AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.69 /5 (sur 334 notes)

Nationalité : Irlande
Né(e) à : Mitchelstown, Cork , le 24/05/1928
Mort(e) à : Somerset , le 20/11/2016
Biographie :

Sir William Trevor (de son vrai nom William Trevor Cox) est romancier, nouvelliste, dramaturge et scénariste irlandais.

Né dans une famille protestante. Après ses études (St Columba’s College ; histoire à Trinity College, Dublin), il enseigne et se consacre avec succès à la sculpture.

En 1954, il quitte l’Irlande pour l’Angleterre, travaille comme rédacteur dans une agence de publicité et publie son premier roman (A Standard of Behaviour, 1958).

Écrivain prolifique et protéiforme, il a écrit des romans, de nombreuses nouvelles, une dizaine de pièces pour le théâtre, la radio et la télévision, des scénarios de films tirés de ses œuvres (souvent filmés par Pat O'Connor). Son livre "Le voyage de Félicia" a été adapté au cinéma par Atom Egoyan en 1998.

En outre, il a publié une anthologie de nouvelles irlandaises (The Oxford Book of Irish Stories, 1991) et une autobiographie (Excursions in the Real World, 1993).

Lauréat de nombreux prix littéraires aussi bien en Irlande qu'en Grande-Bretagne ou aux États-Unis, membre de l'Académie irlandaise, anobli par la reine Élisabeth II d'Angleterre, Sir William Trevor a connu une consécration relativement tardive dans les pays francophones.
+ Voir plus
Source : www.librairie-compagnie.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le Voyage de Félicia (1998) bande-annonce


Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
William Trevor
Bookycooky   25 novembre 2016
William Trevor
" ce sont toujours ses propres émotions que l'écrivain met en scène ".
Commenter  J’apprécie          400
Annette55   22 septembre 2014
Cet été-là de William Trevor
Les derniére images de l'Irlande lui sont soustraites: ses rochers, ses ajoncs. ses petits ports, le phare lointain.

Il regarde jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de terre, seulement la lumiére du soleil dansant sur les flots.
Commenter  J’apprécie          240
pyrouette   12 janvier 2017
Cet été-là de William Trevor
Lorsqu’elle recommença sur une nouvelle page, elle ne trouva pas d’autres mots, pas d’autre manière d’exprimer, sans trop se dévoiler, le désespoir qu’elle éprouvait. Et même le peu qu’elle dévoilait risquait de déconcerter et d’alarmer.
Commenter  J’apprécie          150
pyrouette   22 décembre 2016
Cet été-là de William Trevor
Le mépris était l'une des manières d'exprimer son ressentiment.
Commenter  J’apprécie          160
pyrouette   23 décembre 2016
Cet été-là de William Trevor
Mais on ne rompt pas avec un endroit parce qu'il n'existe plus, on ne rompt pas avec ce que l'on était lorsqu'on ne fait plus partie de cet endroit.
Commenter  J’apprécie          150
pyrouette   27 décembre 2016
Cet été-là de William Trevor
Le temps de la souffrance était révolu, et pourtant elle aurait voulu qu'il n'en fût rien, elle aurait voulu qu'il en restât toujours une trace - une grimace de douleur, un frisson, une partie de sa colère non encore assouvie.
Commenter  J’apprécie          140
Femi   24 novembre 2014
Hôtel de la Lune oisive de William Trevor
Parfois, on est obligé de se donner bien du mal quand on a quatre-vingt-sept ans: tendre l'oreille pour entendre, se concentrer avec soin pour être sûr des choses. Il faut aussi montrer qu'on a compris, parce que les gens s'imaginent souvent que ce n'est pas le cas. La "communication": voilà comment ils appellent ça de nos jours, au lieu de dire "conversation".
Commenter  J’apprécie          100
5Arabella   13 octobre 2019
Cet été-là de William Trevor
Les stores des maisons particulières, baissées lors du passage du cercueil, furent relevés aussitôt après. Les boutiques qui avaient fermé rouvrirent leur porte. Les hommes qui s'étaient découverts remirent leur casquette ou leur chapeau, les enfants qui avaient cessé de s'amuser dans Hurley Street purent reprendre leurs jeux sans gêne. Les employés des pompes funèbres descendirent les marches de l'église. La messe du lendemain verrait la venue d'un évêque ; jusqu'au bout, il serait rendu à Mrs Connulty ce qui lui était dû.
Commenter  J’apprécie          90
Moan   20 décembre 2013
Cet été-là de William Trevor
Il aimait les choses bien faites, même les choses banales.
Commenter  J’apprécie          110
5Arabella   14 octobre 2019
Cet été-là de William Trevor
Le souvenir des événements de cette journée ne s'était pas estompé, pour Miss Connulty, et elle le préservait par sa cruauté envers la défunte : le temps de la souffrance était révolu, et pourtant elle aurait voulu qu'il n'en fût rien, elle aurait voulu qu'il en restât toujours une trace - une grimace de douleur, un frisson, une partie de sa colère non encore assouvie.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
150 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur cet auteur

.. ..