AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.14/5 (sur 1628 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : San Francisco , le 28/02/1928
Mort(e) à : New York , le 08/08/1984
Biographie :

Walter Stone Tevis est un écrivain américain de science-fiction et de roman noir.

Après avoir participé aux campagnes du pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, Tevis passa un diplôme à la Model High School en 1945 et entra à l'Université du Kentucky. Alors qu'il était étudiant, Tevis travailla dans une Eight ball pool-room et publia une histoire sur le billard écrit pour le cours d'écriture de A. B. Guthrie.

Après avoir reçu sa maîtrise, Tevis écrivit pour la Kentucky Highway Department et enseigna à Science Hill, Hawesville, Irvine, Carlisle, ainsi qu'à l'Université du Kentucky.

Il était professeur de littérature à l'Université de l'Ohio de 1965 à 1978, où il reçut une MFA.

Il commence à publier des nouvelles de science-fiction en 1954, puis le premier de ses récits policiers avec "The Big Hustle", paru en 1955 dans "Collier's Weekly", qui narre la lutte pour la victoire entre deux champions de billard, et "The Hustler", paru en 1957, dans "Playboy".

Il reprend ces deux nouvelles en les étoffant dans son roman noir "L'Arnaqueur" ("The Hustler", 1959), qui est adapté sous le même titre au cinéma par Robert Rossen, avec Paul Newman en 1961. Une suite réalisée par Martin Scorsese est sortie en 1986, "La Couleur de l'argent" ("The Color of Money").

Au cours de sa carrière d'écrivain, il publie sept romans, dont trois sur une variante du même thème. Tevis disparaît du circuit littéraire pendant quelques années, souffrant d'alcoolisme et vivant de cours particuliers d'écriture.

Il fut nommé au prix Nebula pour le Meilleur Roman en 1980 pour "L'oiseau d'Amérique" ("Mockingbird", 1980). Il passa sa dernière année à New York, en tant qu'écrivain à plein-temps. Walter Tevis mourut d'un cancer du poumon en 1984.

"L'Homme qui venait d'ailleurs" ("The Man Who Fell to Earth"), film britannique réalisé par Nicolas Roeg, sorti en 1976 avec David Bowie, est adapté du roman "L'Homme tombé du ciel" ("The Man Who Fell to Earth", 1963).

"Le jeu de la dame" ("The Queen's Gambit", 1983) est adapté en mini-série et mise en ligne en octobre 2020 sur Netflix.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Walter Tevis   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

| LES LIVRES PAR LEURS TRADUCTEURS |#2 Rencontre avec Jacques Mailhos Pour sa traduction de LE JEU DE LA DAME de Walter Tevis /// RÉSUMÉ Kentucky, 1957. Apres la mort de sa mere, Beth Harmon, neuf ans, est placee dans un orphelinat ou l'on donne aux enfants de mysterieuses ”vitamines” censees les apaiser. Elle y fait la connaissance d'un vieux gardien passionne d'echecs qui lui en apprend les regles. Beth commence alors a gagner, trop vite, trop facilement. Dans son lit, la nuit, la jeune fille rejoue les parties en regardant le plafond ou les pieces se bousculent a un rythme effrene. Plus rien n'arretera l'enfant prodige pour conquerir le monde des echecs et devenir une championne. Mais, si Beth predit sans faute les mouvements sur l'echiquier, son obsession et son addiction la feront trebucher plus d'une fois dans la vie reelle. 11/03/2021 |Les éditions Gallmeister /////// Cette série d'entretiens est réalisée par les étudiants en Master 2 de création littéraire de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines dans le cadre de leur stage au festival vo-vf. :::: LE PROGRAMME COMPLET de la série : https://www.festivalvo-vf.com/les-livres-par-les-traducteurs/ © FESTIVAL VOVF 2021 www.festivalvo-vf.com

+ Lire la suite

Citations et extraits (183) Voir plus Ajouter une citation
J'ai reçu une offre qui m'a l'air prometteuse, de la part d'un cabinet d'avocats blancs d'Atlanta. Ils ont besoin d'une négresse pour coller à l'époque...
Ce qu'ils veulent, c'est une Noire bien proprette dotée d'un joli cul et d'un vocabulaire bien riche. Pendant mon entretien d'embauche, j'ai lâché plein de mots comme "répréhensible" et "dichotomie"- ça leur a tout de suite plu.
Commenter  J’apprécie          287
- J'ai votre correspondant, dit-il. De Denver.
Il y eut une série de déclics, puis une voix masculine, étonnamment forte et claire.
- Allston Wheatley à l'appareil.
- Monsieur Wheatley, c'est Beth.
Il y eut un silence.
- Beth ?
- Votre fille. Elizabeth Harmon.
Commenter  J’apprécie          270
Je croyais en moi. Ce que j'ignorais, c'est que quelqu'un d'autre croyait aussi en moi.
Commenter  J’apprécie          280
Il se sentait comme un homme entouré d’animaux relativement aimables, un peu gauches et moyennement intelligents, qui découvre peu à peu que leurs concepts et leur relations sont beaucoup plus complexes que son éducation ne pouvait lui permettre de le supposer. Un tel homme peut finir par découvrir que, selon qu’il emploie telle ou telle des nombreuses formes de jugement et d’évaluation qui sont l’apanage d’une intelligence supérieure, les animaux qui l’entourent, qui souillent leur propre tanière et mangent leurs propres excréments, pouvaient être plus heureux ou plus sages que lui.
Commenter  J’apprécie          230
Paris était un peu comme New York, en plus civilisé. Les rues étaient propres, les vitrines lumineuses; il y avait de vrais cafés avec terrasses, remplis de gens qui avaient l'air heureux et qui parlaient français.
Commenter  J’apprécie          240
Ils en étaient encore à jouer de vieux coups usés, et le seul avantage que les blancs avaient était l’avantage que les blancs ont toujours : celui du premier coup. Quelqu’un avait dit que quand les ordinateurs sauraient vraiment jouer aux échecs et qu’ils joueraient les uns contre les autres, les blancs gagneraient à chaque fois du fait de ce premier coup.
Commenter  J’apprécie          230
Son esprit était lumineux, et son âme lui chantait la mélodie des délicieux mouvements des pièces.
Commenter  J’apprécie          230
D'autres enfants étaient là [ à l'orphelinat ] depuis longtemps et savaient qu'ils ne partiraient jamais. Ils s'appelaient eux-mêmes les "perpètes". Beth se demandait si elle était une perpète.
Commenter  J’apprécie          220
Il partageait avec les humains une ascendance lointaine, plus étroite que la banale parenté des familles de mammifères ou des animaux à fourrure en général. Il avait en commun avec eux un langage articulé, une capacité de raisonnement moyenne, des facultés d'intuition, de prédiction, des émotions approximativement nommées amour, pitié, respect. Et, comme il venait de le découvrir, une capacité à se saouler.
Commenter  J’apprécie          180
La Lecture est le partage profond et subtil d'idées et de sentiments par des moyens sournois. C'est une grossière invasion de l'Intimité et une violation directe des constitutions des Troisième, Quatrième et Cinquième Ages. L'Enseignement de la Lecture est également un crime contre l'Intimité et la Personnalité. De un à cinq ans pour chacun ces délits.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Walter Tevis (2095)Voir plus

Quiz Voir plus

L'oiseau Moqueur

Quel est l'autre traduction du titre du livre ? (MockingBird en anglais)

L'oiseau d'Amérique
L'oiseau chantant
L'oiseau siffleur
L'oiseau

8 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : L'oiseau moqueur de Walter TevisCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..