les enlève soigneusement. "Allez-vous-en ailleurs! Et n'essayez pas de revenir, sinon ça ira mal pour vous, compris?
Commenter  J’apprécie          140
iz43   03 mai 2016
Ma chèvre Karam Karam de Satomi Ichikawa
Je suis si fatigué, et j'ai si faim.

Je n'en peux plus.

Mais soudain, Karam-Karam apparaît.

Elle s'avance vers moi, une galette entre les dents.
Commenter  J’apprécie          130
Myriam3   03 juillet 2014
Dalla-dalla de Satomi Ichikawa
Nous roulons! Nous roulons! C'est vraiment bien d'avoir un dalla- dalla. Nous traversons des petits villages, des champs, des forêts...
Commenter  J’apprécie          80
iz43   03 mai 2016
Ma chèvre Karam Karam de Satomi Ichikawa
enfin,nous voila partis je pousse fort sur la perche, tandias que Samba s'endort sur la pagaie. Nous filons au milieu du fleuve. Soudain, j'entends: plouf !

"Oh, Samba ! Secoue-toi, ta chèvre s'est sauvée!"
Commenter  J’apprécie          60
Moussaron32   02 septembre 2013
Baobonbon de Satomi Ichikawa
"Je m’appelle Paa. Dans ma langue, cela veut dire gazelle. C’est parce que je suis très léger et que je cours aussi vite qu’une gazelle. J’habite dans la montagne où poussent des bananiers. Aujourd’hui maman m’a dit : « Paa, tu veux bien aller au marché Samedi, vendre nos bananes, Avec l’argent, tu achèteras de l’huile du sel, du café, et du savon et des allumettes ? » « Pas de problème, maman » J’ai répondu.

Samedi matin ; je me suis levé très tôt, j’ai posé un gros régime de bananes en équilibre sur ma tête et je suis descendu de la montagne. Les dernières étoiles étaient là pour m’accompagner. L’air de la nuit africaine était frais et doux.

Puis le jour a pointé à l’horizon. Le ciel est devenu rose et les oiseaux se sont mis à chanter. J’ai aperçu le village qui n’était plus très loin. En moins d’une heure, je serai au marché.

Tout à coup, qu’est ce que je vois ? Une gazelle ! Je n’ai pas résister: j’ai posé mes bananes pour faire la course avec elle. J’ai failli gagner, mais elle était vraiment très, très rapide.

Quand j’ai repris mon chemin, le régime de bananes m’a semblé beaucoup plus lourd. Je l’ai chargé sur mon dos, mais c’était toujours aussi lourd. En plus, le soleil me tapait sur la tête.

Ouf ! Que c’était bon de s’asseoir un peu à l’ombre ! Ça me sauvait la vie. « Ah, j’ai chaud et j’ai soif ! » ai-je dit tout haut.

« Ah j’ai chaud et j’ai soif ! » a répété une voix enrouée, derrière moi. « Mais qui parle donc ? »

« C’est moi » a gémi la voix enrouée. « C’est toi qui parle Baobab ? » Je me suis levé pour mieux le regarder. « Comme tu es énorme ! On dirait que tu as planté tes racines dans le ciel ! » Baobab s’est mis à rire : « C’est peut)être pour ça que j’a ai si chaud et si soif ! » « Mais oui, je comprends. Et toi, tu n’as même pas d’ombre pour t’abriter ! »

« Attends-moi, Baobab ! Je vais vite chercher de l’eau ! » « Ohé ! Baobab a chaud et soif ! Aidez-moi à lui porter de l’eau ! »

« Portez de l’eau jusqu’au baobab ? Combien tu paies ? » a demandé un garçon. « Je n’ai pas d’argent » ai-je répondu, « Mais je peux payer avec des bananes. »

Mais quand nous sommes arrivés avec l’eau, il n’y avait plus que les peaux des bananes au pied de baobab. « Ah ! les babouins ! Ce sont eux, les voleurs ! » Mince alors ! Je n’avais plus de quoi payer les seaux d’eau. Je n’avais plus rien à vendre au marché. Et je n’allais pas pouvoir acheter d’huile, ni de sel. Rien ,même pas les allumettes.. Qu’est-ce que maman allait dire ?

« Puis-je vous offrir mes fruits à la place des bananes ? a dit Baobab d’un air désolé. Nous avons levé les yeux, nous sommes tous regardés et nous avons crié « OUIIII ! »

Alors nous avons arrosé Baobab et des fruits sont tombés sur nos têtes comme des cadeaux du ciel ! Et les autres enfants sont repartis, tout contents.

« Paa, ramasse ta part maintenant »De nouveau, Baobab a secoué ses branches. « Ces fruits sont pour toi. Approche ton oreille. Je vais te dire un secret. Écoute bien. Si tu prends les graines de mes fruits et que tu suis la recette que je vais te donner, tes problème seront résolus. »

J’ai suivi la recette de Baobab et j’ai fabriqué des bonbons délicieux. U peu plus tard, installé sur le marché, je criais : « Baobonbons! Baobonbons! » Et oui, c’était le nom que je leur avais donné. Et je les ai tous vendus dans la matinée. Voilà comment j’ai pu rapporter à maman tout ce qu’elle m’avait demandé et même plus !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
iz43   03 mai 2016
Ma chèvre Karam Karam de Satomi Ichikawa
Quand j'arrive au sommet de la dune,je n'en crois pas

mes yeux. Elle s'est bien cachée , la coquine. Il y a des dizaines de chèvres. Et elles se ressemblent toutes.
Commenter  J’apprécie          60
Myriam3   23 juillet 2014
Y a-t-il des ours en Afrique ? de Satomi Ichikawa
Un peu plus loin, Simba et sa famille font la sieste. J'essaie de ne pas faire de bruit. "Tiens, je sens une odeur bizarre... Qu'est-ce que c'est que ça? Il y a un nouvel animal dans mon royaume et on ne m'a pas prévenu?" Je n'ai pas le temps de donner d'explications, la voiture est déjà loin.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..