AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.23 /5 (sur 110 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Calcutta , 1973
Biographie :

Shumona Sinha est une auteure franco-indienne vivant en France.

Elle obtient le prix du meilleur jeune poète du Bengale en 1990, avant de s'installer à Paris en 2001. Elle a quitté l'Inde grâce à un recrutement local organisé par l'ambassade de France, pour partir enseigner l'anglais dans des collèges de l'Hexagone.
Diplômée d'un Master 2 en lettres modernes de la Sorbonne, elle a publié plusieurs anthologies de poésie française et bengalie en collaboration avec son ex-mari, l'écrivain Lionel Ray, avec qui elle a été mariée pendant huit ans.
Elle publie en 2008 son premier roman aux éditions de la Différence : "Fenêtre sur l'abîme".
"Assommons les pauvres !", son second roman, est publié en 2011 aux Éditions de L'Olivier. Très remarqué par la critique, il est lauréat du Prix Eugène Dabit du roman populiste 2011 et du Prix Valery-Larbaud 2012, le Internationaler Literaturpreis HKW (2016), prix récompensant un ouvrage traduit pour la première fois en allemand. Il est adapté en scène par les théâtres en Allemagne et en Autriche.
"Calcutta", son troisième roman, publié en 2014 aux Éditions de L'Olivier, est lauréat du Grand Prix du Roman de la Société des gens de lettres et le Prix du rayonnement de la langue et de la littérature françaises de l'Académie française (2014).
Elle publie en 2017 son quatrième roman "Apatride", aux Éditions de L'Olivier, qui sera dans la sélection de plusieurs prix littéraires.
Les trois derniers romans de Shumona Sinha sont traduits dans plusieurs langues, font l'objet d'étude universitaire en France, en Allemagne, aux USA.
+ Voir plus
Source : babelio
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Shumona Sinha - Assommons les pauvres

Podcasts (7) Voir tous


Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   17 juin 2020
Le testament russe de Shumona Sinha
Chaque jour vécu est un compromis. Survivre grâce aux gens insignifiants, aux miettes des choses. C'est une façon de bluffer mon destin. arracher encore une journée et la modeler à ma guise. c'est une tentative de déplacer une pierre sur le chemin. D'avoir l'impression de ne pas vivre en vain. (p. 186)
Commenter  J’apprécie          180
fanfanouche24   08 juin 2020
Le testament russe de Shumona Sinha
J'ai toujours pensé qu'il existe un genre d'homme qui sont capables d'écraser les papillons dans leurs mains pour en extraire des couleurs. Je ne sais pas de quelle couleur est leur âme ou s'ils croient seulement en l'existence de l'âme , cette chose si volatile, si fragile. (p. 101)
Commenter  J’apprécie          170
fanfanouche24   11 juin 2020
Le testament russe de Shumona Sinha
Etre intellectuel sans avoir la fortune était comme être figurant hors du tableau, suspendu dans le vide sans toile derrière lui. (p. 127)
Commenter  J’apprécie          150
fanfanouche24   16 juin 2020
Le testament russe de Shumona Sinha
Tania reconnaîtra-t-elle le pays dont elle est tombée amoureuse ? Qu'estce qui restera en elle de ses lectures d'enfance, de jeunesse ? Est-ce qu'elle nous pardonnera d'avoir échoué ? Il y a des amours que rien ne peut déraciner. Car sans ces amours-là l'homme ne vaut plus rien. Sans ces amours-là l'homme n'a pas d'image glorieuse de lui-même. (p. 192)
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24   10 juin 2020
Le testament russe de Shumona Sinha
Nous sommes restées seules à la maison, les trois soeurs, qui n'avions pas le droit d'entrer à l'université à cause de notre père indigne, ancien propriétaire d'un bien privé. (p. 117)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24   18 juin 2020
Calcutta de Shumona Sinha
Le pouvoir des mots est sans limites, sans faille, il s'impose aux choses, aux faits, à nos idées et à nos sentiments. Mais parfois les mots sont là pour mieux faire entendre le silence, l'encercler comme une petite margelle entoure un puits. Dans cet espace limité le silence devient infini, insondable. (p. 13)
Commenter  J’apprécie          120
Shumona Sinha
fbalestas   16 mai 2020
Shumona Sinha
La fille aînée (de Korneî Tchoukovski) Lydia et moi sommes devenues amies. Elle était auteure, elle aussi, et surtout secrétaire d’Anna Akhmatova. Nous nous retrouvions de temps en temps, ressassions le passé. Nous ne l’avons pas vécu ensemble, mais nous étions les fragments de la même matrice massive. Nous avions le sentiment d’avoir été témoins de quelque chose de grand, créé par nous-mêmes et qui nous avait pourtant dépassé. Je ne pouvais croire que nous étions tous des éléments disparates, disloqués. Nous étions cueillis par la main terrible et géante de l’Histoire, unis à jamais.
Commenter  J’apprécie          114
fanfanouche24   09 juillet 2020
Calcutta de Shumona Sinha
Son regard rempli d'encre, rempli de chagrin me hante. J'essaie de deviner s'il [père de la narratrice ] a souffert du mal de son corps jusqu'au dernier moment, s'il a souffert à l'idée de devoir nous quitter, s'il a pensé à moi, s'il a souffert de mourir sans me voir. S'il aurait souffert de se voir soumis à ces rites religieux qu'il a rejetés toute sa vie. (p. 11)
Commenter  J’apprécie          112
fanfanouche24   07 juin 2020
Le testament russe de Shumona Sinha
Depuis la chute de l'URSS les ponts étaient démolis autour du Bengale. Mais tel un train aux freins cassés lancé à pleine vitesse, le Parti continuait à foncer droit devant lui. Au lieu de la fraternité entre les travailleurs du monde, les militants communistes de Calcutta se montrèrent préoccupés par les enjeux locaux. (p. 72)
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24   07 juin 2020
Le testament russe de Shumona Sinha
Tous les débuts sont vrais, insensées sont les fins. Personne ne pourrait croire que les livres si gais, si enchanteurs que publiait mon père cachaient une telle détresse, que chacune de leurs pages avait été arrachée des griffes de la censure. Personne ne pourrait croire aujourd'hui qu'un pays voulait se construire en éliminant systématiquement ses hommes et leur pensée.

(p. 100)
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-46443

Quel héros grec a revêtu des vêtements féminins à la cour du roi Lycomède?

Héraclès
Achille
Mentor

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thèmes : transformisme , mythologie grecque , mythologie scandinave , Mythologie indienne , académie françaiseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..