AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.66/5 (sur 555 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Sophie Rouvier est écrivaine. Autrice de six romans sous le nom de Sophie Henrionnet, dont Vous prendrez bien un dessert (paru en version poche aux éditions Charleston), ou encore Plus immortelle que moi (aux éditions du Rocher), elle est également scénariste de romans graphiques (Et puis Colette, aux éditions Delcourt). Comme une éclipse, son nouveau roman aux éditions Fayard, paraît simultanément avec Sur les balcons du ciel, publié au Livre de Poche.

Bibliographie sélective :
– Sous les balcons du ciel
– Comme une éclipse

Source : Livredepoche
Ajouter des informations
Bibliographie de Sophie Rouvier   (6)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
Clara, par quelques mots chaleureusement choisis, avait su mener la conversation des banalités aux confidences. Et Adèle n'avait pas lutté, comme bercée par la voix, la présence et la gentillesse de la jeune femme.
Durant de longues minutes, elle avait vidé son sac, pleuré son enfance cabossée, son quotidien vain et vide de sens. Elle s'était livrée, avait évoqué ses doutes, ses blessures, et cette vie à venir qu'elle devinait toujours plus morne. Sa résignation face au bus qui s'était présenté devant elle, l'embryon de révolte involontaire qui l'avait menée jusqu'à ses racines et sa volonté naissante d'enfin affronter le passé pour tenter d'avancer, peut-être. Mais pour quoi faire ? Bon sang ! Comment était-elle censée emplir sa vie ? Elle voulait trouver un mode d'emploi !
Commenter  J’apprécie          20
En fixant les ombres au plafond, elle repensa aux vagues sombres, au ciel bleu, au vent et aux odeurs, comme celle des tilleuls du jardin, si profondément ancrées en elle. Quelle idiote elle avait été de penser qu'elle pourrait enfouir son histoire éternellement, comme on cache un objet au fond du cagibi ou que l'on recouvre un papier peint par un autre.
Commenter  J’apprécie          00
C'était quand même fort ! Elle venait se terrer au fin fond de la France parce que sa vie se délitait et ne rimait à rien, et elle allait devoir rendre des comptes à un type qu'elle ne connaissait pas, car une fille encore plus paumée qu'elle avait choisi son « spot » pour se suicider !
Commenter  J’apprécie          00
— Un problème?
— En quoi ça te regarde ? répondit-elle du tac au tac.
Elle se sentit aussitôt honteuse, pourtant c'était épidermique. Quelque chose chez Anatole lui donnait envie de laisser libre cours à sa colère. Cet air de pouvoir tout comprendre, tout excuser. Sa constance à la Maître Yoda faisait plutôt naître en elle des pulsions agressives, si bien que ses récentes bonnes résolutions - faire des efforts à son égard - s'évanouirent.
Commenter  J’apprécie          30
La famille, c’est celle qu’on choisit de construire.
Commenter  J’apprécie          50
Lison, c’est de son âge, voudrait être l’exact opposé de ses parents, mais ses parents sont tant et tant de choses qu’il ne reste que peu d’options. Et malgré tout, la forme des liens sans doute, elle est heureuse de les revoir tous autant qu’ils sont.
Commenter  J’apprécie          30
Sur ces mots, elle balaie l'assistance du regard. Ses yeux glissent des uns aux autres. Rose et Henry, Paul et Isabelle, Mélanie et Esteban : on peut connaître des individus mais les couples, eux, constituent des mystères impénétrables.
page 179.
Commenter  J’apprécie          30
Ils pénètrent dans une nouvelle phase de leur vie, voilà tout. Regrettera-t-elle leurs moments communs? Sans aucun doute. Certains en tout cas. Faire durer serait prendre le risque de piétiner ce qui a été. Leur histoire a été trop parfaite dans les débuts. Elle qui n’avait pas d’idéaux s’était prise à espérer. Mais rien ne dure, surtout à cette intensité. Rien n’est éternel.
Commenter  J’apprécie          20
Combien de temps lui aura-t-il fallu pour assumer de ne plus être heureuse et intégrer qu’elle voulait autre chose que de rester dans l’ombre d’un amour terminé ? Il y a des familles où l’on parle librement de ce qu’on ressent et d’autres au sein desquelles les sentiments sont constamment à deviner. Il faut un certain courage pour s’affranchir de générations de taiseux.

Il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre… Elle doit accepter de changer de certitudes.
Commenter  J’apprécie          10
Etrange impression que de l'observer à la dérobée, si sûre d'elle, si présente au monde, alors qu'il pensait que cette facette de sa personnalité appartenait au passé , qu'elle n'était plus tout à fait la femme pour laquelle il avait eu un incroyable coup de foudre. il n'st pas nostalgique non plus. ils vont terminer proprement leu histoire parce qu'ils se sont aimés passionnément et qu'il serait vraiment moche de se détester.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Sophie Rouvier (948)Voir plus

Quiz Voir plus

Les couples célèbres

Qui étaient "les amants du Flore" ?

Anaïs Nin et Henri Miller
Elsa Triolet et Aragon
Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre
Paul Verlaine et Arthur Rimbaud

9 questions
9389 lecteurs ont répondu
Thèmes : couple , roman d'amourCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..