AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.97/5 (sur 131 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) à : Stockholm , le 15/04/1931
Mort(e) à : Stockholm , le 26/03/2015
Biographie :

Tomas Tranströmer est un poète suédois.

Il étudie la psychologie à l'Université de Stockholm, après s'être intéressé aux lettres et à l'histoire de la religion. Il publie son premier recueil de poèmes "Dix-sept poèmes" en 1954. Il sort diplômé en 1956 et continue d'assouvir sa passion pour l'écriture tout en travaillant auprès des personnes en difficultés, dans un centre d'éducation pour enfants difficiles (handicapés, prisonniers, toxicomanes, jeunes délinquants, etc .). "Visions Nocturnes" et "Baltiques" sont parmi ses recueils les plus connus, ils datent de 1970 et 1974.

En 1990, Tranströmer est victime d'une attaque cérébrale, il devient en partie aphasique et hémiplégique. Il se retire alors dans une île au large de la Baltique, mais il continue à écrire. Il publie encore trois recueils "Funeste Gondole" (1996), "Poèmes courts" (2002) et "La Grande Énigme" (2004) et à jouer du piano de la main gauche seulement. Il publie une courte autobiographie, "Les souvenirs m'observent", en 1993.

Il reçoit le prix Nobel de littérature en 2011 "car, par des images denses, limpides, il nous donne un nouvel accès au réel."

Tranströmer est également un ami proche du poète américain Robert Bly avec lequel il a entretenu une longue correspondance. Par ailleurs, il a participé à une nouvelle traduction de la Bible en suédois où il traduit les "Psaumes".
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Tomas Tranströmer   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« Rares sont les auteurs suédois qui ont joué un rôle dans la littérature mondiale. Swedenborg (1688-1772) fut l'un d'eux […]. Un autre fut le Strindberg (1849-1912) des dernières années […]. » (Kjell Espmark) « La voix de Tomas Tranströmer (1931-2015) est celle d'un homme de notre temps, un homme dont les poèmes nous apprennent qu'il a voyagé […] ; un homme qui est surtout très ordinairement père de deux enfants, qui prend sa voiture pour se rendre à son travail, dort parfois dans des hôtels, et plus souvent encore dans sa propre maison en Suède. […] Rien là qu'un lecteur de cette fin de siècle n'ait pu vivre lui-même. […] […] ses poèmes nous semblent […] un « parti pris des choses ». […] Un monde complexe s'étend sur la page : ainsi la nature suédoise, rugueuse sans être inhospitalière - des fortes profondes, des racines tortueuses, des fjords semblables à des déchirures dans la terre, des pierres partout, la neige surtout. […] Tranströmer ne se voue pas, en le recensant, à la banalité du monde contemporain. […] Trop humble, Tranströmer, c'est-à-dire trop rieur ; il déclarait discrètement éprouver ce litige en évoquant toutes ces « choses qu'on ne peut écrire ni passer sous silence » […] Qu'elle soit métaphore, analogie ou comparaison, l'image redouble la chose, la sort de cette indifférence où le langage que Tranströmer dit « conventionnel » la tient ; la sort de son idiotie en lui donnant un reflet, cette différence dont notre regard nécessairement la doue. Sans doute ce langage « conventionnel » suffit-il à désigner les objets que nous plions à nos usages : leur silence, c'est-à-dire leur façon d'être absents des mots, signale assez notre familiarité avec eux. Mais lorsque soudain nous réalisons leur présence dans son épaisseur et sa différence véritables, alors leur altérité radicale nous apparaît. Ni les noms communs ni nos usages quotidiens n'épuisent ce surplus […]. Ce surplus est l'appel auquel l'image répond […]. Réaliser, c'est prendre conscience et rendre réel ; c'est réponde à la nécessité que deux vérités s'approchent, « l'une de l'intérieur, l'autre de l'extérieur », l'une dicible, l'autre visible, et dialoguent par-delà leur séparation. […] Tel est le sens du face-à-face que crée la poésie. […] le pouvoir infini de création verbale qu'exprime l'image poétique est la métaphore de notre rapport infini au monde. Par lui, nous accédons à la conscience de ce qui nous dépasse. […] » (Renaud Ego) « […] Un an avant ma mort, j'enverrai quatre psaumes à le recherche de Dieu. Mais cela commence ici. Un chant sur ce qui nous est proche. Ce qui nous est proche. Champ de bataille intérieur où nous les Os des Morts nous battons pour parvenir à vivre. (Tomas, Tranströmer, Un artiste dans le nord) » 0:00 - Les pierres 0:45 - Kyrie 1:19 - de la montagne 2:03 - Sombres cartes postales II 2:20 - Haïkus I 2:31 - Haïkus X 2:45 - Générique Référence bibliographique : Tomas Tranströmer, Baltiques, traduit par Jacques Outin, Éditions Gallimard, 2004 Image d'illustration : https://sis.modernamuseet.se/objects/83349/tomas-transtromer Bande sonore originale : So I'm An Islander - Lonely Secrets We Had Lonely Secrets We Had by So I'm An Islander is licensed under a CC BY-SA 3.0 Attribution-ShareAlike license. Site : https://www.free-stock-music.com/soimanislander-lovely-secrets-we-had.html #TomasTranströmer #Baltiques #PoésieSuédoise

