AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.62 /5 (sur 42 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , 1958
Biographie :

Serge Schall est né en 1958 à Marseille. Bercé par l’adage qui dit
« qu’il n’y a pas plus efficace qu’un fainéant lorsqu’il se met au travail », il peine à poursuivre des études qui le mèneront, finalement, à un Diplôme de Docteur-ingénieur en Agronomie, délivré par l’École Nationale Supérieure d’Agronomie de Montpellier et par l’Université des Sciences et Techniques du Languedoc de Montpellier. À court de majuscules pour rédiger son curriculum vitae, il se lance à corps perdu dans le monde du travail.

Successivement directeur d’un laboratoire de culture in vitro, puis directeur commercial d’une pépinière, il décide, il y a une dizaine d’années, de prendre une nouvelle orientation et de mettre ses connaissances à la disposition du grand public. Depuis, il collabore de manière permanente à plusieurs titres de la presse spécialisée dans le jardinage et complète son propos par la rédaction régulière de livres sur les plantes et le jardin, près d’une vingtaine à ce jour.

De sa formation de chercheur, il conserve une approche sans aucun a priori, de son expérience de terrain un bon sens « paysan » alimenté par la pratique du jardinage acquise entre Provence et Côte d’Azur où il jardine depuis plus de 30 ans. Toujours en gardant à l’esprit qu’on peut, et qu’on doit, travailler sérieusement sans se prendre au sérieux.
+ Voir plus
Source : http://www.plumedecarotte.com/auteur.php?id=36
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Serge Schall
Kawane   03 août 2019
Serge Schall
En matière de confiserie, pendant toute la période du Moyen Âge on s'inspire des antiques. Galien ou Hippocrate ont transmis des recettes de fruits confits dans du miel pour soulager les douleurs d'estomac ou affections respiratoires. Les confiseries sont données aux convalescents ou en fin de repas pour aider la digestion, chasser les mauvaises humeurs ou favoriser les mictions. De la même façon, au Moyen Âge, on sert les confiseries en fin de repas, et même si elles sont consommées aussi par des gens bien portants elles ne se départent pas complétement de leur alibi médical.
Commenter  J’apprécie          182
book-en-stock   11 juin 2016
Histoires extraordinaires de plantes et d'hommes de Serge Schall
Les Provençaux éprouvent tous un rien de fierté è parler du mistral devant l'étranger, même s'ils pestent contre ses rafales trop fortes, trop froides. En plus d'assainir régulièrement l'atmosphère provençale, il possède une vertu insoupçonnée: celle de façonner les cannes. [...] Ainsi grâce à ces conditions climatiques particulières on fabrique les meilleures anches au monde.

p.55
Commenter  J’apprécie          50
Kawane   03 août 2019
Plantes à bonbons de Serge Schall
L'ANIS DE FLAVIGNY

C'est un de nos plus anciens bonbons de notre patrimoine sucré, déjà fabriqué par les moines bénédictins de l'abbaye de Flavigny-sur-Ozerain, en Bourgogne, en utilisant l'anis rapporté par un voyageur romain du nom de Flavius, mais il ne portait pas encore son nom.

Au fil des siècles on parlait de grain d'anis, d'anis couvert, du petit Verdun ou de dragée de Reine pour le désigner. Après la Révolution, seuls huit confiseurs se sont partagés sa fabrication, il n'en reste plus qu'un aujourd'hui.

Petit détail révélateur d'un beau dynamisme commercial, l'anis de Flavigny fut le premier bonbon proposé dans des distributeurs automatiques dans les gares et le métro.
Commenter  J’apprécie          30
Kawane   03 août 2019
Plantes à bonbons de Serge Schall
Toutes les confiseries édulcorées avec du miel recevaient le nom générique d'épices. Elles étaient offertes aux hôtes mais aussi aux femmes comme témoignage de galanterie ou encore aux personnalités. Saint-Louis, pour corriger les dérives des juges qui avaient usage de se faire récompenser en épices pour rendre la justice - qui était gratuite, dut limiter les cadeaux épicés à une valeur de 10 sols par semaine.
Commenter  J’apprécie          30
Kawane   03 août 2019
Plantes à bonbons de Serge Schall
C'est sans doute du côté de l'Orient que la confiserie se transmute en gourmandise. Les califes de Bagdad à partir du VIIIe siècle, ont accordé une grande place à l'art de guérir. Ils modernisent et complètent les traités grecs en médecine, et détachent la pharmacie de la médecine, en faisant une discipline à part entière. Aux simples utilisés par les Grecs ils ajoutent des substances tel que le santal, le camphre, ou encore le myrobolan et le musc, déjà employé en cuisine. Ainsi les médicaments glissent-ils en cuisine. Les traités de médicaments composés donnent des recettes de préparations destinées à guérir et à soulager mais aussi à contenter les papilles des gourmets.
Commenter  J’apprécie          20
Kawane   03 août 2019
Plantes à bonbons de Serge Schall
Lorsqu'on dit "boule de gomme", la plupart du temps on pense à elle en premier. La pastille Valda a été créée en 1900 et doit sa renommée jamais démentie au génie publicitaire et marketing de son inventeur, le pharmacien Henri Cannone (1867-1961).
Commenter  J’apprécie          20
Enya75   09 septembre 2018
Plantes à bonbons de Serge Schall
Le marron glacé est une ancienne confiserie qui a connu ses premières lettres de noblesse à Versailles, sous Louis XIV. C'est sans doute dans l'ouvrage du Sieur de la Varennes, de 1667, "le parfait confiturier" qu'on trouve les premières indications pour sa fabrication, sur la façon de "faire marron pour tirer au sec". Les marrons cuits et épluchés séjournent dans des bains sucrés successifs pour remplacer leur eau par le sucre.
Commenter  J’apprécie          10
Enya75   13 septembre 2018
Plantes à boire de Serge Schall
L'expression "fort de café", qui signifie excessif, difficilement supportable, a bien sûr été déclinée avec tous les succédanés et toutes les sortes de café. Fort de moka ou fort de chicorée, pour ne reprendre que les plus courants. "S'unir à un autre ! c'est un peu fort de chicorée".
Commenter  J’apprécie          10
Enya75   04 septembre 2018
De mémoire de vergers : Histoires gourmandes des fruits de nos campagnes de Serge Schall
Si je me contentais de vous dire que les affatoules sont les fruits de l'affatoulier, je n'aurais pas fait mon travail. Ce fruitier est connu localement comme l'Abricotier de Briançon, prunus brigantium, ses fruits, comme prunes des Alpes.
Commenter  J’apprécie          10
Enya75   07 septembre 2018
Tomates de Serge Schall
Si plus de 130 ans de réclame, de publicité et de com' vous ont convaincu, comme moi, que le ketchup c'est le vrai goût de l'Amérique, je vous le dit tout net : on a tout faux ! Il est plus probable que le ké tsiap soit une sorte de sauce piquante chinoise traditionnelle à base de poissons.

Au XVIIIe siècle, des navigateurs anglais en auraient rapporté quelques tonnelets en Angleterre, mais les cuisiniers, trouvant la préparation un peu trop agressive pour leur palais, y ajoutèrent du sucre, des champignons et de la purée de tomate.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un peu de roi, un peu de reine ...

Quel prénom n'a jamais été porté par un roi de France ?

Jean
George
Philippe
Charles

16 questions
60 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , cuisine , musiqueCréer un quiz sur cet auteur