AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.73/5 (sur 106 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Guingamp , le 24/12/1952
Mort(e) à : Paris , le 10/07/2014
Biographie :

Yann Steiner (de son vrai nom Yann Lemée -voir sa fiche Wikipedia) a 22 ans lorsqu'il rencontre Marguerite Duras à Caen, lors d'une projection de son film India Song. Fils de fonctionnaires et khâgneux, Yann Andréa se destinait «probablement» à l'enseignement. Il lisait «ce qu'il fallait lire», aimait Roland Barthes; mais un jour, chez une amie, il tombe sur un livre différent: les Petits Chevaux de Tarquinia, de Marguerite Duras. Une histoire de chaleur et d'ennui, l'été, en Italie, avec des bourgeois défaits par le temps qui passe, qui boivent des bitter Campari. «C'était une adhésion presque physique. Il y avait une sorte de donnée simple et vraie qui m'a passionné. L'écriture, c'est des choses très simples. Ça décompose tout. Et finalement, ça renvoie au silence.»

Yann Andréa s'ennuyait. Il fut foudroyé. Il en parle comme Duras, se moque de lui comme elle. «Après, je ne lisais plus rien d'autre. Je me suis mis à boire des bitter Campari. A Caen, c'était plutôt bizarre. Ce n'était pas une boisson locale.» Dans Yann Andréa Steiner, elle a raconté la rencontre après la projection d'India Song. Ensuite, pendant cinq ans, il lui envoie des lettres d'amour. » Elle ne lui répond pas, mais conserve tout. Elle écrira: «Vos lettres sont belles, les plus belles de toute ma vie il me semblait, elles en étaient douloureuses.» Elle les utilisera, les «bricolera», dans ses livres. Un jour, plus de lettres. Du coup, elle lui écrit, se demande «pourquoi vous aviez cessé d'écrire comme violemment empêché de le faire, par exemple par la mort». Il finit par répondre. Un mot, le téléphone, la visite à Trouville. «On a parlé, bu du vin rouge, se souvient-il. Je suis resté, et je ne suis jamais reparti.» (Philippe Lançon)

Le corps sans vie de l'écrivain Yann Andréa, de son vrai nom Yann Lemée, qui était âgé de 63 ans, a été retrouvé jeudi 10 juillet 2014 dans son appartement parisien du 6e arrondissement, a-t-on appris de source policière. Les raisons de son décès n'ont pas été précisées mais ne sont a priori pas suspectes.
+ Voir plus
Source : http://www.liberation.fr; le monde
Ajouter des informations
Bibliographie de Yann Andréa   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans le cadre de la 6è édition des Nuits de la Lecture, « Aimons toujours, aimons encore », Thomas Sacksick lit "cet-amour-là", un récit de Yann Andréa. Au musée Bourdelle, Paris le 22 janvier 2022.


Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
J'ouvre la bouteille de vin. Le vin est très mauvais, bouchonné. Elle parle, j'écoute. Elle dit : c'est difficile cette chronique toutes les semaines, à chaque fois je crois que je ne vais pas y arriver. On boit. Elle parle. Je suis là. Je suis dans cet appartement des Roches Noires. Elle me dit, venez voir, c'est très beau, et il y a deux salles de bains, un luxe inouï, Proust venait ici avec sa grand-mère, avant Cabourg, vous savez, de l'autre côté, moi je préfère le côté cour. La mer toute la journée, nuit et jour, c'est impossible. Je ne dis rien, j'écoute. Et elle dit : venez voir le plus beau de tout, le balcon. Et en face Le Havre, le port pétrolier, et toutes les lumières la nuit, c'est un paquebot qui s'avance vers nous et qui ne bouge pas. J'adore ce balcon et ces cheminées, ces lumières de cristal.
Commenter  J’apprécie          360
Je voudrais parler de ça : ces seize années entre l'été 80 et le 3 mars 1996. Ces années vécues avec elle. Je dis elle. J'ai toujours une difficulté à dire le mot. Je ne pouvais pas dire son nom. Sauf l'écrire. Je n'ai jamais pu la tutoyer. Parfois elle aurait aimé. Que je la tutoie, que je l'appelle par son prénom. Ça ne sortait pas de ma bouche, je ne pouvais pas. Je me débrouillais pour ne pas avoir à prononcer le mot. Et pour elle c'était une souffrance, je le savais, je le voyais, et cependant je ne pouvais pas passer outre.
Commenter  J’apprécie          310
Elle est toujours au bord de ne pas écrire, elle est toujours sur le point de tout quitter, et les mots et la vie. Et cependant non. Elle vit. Elle écrit. Elle aime. Tout.
Commenter  J’apprécie          80
A Frédéric, j'écris presque les mêmes mots. Pas tout à fait. Comment faire autrement ? On n'invente rien. Les mots sont là. Il suffit de les écrire dans un certain ordre, de les faire apparaître au moment juste dans la phrase, de ne pas s'occuper de l'ordre justement, tout laisser venir à soi. Après, on aperçoit la nécessité de laisser ce mot, seulement lui, et pas un autre.
Commenter  J’apprécie          70
Je ne savais pas trop quoi dire parce que j'étais complètement submergé d'entendre tout à coup sa voix au téléphone. Ce qui m'avait frappé, c'est qu'elle avait ri. Je ne pouvais pas imaginer Duras riant. Je ne connaissais que ses livres. Je ne pouvais pas imaginer qu'elle puisse rire. Et tout à coup, elle a ri, je ne sais pas à quel propos, elle a ri et je me suis dit : "Mais elle a 18 ans". C'est assez émouvant.
Commenter  J’apprécie          50
Et aujourd'hui, seul, j'écris. Je le fais, vous voyez. Sans vous. Et c'est aussi à vous que j'écris, c'est en passant par vous. Je suis ici dans ce monde et je vous entends très bien. Ce nom de Duras, ce nom dont je ne peux pas me défaire.
Commenter  J’apprécie          50
Je suis ici pour essayer de répondre à la question : Dieu c’est qui, c’est quoi? Qu’avez-vous à dire? Vous allez le dire à la fin, non, et soyez clair, que je comprenne tout, tous les mots, et pas seulement moi, tout le monde.

Voilà pourquoi je ne fais pas le malin comme on dit, parce que je ne sais pas du tout comment m’y prendre, comment commencer, comment entrevoir l’énoncé même de la question, le sens de chaque mot de l’énoncé:

Soit : Qui
Donc
Est
Dieu
Commenter  J’apprécie          30
Je ne vois rien, que vous endormie sur le lit blanc. Tout vous appartient, et les mots et moi. entre vous et moi, la séparation définitive : je vous aime.
Commenter  J’apprécie          40
J'écris ce qui me vient, ce qui me traverse la tête, et les doigts tapent les mots que je suis en train d'écrire. Je ne veux pas être impressionné par Dieu. Je ne veux pas être terrorisé par Dieu.
Commenter  J’apprécie          30
YA : Pour moi, Duras, c’était Duras. C’était pas possible qu’elle s’appelle autrement. C’était le nom. En plus, j’étais fétichiste. Duras. J’écrivais, je me rappelle très bien, sur des feuilles, Duras, dans tous les caractères. Je noircissais des feuilles blanches avec le mot Duras. C’en était venu jusque-là.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Yann Andréa (191)Voir plus

Quiz Voir plus

La faucheuse de Neal Shusterman

quel nom a choisi Cirta lorsque elle fut ordonnée

Dame Shusterman
Dame Victoria
Dame Anastasia
Dame Fisher

16 questions
85 lecteurs ont répondu
Thème : La faucheuse, tome 1 de Neal ShustermanCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..