+ Lire la suite

Citations et extraits (238) Voir plus Ajouter une citation
On a toujours l’impression d’être plus jeune qu’on est.
Je porte en moi tous mes visages passés, comme un arbre ses cernes.
C’est leur somme qui fait de moi ce que je suis.
Le miroir ne reflète que mon dernier visage, pourtant je reconnais tous ceux qui l’ont précédé.
Commenter  J’apprécie          830
"Las de tous ceux qui viennent avec des mots, des mots
mais pas de langage,
je partis pour l'île recouverte de neige.
L'indomptable n'a pas de mots.
Ses pages blanches s'étalent dans tous les sens!
Je tombe sur les traces de pattes d'un cerf dans la neige.
Pas des mots, mais un langage."
Commenter  J’apprécie          592
Tomas Tranströmer
Merveille que de sentir mon poème qui grandit
alors que je rétrécis.
Il grandit, il prend ma place.
Il m'évince.
Il me jette hors du nid.
Le poème est fini.
Commenter  J’apprécie          482
Je suis sur la montagne et contemple la baie.
Les bateaux reposent à la surface de l'été.
« Nous sommes des somnambules. Des lunes à la dérive. »
Voilà ce que les voiles blanches me disent.

« Nous errons dans une maison assoupie.
Nous poussons doucement les portes.
Nous nous appuyons à la liberté. »
Voilà ce que les voiles blanches me disent.

J'ai vu un jour les volontés du monde s'en aller.
Elles suivaient le même cours - une seule flotte.
« Nous sommes dispersées maintenant. Compagnes de personne. »
Voilà ce que les voiles blanches me disent.
Commenter  J’apprécie          460
“Les Ratures du Feu

Durant ces mois obscurs, ma vie n’a scintillé que lorsque je faisais l’amour avec toi.
Comme la luciole qui s’allume et s’éteint, s’allume et s’éteint — nous pouvons par instants suivre son chemin
dans la nuit parmi les oliviers.

Durant ces mois obscurs, ma vie est restée affalée et inerte
Alors que mon corps s’en allait droit vers toi. La nuit, le ciel hurlait.
En cachette, nous tirions le lait du cosmos,
pour survivre.”
Commenter  J’apprécie          393
Tomas Tranströmer
L'éveil est un saut en parachute hors du rêve.
Commenter  J’apprécie          393
« Un matin d’hiver, je sentis combien cette terre
avance en roulant. Un souffle d’air
venu des tréfonds crépitait
aux murs de la maison. »
Commenter  J’apprécie          370
Tomas Tranströmer
Le goéland à manteau noir, ce marin du soleil,
garde le cap.
Sous lui, la mer.
Le monde sommeille encore, tel
une pierre multicolore qui repose dans l'eau.
Commenter  J’apprécie          355
" C'est toujours aussi tôt ici, c'est avant la croisée des chemins, avant les décisions irrévocables. Merci pour cette vie ! Je manque pourtant d'alternatives. Toutes mes esquisses veulent devenir réalité."
Commenter  J’apprécie          342
Tomas Tranströmer
Un vent glacial dans les yeux, et des soleils qui dansent
dans le kaléidoscope des larmes lorsque je croise
la rue qui m'a si longtemps suivi, cette rue
où l'été du Groenland brille sur les flaques.

(" La barrière de la vérité ")
Commenter  J’apprécie          320

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Tomas Tranströmer (204)Voir plus

Quiz Voir plus

CANDIDE ou l'optimisme

Pourquoi Candide est-il chassé du château du baron?

pour avoir embrassé Cunégonde
pour avoir tué Pangloss
pour avoir volé les bijoux de Cunégonde
pour avoir été enrolé par les bulgares

10 questions
1404 lecteurs ont répondu
Thème : Candide de VoltaireCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}